Mystagogue – And The Darkness Was Cast Into The Wilderness

Pas de commentaires      280
Style: black metalAnnee de sortie: 2019Label: Vendetta Records

Veritable acharné du black metal (souvent à tendance noise/expérimental), Mories De Jong ne semble jamais s’arrêter de composer des albums. Si Gnaw Their Tongues est son projet principal, le gaillard sort régulièrement de nouveaux projets solo sous d’autres noms, parmi les plus anciens on peut compter Cloak Of Altering, De Magia Veterum ou encore Aderlating tandis que d’autres sont beaucoup plus frais tels Obscuring Veil, The Sombre, Pyriphlegethon ou Mystagogue dont nous allons parler ici. Et s’il apprécie majoritairement travailler seul, pour ce projet il sera accompagné par le batteur W. Damiaen (Laster, Verval etc.).

Ce premier album du projet est assez spécial dans la carrière de De Jong, semblant ici vouloir rendre hommage au black metal de tradition. Cela se vérifie dès « Bereaved Of Light » qui après une courte intro explose dans un torrent de blasts au-dessus duquel le chant ultra tranchant du hollandais apparaît totalement en phase avec ses guitares épiques et l’excellent niveau de batterie de Damiaen. Mystagogue sonne étonnamment très accrocheur, entre le furieux « The Gift Of Grief Upon The Black Earth » ou le plus atmosphérique « Here In The White Silence Of The Dawn » (titre prenant des allures de blackgaze par son caractère plus émotionnel), le plaisir est immédiat.

On a là au final une petite demi-heure d’un black metal puissant et mélodique, lorgnant pas si loin du DSBM à certaines occasions. L’apport d’un vrai batteur derrière les cris expressifs de Mories est indéniable, il confère à Mystagogue une véritable dynamique. Une belle surprise entre frénésie et atmosphères plus tristounettes (« A Nacreous-Tinted Halo Of Bright Sorrow »), le duo néerlandais se montrant très inspiré avec son approche très personnelle du black metal. Encore une réussite à mettre à l’actif de Mories avant de passer à la suivante ! Mais comment fait-il ?!

  1. Bereaved Of Light
  2. The Gift Of Grief Upon The Black Earth
  3. And The Darkness Was Cast Out Into The Wilderness
  4. Here In The White Silence Of The Dawn
  5. And Shrieking Winds Lash The Ocean Into Madness
  6. A Nacreous-Tinted Halo Of Bright Sorrow
  7. Nothing But The Night-Black Mantle
  8. The Splendour Of Our Demise

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *