Krypts – Cadaver Circulation

Pas de commentaires      1 680
Style: doom deathAnnee de sortie: 2019Label: Dark Descent Records

Krypts est de ces groupes qui remportent de plus en plus l’adhésion. Ces finlandais se sont en effet vite imposés sur la scène death/doom avec deux albums devenus références du genre Unending Degradation (2013) et Remnants Of Expansion (2016), et le pire est que ce Cadaver Circulation surpasse sur tous les points ces deux albums !

Et cela saute aux yeux (ou plutôt aux oreilles) dès la première écoute: tout est supérieur. Le son est de bien meilleure qualité rendant les riffs plus puissants, l’atmosphère dégagée est encore plus abyssale, la voix d’Antti Kotiranta est encore plus caverneuse, bref autant d’éléments qui ont de quoi faire apprécier ce Cadaver Circulation comme il se doit. Dès l’entame de « Sinking Transient Waters », on se fait submerger par cette énorme basse, marque de fabrique du groupe, et par le climat de terreur qui s’installe. La rythmique est intense au début, dominée par du blast beat d’un fort beau gabarit avant de ralentir insidieusement. Là est la force de Krypts: contraster ses morceaux sans pour autant trop les déstructurer. Il se dégage là non seulement une vision d’horreur mais aussi une certaine tristesse s’accolant idéalement de l’enrobage morbide distillé par les finlandais.

Et c’est là ce qui est intéressant dans ce nouvel album, Krypts n’a jamais sonné aussi heavy mais n’a aussi (paradoxalement) jamais mis autant d’émotions dans sa musique. Ainsi cet aspect mélancolique transparaît à bien des moments comme sur l’excellent « Echoes Emanate Forms » où des notes plus « délicates » émergent du magma putréfié. Une impression qui se répète tout au long de cet album, bizarrement plus élégant qu’il n’y parait grâce à des riffs au pouvoir hypnotique, voire méditatif (« Vanishing »), pour un rendu final très singulier. Bien qu’il demeure chaotique et horrifique, le doom/death de Krypts est aujourd’hui plus confortable qu’à l’accoutumée. Une nouvelle plongée dans les abysses mais dans lesquels on barbote avec plaisir.

  1. Sinking Transient Waters
  2. The Reek Of Loss
  3. Echoes Emanate Forms
  4. Mycelium
  5. Vanishing
  6. Circling The Between

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *