Acedia Mundi – Selfhatred.Addiction

Pas de commentaires      1 014
Style: black metalAnnee de sortie: 2020Label: Musikö Eye

Trois ans après Speculum Humanae Salvationis, premier album ayant apparemment obtenu de très bons retours, les blackeux parisiens Acedia Mundi lui donnent enfin une suite avec ce Selfhatred.Addiction, nouvel EP contenant deux nouvelles compos et deux covers (de Katharsis et, plus surprenant, des Stooges). Le black metal du groupe est en tout cas bien frontal avec des vocaux bien féroces mis en avant tandis que musicalement, on est dans un mélange de tradition et d’expérimentations avec de nombreuses dissonances.

Preuve en est l’ouverture « Nemo Me Imput Lecessit (I Will Kill You) » offrant bien plus que du black metal simplement haineux et bas du front. Rythmiquement complexe (avec un excellent batteur brisant à maintes reprises ses parties blastées), les guitares ne sont pas en reste en variant leurs attaques: tantôt tranchantes, parfois avec du trémolo, les riffs sont multiples et s’entrecroisent dans une dynamique constante malgré le froid qu’ils dégagent. « Dic(k)hter » renforcera même cet aspect clinique, quasi martial sur son intro avant de tout dévaster avec un feeling thrash qui sied parfaitement à leur black metal.

En ce qui concerne les covers, leur version de « 666 (Hohelied Der Wiedererweckung) » de Katharsis est moins raw que l’originale (dans l’esprit Darkthrone) mais parvient à en conserver l’essence vénéneuse pour un résultat ultra destructeur, tandis que l’hymne « I Wanna Be Your Dog » des Stooges montre combien punk et black metal vont bien ensemble. Une hargneuse reprise excellemment exécutée terminant en beauté ce surpuissant EP qui, malgré sa faible durée, dégage inventivité et tension dans même écrin de violence. Le futur du black metal français leur appartient, on vérifiera ça à la sortie de leur prochain album planifié pour l’an prochain.

  1. Nemo Me Imput Lecessit (I Will Kill You)
  2. 666 (Hohelied Der Wiedererweckung)
  3. Dic(k)hter
  4. I Wanna Be Your Dog

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *