Sleep Talk – Everything In Colour

Pas de commentaires      520
Style: alternative rock/emo/hardcoreAnnee de sortie: 2019Label: UNFD

Originaire d’Adelaide (Australie), Sleep Talk aura attendu quelques années avant de sortir un premier album, deux ans après la sortie de « New Tradition », leur premier single (que l’on retrouve d’ailleurs ici). Le groupe a profité de ce laps de temps pour composer le reste des morceaux de ce Everything In Colour pour ensuite mieux les tester en live lors de tournées dans leur pays natal.

Ce premier album propose une assez large palette de sensations, les morceaux sont plutôt variés, alternant phases agressives et passages émotionnels. Ainsi l’ouverture « Lauritzen » nous sort un condensé efficace de ces deux facettes: voix hurlée accompagnée d’une orchestration plutôt prenante, tandis que quelques backings en voix claire viendront tempérer tout ça. Un peu comme si Norma Jean rencontrait Basement et The Casket Lottery, Sleep Talk va constamment moduler ses titres entre fureur et finesse, ce sera le cas sur « The Sun » démarrant délicatement avant de lâcher les chiens ou encore « Slowfade », prouvant qu’il est possible de faire marcher virulence et sensibilité emo à l’ancienne main dans la main.

Un côté quasi pop punk (version années 2000) se ramène aussi pas mal de fois, notamment sur « If I Die » ayant de faux-airs d’Hellions ou encore sur « New Tradition », à l’imparable mélodie déchirante. Ce dernier sera calmé à bien des moments par le visage énervé du groupe, à son apogée sur le court « Allergic To The World », le hurleur montrant toute la puissance vocale qu’il possède avec charisme.

Au final on aurait pu craindre un énième album de faux post-hardcore, blindé de ses sempiternels clichés, ses parties gnangnan et ses gamineries trop prévisibles. Or ici, Sleep Talk s’en distingue en proposant un mélange perso de passages brutaux s’imbriquant parfaitement dans leurs mélodies nostalgiques plus délicates. Un album, tel un vieux Balance And Composure version hardcore, aussi accessible qu’agréable qui devrait trouver son public sans trop de difficultés.

  1. Lauritzen
  2. The Sun
  3. Slowfade
  4. Everything In Colour
  5. If I Die
  6. New Tradition
  7. Shadow
  8. Allergic To The World
  9. Sleep Talk
  10. The New Year
  11. Kill
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *