Kuroi Jukai – 黒い樹海

Pas de commentaires      1 580
Style: powerviolence/noisegrindAnnee de sortie: 2020Label: Sentient Ruin Laboratories

Kuroi Jukai est, comme son nom ne l’indique pas du tout, un groupe canadien basé à Edmonton qui a sorti avec cet album éponyme (oui, le titre est même nom, mais en japonais) son seul et unique album. Oui car cet album a vu le jour une première fois en 2015 et depuis, le groupe n’est plus. C’était sans compter sur Sentient Ruin qui nous a ressorti de derrière ses fagots ce groupe de powerviolence/noisegrind qui ne fait pas semblant d’être furieux.

Car cet album est une ode au carnage auditif: les titres numérotés ne durent que quelques secondes tandis que les plus longs seront des pistes de harsh noise douloureux (à la fin de « IV », sur « V » et la conclusion « XIII »). Bref, la violence extrême est le credo de ces canadiens pulvérisant tout sur leur passage à une vitesse supersonique: la voix écorchée vive est totalement noyée dans le magma de blastbeats et le grain noisy de l’ensemble. Si les premières écoutes sont dures à encaisser, les suivantes seront plus compréhensibles avec par exemple un aspect groovy au milieu de « III » (qui ne dure pourtant que quinze secondes) ou le ralentissement sludge de « VIII ».

Suivant les traces de The Endless Blockade, Friendship ou encore des premiers Full Of Hell, Kuroi Jukai (qui n’est autre que l’autre nom donné à la forêt d’Aokigahara, la fameuse « forêt des suicidés ») livre là une déflagration auditive particulièrement éprouvante. Un album-testament d’à peine huit minutes à ne pas mettre entre toutes les oreilles…

  1. I
  2. II
  3. III
  4. IV
  5. V
  6. VI
  7. VII
  8. VIII
  9. IX
  10. X
  11. XI
  12. XII
  13. XIII

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *