Mammoth Storm – Alruna

Pas de commentaires      288
Style: stoner/doomAnnee de sortie: 2019Label: Argonauta Records

Projet suédois monté en 2012 autour de Daniel Arvidsson (guitariste de Draconian ici à la basse et au chant), Mammoth Storm est un trio qui vient mélanger stoner et doom avec comme point de mire des groupes tels que Sleep ou Electric Wizard. Comme chez ces derniers, les norvégiens jouent sur une esthétique aussi obscure que psychédélique et apprécient baser leur propos musical sur de lents riffs pachydermiques (forcément). Second long-format sortant quatre ans après Fornjot (2015), Alruna en reprend l’essence pour cinq nouveaux titres sous le signe du gras.

En l’espace de quatre ans, le groupe n’a donc pas vraiment fait évoluer son optique: les riffs de mammouths mènent les débats, les écrasant même. Lents et assez peu évolutifs, ceux-ci sont conformes au style pratiqué, et malgré leur aspect répétitif, il se dessine derrière quelques mélodies plus franches aidant ce Alruna a développer sa propre atmosphère.

Une atmosphère qui mettra forcément un peu de temps à s’assimiler étant donnés les blocs compacts que composent cet album. Une fois cela fait, il n’y a plus qu’à se laisser ensevelir sous le poids de ces riffs on ne peut plus massifs surplombés par la voix (toute aussi grasse) de l’ami Daniel. Un second album quasi copie conforme du premier, qui fait donc le boulot pour peu que l’on soit amateur de groupes comme Crowbar. Pas original pour un sou mais parfaitement exécuté.

  1. Giants
  2. Alruna
  3. Shores Of The Dead
  4. Raven Void
  5. Atra Mors

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *