Bad Wolves – N.A.T.I.O.N.

Pas de commentaires      386
Style: groove metal/heavy rockAnnee de sortie: 2019Label: Eleven Seven Music

Derrière cette cover racoleuse se cache l’un des derniers « supergroupes » formé outre-Atlantique. Composé de Tommy Vext (ex-Snot, ex-Divine Heresy) au chant, John Boecklin (ex-DevilDriver) à la batterie, Doc Coyle (ex-God Forbid) et Chris Cain (ex-Bury Your Dead) aux guitares et Kyle Konkiel (ex-In This Moment, Vimic) à la basse, Bad Wolves (formé en 2017) a sorti un premier album intitulé Disobey l’an dernier (pour la petite histoire, Dolores O’Riordan devait y avoir un featuring pour une reprise du fameux « Zombie » de The Cranberries, sauf qu’elle est malheureusement décédée avant), un premier album qui a fait un énorme carton aux USA. La même avec ce N.A.T.I.O.N.?

Totalement. Bad Wolves poursuit dans la même lignée avec douze nouveaux titres ultra calibrés, aux mélodies instantanées et au son moderne on ne peut plus maousse. Tommy Vext possède toujours une voix puissante, alternant cris et envolées vocales plutôt chaudes. Ainsi les deux premiers titres, bien que très formatés dans leur style metal alternatif/néo metal/vite fait djent, se montrent plutôt efficaces (surtout « No Messiah » au refrain très fédérateur).

La suite va pourtant nous faire un peu déchanter. Avec ses power-ballades de lovers (« Better Off This Way » ou encore « Sober »), Bad Wolves sonne bien mièvre, s’assurant ainsi des passages radio et des larmes sur les joues de la petite Brenda. Quant aux titres les plus brutaux (mais toujours assez catchy) tels que « Killing Me Slowly », « Foe Or Friend » (contenant des chœurs de cheerleaders un peu horripilants), « The Consumerist » ou « LA Song », ils apparaissent bien anecdotiques et beaucoup trop calibrés pour convaincre.

Pas bien étonnant de retrouver Bad Wolves en première partie de la prochaine tournée de Five Finger Death Punch (et accessoirement de Megadeth, relégué en second sur l’affiche) tant l’aspect « gros rock US qui servira au fond sonore de matchs de catch » est perceptible (FFDP étant coutumier du fait). Bref, des loups pas si méchants que ça livrant un second album très accessible et bien trop conventionnel pour en retenir quelque chose. Mais vu le carton US déjà prévu, peut-être bien que N.A.T.I.O.N. trouvera enfin son public par chez nous…

  1. I’ll Be There
  2. No Messiah
  3. Learn To Walk Again
  4. Killing Me Slowly
  5. Better Off This Way
  6. Foe Or Friend
  7. Sober
  8. Back In The Days
  9. The Consumerist
  10. Heaven So Heartless
  11. Crying Game
  12. LA Song
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *