Northlane – Alien

Pas de commentaires      437
Style: metalcore moderneAnnee de sortie: 2019Label: UNFD

Album après album (réglé à un tous les deux ans), Northlane semble vouloir constamment évoluer. Le metalcore aux allures progressives teintées de djent et de mélodies qu’on avait connu sur Mesmer est certes toujours là, sauf qu’il se voit rejoindre par un enrobage electro assez audacieux, justifiant le nom de ce nouvel album: Alien.

Si ces sons électroniques faisaient déjà partie de l’univers Northlane, ceux-ci prennent une plus grosse place sur ce nouvel album. Ces sonorités se retrouvent donc mêlées au visage bipolaire des australiens, alternant une nouvelle fois entre djent/metalcore plutôt brutal (« Details Matter » à l’ambiance synthétique prenante, « Vultures ») et passage plus apaisés aux atmosphères lorgnant sur les derniers Linkin Park (« Rift », « Sleepless »). Un entre-deux finalement assez proche des dernières productions du groupe et qui se révèlent plutôt équilibrées.

Au rayon des nouveautés, certains titres surprennent par leur mise en valeur de cet aspect electro (contrasté par une basse assez lourde). Une utilisation faisant aussi le grand écart entre agressivité décuplée (le surprenant indus metal « Eclipse » au rendu très martial) et ambiances plus contemplatives (« 4D », « Paradigm »), avec même quelques touches rappelant vocalement Korn période Untouchables (« Bloodline »). De nouvelles cordes à ajouter à l’arc du groupe en possédant déjà de très nombreuses, et cela en parvenant à conserver leur patte, pourtant toujours totalement reconnaissable. Opportuniste ou innovateur, à vous de voir comment vous prenez ce nouveau Northlane qui, quoi qu’il en soit, sait se réinventer et varier son propos, et ce de manière souvent très efficace. Car oui, même avec ses apparats trop produits, Alien est plus dense qu’il n’y parait et possède bien de quoi vous surprendre…

  1. Details Matter
  2. Bloodline
  3. 4D
  4. Talking Heads
  5. Freefall
  6. Jinn
  7. Eclipse
  8. Rift
  9. Paradigm
  10. Vultures
  11. Sleepless
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *