Redscale – Feed Them To The Lions

Pas de commentaires      401
Style: stoner/hard rockAnnee de sortie: 2019Label: Karma Conspiracy Records

Formé à Berlin en 2015, Redscale fait les choses à son rythme: un EP la même année suivi d’un premier long-format l’année suivante avant le second cette année, forcément un peu plus travaillé vu les trois ans de délai. Feed Them To The Lions est en effet un album qui a demandé du temps de composition mais aussi d’écriture car les thématiques, assez pessimistes, touchent à divers sujets: politiques, écologiques notamment. Un regard sur la société actuelle mis en musique dans un stoner rock sentant bon le sable chaud.

Les riffs sont massifs et nous entraînent dans une agréable traversée du désert Kyussienne, cependant Redscale se distingue via son vocaliste à la voix heavy assez traditionnelle. Peu amateur de ce genre de tessiture, je dois avouer que celle-ci me rebute un peu par son côté un peu trop théâtral (heureusement qu’il saura varier un peu ses lignes de chant sur certains titres comme « Cold Dawn »). Derrière lui, la session rythmique est nerveuse, souvent très dynamique et entraînante (« Unstuck In Time ») mais sachant parfois calmer le jeu dans des titres plus atmosphériques (« Bells Of War » ou la jolie conclusion « Phoenix »).

Elder, Clutch et Baroness sont judicieusement cités comme comparatifs, on retrouve en effet chez Redscale une puissance riffique à la fois groovy et dessinant quelques paysages californiens défilant par la fenêtre d’une Cadillac (l’excellent instrumental « Ashes »). Malgré cette voix gâchant un peu mon plaisir (mais peut-être saura-t-elle vous convaincre !?), Feed Them To The Lions est une découverte très agréable.

  1. Feed Them To The Lions
  2. Hydra
  3. Unstuck In Time
  4. The Hard Rain
  5. Bells Of War
  6. Cold Dawn
  7. Ashes
  8. Phoenix

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *