Sycomore – Bloodstone

Pas de commentaires      5 267
Style: sludge groovyAnnee de sortie: 2020Label: Argonauta Records

Après Phantom Wax et Nectar, Sycomore passe la troisième avec style en signant sur l’un des labels affiliés sludge, stoner et autres joyeusetés les plus prolifiques du moment: Argonauta Records. Le groupe composé par deux anciens Anorak semble pourtant effectuer un petit retour en arrière en privilégiant la spontanéité et l’efficacité sur ce Bloodstone.

Plutôt que de trop compliquer les choses comme je l’observais sur ma chronique de Nectar, Sycomore simplifie majoritairement son propos et ne s’encombre pas de trop de cassures (bien que la fin de l’album me fera mentir). Ainsi « Over My Shoulders » démarre de manière assez lourde mais à la dynamique ultra effective. Une constante sur ce dernier album, quelle que soit la vitesse d’attaque.

Car outre cet aspect groovy que l’on retrouve essentiellement, Sycomore propose aussi des fulgurances blastées se rapprochant du grindcore pour le coup (« Forever Old », « Knight Coat »). Assimilées à d’autres séquences au tempo rabaissé mais toujours écrasant, ces ouvertures fonctionnent particulièrement bien. On retrouve un peu moins de chant clair ici en comparaison avec Nectar, celui sur « Fifty-fifty » est à noter, son effet noisy-planant étant très bien foutu, et celui de « The Web » aussi, plus dans une optique Mastodonienne.

Sycomore semble aussi avoir un peu plus ouvert son spectre et continue à kiffer les expérimentations, cela se vérifie sur la fin de Bloodstone, n’hésitant pas à aller dans le death alambiqué (« Fireball ») comme dans le hardcore metal au groove plus immédiat (« The Enemy ») avant de terminer avec fracas chaotique sur « The Web ».

Bref on tient sur ce Bloodstone une sorte de synthèse entre les deux précédents méfaits de Sycomore, du groove gras, des accélérations baignées d’un peu de folie puis une richesse de composition qui font découvrir de nouveaux détails écoute après écoute. Le sludge enrichi des amiénois est une nouvelle fois d’une redoutable efficacité, nul doute que celle-ci doit être démultipliée en live, alors gardez-les à l’œil pour savoir quand ils passeront près de chez vous !

  1. Bloodstone (intro)
  2. Over My Shoulders
  3. Forever Old
  4. Power Of Romance
  5. Knight Coat
  6. Fifty-fifty
  7. Fireball
  8. The Enemy
  9. The Web

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *