Bilan 2019 – Krakoukass

Pas de commentaires      721
Annee de sortie: 2019

Dire que je souscris aux propos de mon camarade Beunz concernant les bilans de fin d’année est un euphémisme. Compte tenu de l’offre musicale toujours plus pléthorique, et du nombre de sorties à l’avenant chaque année, il est forcément très prématuré de s’aventurer à tenter d' »arrêter » un top annuel alors que l’année en question n’est même pas terminée. En même temps, l’exercice du bilan annuel devenant tellement compliqué année après année, justement pour les mêmes raisons évoquées précédemment, et l’impression liée d’être potentiellement passé à côté d’un paquet de sorties de l’année écoulée, on peut légitimement se demander s’il a toujours un intérêt, autre que de donner finalement davantage une vision d’un instantané à un moment M de l’état de nos écoutes d’une année donnée.

Je palabre, mais force est d’avouer que j’ai réellement failli ne pas me plier à l’exercice cette année, vraiment très emmerdé à l’idée d’essayer de classer mes sorties favorites de l’année 2019… Au final, impossible pour moi de hiérarchiser cette année, des albums aussi différents par exemple que les derniers albums de Health et de Wilderun… Je n’ai pas essayé longtemps, très vite convaincu que je n’y parviendrais pas cette fois, déjà absorbé dans le vortex des sorties de la nouvelle année.

Alors voilà, cette année, pas de top hiérarchisé, simplement une liste de tous les albums qui auront marqué mon année. Liste d’ailleurs facile à reconstituer d’avance, il suffit de se référer aux chroniques parues tout au long de l’année… Mais on le sait bien, même si l’exercice devient pénible, on aime tous compulser les listes de fin d’année, s’apercevoir qu’on est peut-être passé à côté de ceci, ou de celà…

Voici donc les 40 albums/EP que je retiens à date, concernant l’année 2019, dans l’ordre alphabétique pour la peine. Pour consulter les chroniques, cliquez sur les albums :

1. AlcestSpiritual Instinct (Nuclear Blast)
2. Bastard DiscoChina Shipping (Antena Kryzku)
3. Biffy ClyroBalance not Symmetry (Warner Bros)
4. Blood IncantationHidden History of the Human Race (Dark Descent / Century Media)
5. Bring me the HorizonAmo (RCA / Sony Music)
6. Cave InFinal Transmission (Hydra Head)
7. Ceremony of SilenceOutis (Willowtip)
8. Denzel CurryZuu (Caroline)
9. Drab MajestyModern Mirror (Dais Records)
10. HathOf Rot and Ruin (Willowtip)
11. HealthVol4 :: Slaves of Fear (Loma Vista)
12. Helms AleeNoctiluca (Sargent House)
13. High FighterChampain (Argonauta)
14. Immortal BirdThrive on Neglect (20 Buck Spin)
15. IthacaThe Language of Injury (Holy Roar)
16. KloneLe Grand Voyage (K-Scope)
17. LeprousPitfalls (InsideOut)
18. MaratonMeta (Indie Recordings)
19. MicrowaveDeath is a Warm Blanket (Pure Noise)
20. My DiligenceSun Rose (Suburban Records)
21. Mord’A’StigmataDreams of Quiet Places (Pagan)
22. Norma Jean All Hail (Solid State)
23. NumenoreanAdore (Season of Mist)
24. OpethIn Cauda Venenum (Nuclear Blast)
25. PalehorsePalehorse (Indie Recordings)
26. RammsteinRAMMSTEIN (Universal)
27. RibozymeArgute (Indie Recordings)
28. Sights & SoundsNo Virtue (Static Era)
29. SKÁLDVikings Chant (Universal / Decca)
30. Slipknot We Are not Your Kind (Roadrunner)
31. SoilworkVerkligheten (Nuclear Blast)
32. SpidergawdV (Stickman Records)
33. TeprTechnosensible (Parlophone Music)
34. The Dangerous Summer –  Mother Nature (Hopeless Records)
35. This Gift is a CurseA Throne of Ash (Season of Mist)
36. TimewornLeave the Soul for Now (Loyal Blood Records)
37. ToolFear Inoculum (RCA Records)
38. VolbeatRewind, Replay, Rebound (Vertigo / Universal)
39. Wilderun – Veil of Imagination (Autoproduction)
40. Wizard Rifle – S/T (Svart Records)

Bonus : L’album qu’est pas vraiment de 2019 (sorti en Belgique en 2018) mais quand même un peu (sorti en France début 2019), et peu importe parce qu’il défonce tout :

Whispering SonsImage (Pias)

Les EP de l’année :

Blood CommandReturn of the Arsonist (Fysisk Format)
PvrisHallucinations (Warner)

Les foirages de l’année (pas forcément chroniqués du coup) :

BorkanagarTrue North : Rien à faire, je vois cet album dans nombre de tops annuels, mais pour moi ça ne fonctionne pas, malgré un très bon premier titre. La suite m’emmerde. On est pour moi bien loin de l’énorme Urd qui reste indétrôné pour ma part.
BölzerLese Majesty : Avec Bölzer, c’est un coup dans l’eau, un coup d’éclat. Et là on est sur le coup dans l’eau. A oublier.
ColdThe Things We Can’t Stop : Franchement je les retrouvais avec plaisir, en particulier la voix de Scooter Ward qui reste assez exceptionnelle. Malheureusement les compos sont faiblardes et c’est franchement globalement trop mou et chiant. Dommage.
DangerOrigins : là j’ai pas compris… Après avoir sorti un album simplement dantesque, comment Franck Rivoire a-t-il pu nous pondre une purge pareille ?
Danny Brownuknowhatimsaying : Apparemment Danny est sobre… Et malheureusement ça ne lui réussit pas si j’en juge par cette nouvelle sortie bien inférieure à l’excellente précédente sortie qui m’avait bien claqué les fesses.
DrengeStrange Creatures : là aussi quelle déception après un très bon album précédemment sorti
Highly SuspectMCID : comment peut-on gâcher son potentiel à ce point et se compromettre dans un pot pourri pourri avec des incursions grotesques dans le hip-hop, une tentative ratée de racoler le metalleux (participation de Gojira sur un titre médiocre) … Déception est un euphémisme face à cette purge.
KoRnThe Nothing : pas mauvais, mais du KoRn en petite forme d’après moi, qui tente de courir après son passé.
MisþyrmingAlgleymi : album loin d’être mauvais, que vous retrouverez d’ailleurs dans plusieurs tops, mais pour ma part je n’ai pas reconnu le groupe qui m’avait mis une calotte incroyable en 2015. Tant pis pour moi.
Rotting ChristThe Heretics : insipide, rempli de compos bien faiblardes, on reconnaît immédiatement le style des grecs, mais la qualité est bien loin malheureusement… Je n’aurais jamais cru placer Rotting Christ dans mes déceptions de l’année mais tout arrive! Malheureusement…
VoyagerColours in the Sun : Il n’est pas impossible que je sorte dans quelques mois cet album de mes déceptions de l’année, mais pour le moment, et malgré deux excellents titres (« Colours » et « Brightstar ») je n’ai pas réussi à adhérer aux nouvelles compositions du groupe australien que j’aime pourtant beaucoup…

Quelques « tubes » de l’année 2019 pour terminer :

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 914 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *