Articles

Bilan 2013 – Beunz

Comme chaque année, il est vraiment difficile de trancher parmi les multiples albums sortis, d’autant plus que j’en ai écoutés et appréciés un maximum. Le top 10 présent sur la page de l’équipe ne symbolisant que la face émergée de l’iceberg, voici le reste de mes coups de cœur sous forme de tops 10 (plus ou moins par ordre de préférence) par styles (plus ou moins interchangeables parfois, notamment pour les classements metal et hardcore). Une année 2013 donc très prolifique en albums de qualité, que ce soit au niveau des découvertes (toujours plus nombreuses) qu’au niveau des confirmations. Espérons que 2014 soit du même tonneau ! N’hésitez pas à cliquer sur chaque lien, cela renvoie à la chronique (s’il y en a une) ou à du son (avec même des images parfois !).

Hardcore (screamo/mathcore et cie):
1. Oathbreaker – Eros/Anteros
2. The Rodeo Idiot Engine – Consequences
3. Touché Amoré – Is Survived By
4. Pariso – Consanguinity
5. Anorak – Go Up In Smoke
6. Death Mercedes – Sans éclat
7. Ruined Families – Blank Language
8. Comadre – S/T
9. Locktender – Kafka
10. Calvaiire – Forceps

Metal (sludge/doom/grind et cie):
1. Czar – No One Is Alone If No One Is Alive
2. Reproacher – Nothing To Save
3. Facing The Swarm Thought – Bridges
4. Mutation – Error 500
5. Beaten To Death – Dodsfest!
6. The Body – Christs, Redeemers
7. Nails – Abandon All Life
8. All Pigs Must Die – Nothing Violates This Nature
9. Dead In The Dirt – The Blind Hole
10. Weekend Nachos – Still

Extreme (black/death):
1. Aosoth – IV: Arrow In Heart
2. Terra Tenebrosa – The Purging
3. Temple Of Baal – Verses Of Fire
4. Patrons Of The Rotting Gate – The Rose Coil
5. Oranssi Pazuzu – Valonielu
6. Disfiguring The Goddess – Deprive/Black Earth Child
7. Wormlust – The Feral Wisdom
8. Mord’A’Stigmata – Ansia
9. Deafheaven – Sunbather
10. Cosmic Church – Ylistys

Rock (post/instrumental/shoegaze/indie et cie):
1. And So I Watch You From Afar – All Hail Bright Future
2. Balance And Composure – The Things We Think We’re Missing
3. Lights & Motion – Save Your Heart
4. Implodes – Recurring Dream
5. Múm – Smilewound
6. White Lies – Big TV
7. 65daysofstatic – Wild Light
8. Zero Absolu – Küsse Aus Berlin
9. Moving Mountains – S/T
10. Volcano Choir – Repave

Hip Hop:
1. Danny Brown – Old
2. Run The Jewels – S/T
3. Kid Cudi – Indicud
4. Dan le Sac vs. Scroobius Pip – Repent Replenish Repeat
5. Death Grips – Government Plates
6. Ghostface Killah – Twelve Reasons To Die
7. Ivan Ives – Stranger
8. Oddisee – The Beauty In All
9. P.O.S – WDELH/MDS/RMX
10. Schoolboy Q – Mixtape 2013

Electro (ambient et cie):
1. Blue Sky Black Death – Glaciers
2. The Haxan Cloak – Excavation
3. Ital Tek – Control
4. Baths – Obsidian
5. Boards of Canada – Tomorrow’s Harvest
6. Fuck Buttons – Slow Focus
7. Lapalux – Nostalchic
8. Sun Glitters – Scattered Into Light
9. Huron – The Other Side Of Reality
10. Moderat – II

EPs/Demos:
1. Sectioned – Outlier
2. ██████ – Demo
3. Hope Drone – S/T
4. Morse – Beliefs Destroyer
5. Lodges – Walking on Hands and Knees
6. Mine – Disappear
7. Vorvan – In Gloom
8. Elizabeth – Insomnia
9. Astroid BoysBacon Dream
10. Anchors Away – Wolfpack

Splits:
1. Ancient Shores/Cynarae
2. Igorrr/Bong-Ra
3. The Armed/Tharsis They
4. La Tumba de Nicolas Cage/Tempano
5. Young And In The Way/Withdrawal
6. ACxDC/Magnum Force/Sex Prisoner

Live:
1. Sun Glitters
2. The Rodeo Idiot Engine/Anorak/Horror Vacui
3. Sublime Cadaveric Decomposition/Mercyless/Morgue
4. War From A Harlots Mouth/Gorod/Job For A Cowboy/As They Burn/Beneath The Massacre/Make Them Suffer
5. Hentai Corporation
6. Cortez/Verdun
7. Intronaut/Scale The Summit
8. Dogs For Breakfast
9. The Subways/Prago Union
10. Ken Mode/Unkind/Anchors Away

Clips:
1. Honduran – Yawnmower

2. Castles – Palm Reader

3. Norma Jean – You Got It At Five, You Got It At Fifty

4. The Rodeo Idiot Engine – Consequences

5. Thee Oh Sees – Minotaur

6. Kylesa – Low Tide

7. Ghospoet – Meltdown

8. Sun Glitters – Change Me

9. White Lies – First Time Caller

10 Neurotic November – Nonchalant (lol)

 

retour2013

Bilan 2013 – Joss

mozaiquebilanQue dire de cette année musicale 2013 sinon qu’elle s’inscrit dans la lignée de la précédente pour moi. Il y a un an, lors du bilan 2012, je faisais remarquer que peu de nouveautés avaient tourné dans l’année. Cela est d’autant plus vrai en 2013. Après un rapide coup d’œil sur ma page RYM, je réalise que sur environ 170 albums achetés en 2013, seule une petite vingtaine sont des nouveautés. Il est ainsi relativement aisé d’établir un top 10. Un top qui comme d’habitude se partage entre attentes comblées (Riverside, Steven Wilson, Agnes Obel), coups de cœur inattendus (Détroit, Nick Cave) et totales découvertes (Wolf People, Rose Windows, White Denim).

Pour 2014, je n’attends pas de sortie particulière, on verra bien ce que le vent nous amène. Si je ne suis pas trop feignant, il est possible que j’écrive ma centième chronique dans l’année, ce qui ferait un bel écho aux 10 ans du site !!!

Comme d’habitude, pas vraiment de classement, ces 10 albums sont relativement différents les uns des autres et difficilement comparables. A noter que les albums de Ghost, Depeche Mode, Midlake ou encore Tigran Hamasyan n’étaient pas loin de rentrer dans ce top 10, mais les places sont chères.

Mais maintenant, place aux lauréats ! (par ordre alpabétique)

Nick Cave & The Bad Seeds – Push the sky away
Un artiste sur lequel je ne m’étais jamais réellement penché. Mais le hasard me guide vers ce superbe album, étonnamment posé, malgré une tension sous-jacente qui gronde ça et là.

Détroit – Horizons
Je n’attendais pas spécialement un retour de Bertrand Cantat sur le devant de la scène, et c’est après la sortie de cet album que j’ai appris son existence. Mais en s’associant à l’ex-sixteen Horsepower Pascal Humbert, Cantat nous montre qu’il n’a rien perdu de son talent d’écriture et d’interprétation.

Rudresh Mahanthappa – Gamak
Mon coup de cœur jazz de l’année. Ce saxophoniste d’origine indienne propose un jazz contemporain aventureux et accrocheur, et qui garde un œil sur John Coltrane dans le rétroviseur.

Agnes Obel – Aventine
Et un essai confirmé, un ! La belle danoise avait surpris son monde en déboulant avec un superbe premier album, dans un genre qui n’a rien de particulièrement vendeur. Attendue au tournant, elle nous livre la suite logique de Philharmonics, toujours dans un registre pop intimiste et un peu austère mais avec ajouts de quelques cordes (pas pour se pendre, hein). Le songwriting est toujours aussi affûté et fait mouche à tous les coups.

Riverside – Shrine of new generation slaves
Depuis leurs deux premiers albums (découverts en même temps), ce groupe ne m’a jamais déçu. Ils ont toujours fait évoluer leur musique intelligemment, sans rien renier de leurs travaux précédents. Riverside évolue toujours dans un registre metal-prog, lorgnant vers le rock-prog, où chaque titre apporte sa pierre à l’édifice. Une grande réussite.

Rose Windows – The Sun Dogs
Avec ce qui est sans doute l’un des albums de l’année, les américains de Rose Windows nous prouvent qu’il est encore possible de faire du neuf avec du vieux. Les années 70’ apparaissent en filigrane mais le folk-rock-psyché de Rose Windows s’avère tout à fait original avec un sens de la compo particulièrement aiguisé.

Spiritual Beggars – Earth Blues
L’album de l’année pour moi. Je n’avais jamais écouté ce groupe avant (étiqueté “stoner“, et sachant que je ne suis pas fan du genre…), mais ce Earth Blues lorgne d’avantage vers un hard-rock ultra catchy. Un véritable défilé de tubes où Michael Amott (Carcass, Arch Enemy) n’en fini plus de livrer des soli jouissifs.

White Denim – Corsicana Lemonade
Un des ovnis de l’année. Un mélange si improbable qu’il devrait être indigeste. Mais White Denim arrive mixer jazz-rock, blues-rock, funk et pop avec classe et élégance. Des titres courts et efficaces qui vont droit à l’essentiel.

Steven Wilson – The Raven that refused to sing (and other stories)
En réunissant autour de lui une petite poignée de virtuoses (Nick Beggs, Marco Minneman, Guthrie Govan…) Steven Wilson met toutes les cartes de son côté pour sortir l’album de rock progressif de l’année. Et tant pis s’il se repose un peu sur ses lauriers après deux albums solos plus aventureux, le bonhomme a du talent pour synthétiser 40 ans musiques progressives.

Wolf People – Fain
Encore une découverte réjouissante en 2013. Une musique assez inclassable qui fait le grand écart entre un math-rock actuel et un folk sans âge. Percutant et poignant.

 

retour2013

Bilan 2013 Krakoukass

Encore une fois un bon paquet de nouvelles découvertes, d’ailleurs les albums mis en avant dans mon Top Annuel sont pour beaucoup issus de groupes dont je n’avais jamais entendu parler ou que je n’avais jamais écouté avant 2013. Encore une fois cela confirme la vitalité de la scène musicale, et la richesse de l’offre de musique sur la planète. Plus que jamais en 2014, il faudra vraiment le vouloir pour accepter de se laisser infliger de la musique de merde par les médias lobotomiseurs de masse. Bougez-vous le cul pour découvrir et écouter de la bonne musique merde, d’autant que vous pouvez compter sur nous pour continuer à vous aider à faire le tri entre le bon grain et l’ivraie.

Le tout dans un esprit toujours aussi éclectique cela va sans le dire, et ce n’est pas mon podium personnel qui contredira ce principe, constitué qu’il est de trois albums très différents et tapant dans des styles bien variés : du rock indé au black metal en passant par le hip-hop.

Cette année 2013 par ailleurs été marquée de mon côté par le faible nombre d’albums de black écoutés (j’entends par là des purs albums de trve black, puisqu’il est clair que « l’ingrédient » black tend à se répandre au-delà des frontières du trve black et qu’on le retrouve dans pas mal d’albums au final), et au contraire la part grandissante d’albums de death avec lesquels j’ai nourri mes cages à miel, aidé en cela par le Wolfthrone fest qui m’a donné une forte envie de réécouter des petits bijoux comme Graves of the Archangels de Dead Congregation ou l’album/EP éponyme de Venenum.

 

Il est pas Eklektik mon podium ?

Arcane RootsBlood & Chemistry : Qui l’eut cru ? Biffy Clyro battu sur son terrain, l’année de la sortie du double album Opposites… C’est que ce Blood & Chemistry montre un groupe capable de faire le pont entre la rage du passé et la mélodie et l’intelligence des compositions toute actuelle. Sans doute l’album qui a le plus tourné chez moi cette année.

ChristicideUpheaval of the Soul : Rares sont les albums de black à m’avoir intéressé en 2013 mais ce nouvel album de Christicide est bien plus qu’un simple album de black et les français font tellement la démonstration de leur identité et de leur personnalité en écrasant la concurrence, qu’on ne peut que s’incliner devant ce magistral deuxième album.

Run the JewelsS/T : Je suis assez peu branché hip-hop d’habitude, mais l’association des deux pointures que sont El-P et Killer Mike m’a complètement conquis et voilà un album qui a tourné en boucle pendant plusieurs semaines.

 

Les autres albums de l’année

KryptsUnending Degradation
Guim avait eu raison de flairer le bon coup il y a quelques années, le mélange de death old-school et de doom à la finlandaise de Krypts est juste imparable. La claque du Wolfthrone Fest!
Jean JeanSymmetry
Ne vous fiez pas à leur nom débile, ce groupe instrumental (à 90% en tout cas) envoie un math-rock mélodique de tout premier choix.
BölzerAura (EP)
Ce n’est pas un hasard si vous verrez cet EP dans beaucoup de tops annuels notamment à l’étranger… Vivement un album longue durée!
ExtolExtol
Retour gagnant des norvégiens avec un album qui s’inscrit à mes yeux comme leur meilleur à ce jour! Si vous ne connaissez pas ce groupe il est grand temps d’y remédier!
Peste NoirePeste Noire
Ecartons tout de suite les considérations politiques… Musicalement et surtout vocalement, on a là l’un des artistes les plus pertinents et originaux de la scène BM française!
SlugdgeBorn of Slime
Délirant mais néanmoins incroyablement efficace et brutal, le death metal slugdgien est une révélation! Le prochain album ne devrait pas tarder, prosternons-nous devant les limaces de l’enfer!
Ovid’s WitheringScryers of the Ibis
Découvert en toute fin d’année grâce à quelques tops étrangers, la musique de ces américains est brutale, symphonique, épique même. Entre death, black symphonique et djent, le mélange détonne autant qu’il marque!
ASGBlood Drive
On pense d’abord avoir affaire à un énième album de stoner mais en creusant un peu, ce Blood Drive se dévoile comme une belle claque qui enterre tout ce que Torche essayent de faire depuis leurs débuts.
Steak Number EightThe Hutch
Un nom encore plus pourri que celui de Jean Jean, mais au final un sacré bon album offert par ces belges à la maturité impressionnante pour leur si jeune âge.
Biffy ClyroOpposites
Encore une belle collection de tubes imparables, fan je suis, fan je reste!
Beaten to DeathDødsfest!
Un bon coup de pied dans la fourmilière du grind en 19 minutes bien tassées!
Cult of Fireमृत्यु का तापसी अनुध्यान
L’album de black occulte de l’année avec à la batterie un ex- Lykathea Aflame. Une belle claque qu’on avait sentie venir après un premier album déjà excellent.
The Phantom CarriageFalls
Entre black metal à la DSO et postcore, les poitevins frappent très fort avec ce deuxième album!
Queens of the Stone Age…Like Clockwork
L’album rock de l’année (juste devant le Clutch) et un des meilleurs albums de la bande à Homme!
Inter ArmaSky Burial
Black, stoner, sludge, un bon gros melting pot fracassant pour un superbe premier album que j’attendais de pied ferme!
In SolitudeSister
Quel changement de cap pour les suédois! Et le tout avec brio SVP.
Dark TranquillityConstruct
Le meilleur groupe de melodeath encore en activité!
MIAMatangi
Excellent album d’électro hip-hop sans concession que livre ici l’anglaise.
The OceanPelagial
Impressionnant de voir à quel point cet album est encensé de toute part sur les webzines étrangers! Pour ma part un très très bon album, même si le meilleur du collectif est probablement derrière lui!
VenturaUltima Necat
Ma pochette de l’année et un album qui n’est pas en reste. Uniques dans leur style ces suisses!
BlockheadsThis World is DeadLe grind me gonfle vite en général mais cet album est juste phénoménal. Incontournable. ClutchEarth Rocker
L’album de rock de l’année avec le QOTSA et pour moi le meilleur album du groupe!

 
Et juste derrière…

Il y en a encore un paquet qui manquent le top de peu mais que je tiens à ne pas oublier pour autant… Retour gagnant pour les vétérans de Rotting Christ, Satyricon (je fais partie des fervents supporters de ce nouvel album de même que de celui de Watain, tant décrié encore une fois alors qu’il s’agit à mon avis d’un bon album tout simplement), Alice in Chains (mais un album un peu en dessous du précédent tout de même), Dillinger Escape Plan, Steven Wilson et même KoRn avec un très bon album qui me réconcilie je l’espère durablement avec les californiens. Retour inespéré pour les reformés Gorguts, qui même avec un nouveau line-up ont livré un album impressionnant comme l’ont fait avant eux cette année Wire. N’oublions pas Subrosa, Hacride, Marvin, Leprous , Clutch et Ken Mode qui ont tous les 4 sorti de très bons albums, même si l’album des deux premiers cités ne m’a pour le moment pas autant marqué que le précédent.
Et puis il y a les surprises de groupes/artistes que je ne connaissais pas qui ont réussi à sérieusement attirer mon attention et que je suivrai désormais avec beaucoup d’attention : And So I Watch You From Afar…, Wolf People, Crumbling Ghost, True Widow, Mesh (suite à une recommandation du collègue Darkantisthène), Danny Brown (mon deuxième album de hip-hop de l’année), Sulphur Aeon (et sa superbe pochette) qui a marqué le début 2013, Vaura également qui m’a bien accompagné en fin d’année et qui avec quelques écoutes supplémentaires entrera peut-être au panthéon. Même si le hardcore ne m’a pas tellement intéressé en 2013, je retiens tout de même le très bon deuxième album de Twitching Tongues, qui ravive les souvenirs des années 90 et de Life of Agony en particulier. Le nouveau Modern Life is War devrait aussi intéresser les amateurs du genre, de même que le Sister Faith de Coliseum dans un registre plus punk/pop. Rayon death, l’album de Beyond, Fatal Power of Death ne doit pas être oublié parmi les réussites death de l’année, idem pour les suédois de Tribulation qui livrent en 2013 un sacré album de death metal original et très personnel malgré la présence d’influences nombreuses, et que je n’ai pas encore assez assimilé pour le faire figurer dans le top, mais qui sait après quelques écoutes supplémentaires… Dans un genre plus mélodique Adora Vivos a sorti un superbe EP Toward the Empyrean, qu’il ne faut pas laisser passer. Loin du death Beastmilk (groupe de Khvöst de Hexvessel) a également sorti un premier album de très bonne facture (Climax).
Dans un genre plus léger, on attendait (enfin en tout cas moi) l’album de Woodkid et il ne m’a pas déçu même si je reconnais m’être peut-être un peu enflammé dans ma chronique! En pop, j’ai aussi beaucoup apprécié l’album de Melissa Laveaux et de John Grant, tous deux chaudement recommandés ainsi que le dernier Foals, Holy Fire et surtout mon gros coup de cœur Charlie XCX et son excellent album True Romance, rempli de tubes imparables. Les White Lies m’ont également encore ravi avec leur nouvelle cuvée Big TV (bien plus convaincant pour ma part que le décevant album des Editors) qui a bien tourné au moment de sa sortie et si vous cherchez d’autres noms pour vous détendre les cages à miel je ne saurais trop recommander de jeter une oreille au Red Panda de Colt Silvers, ainsi qu’au premier album des français de Elephanz, ainsi qu’à celui de Bastille, qui a à juste titre pas mal fait parler de lui cette année ou encore le premier album également de la futur star consacrée de 17 ans Lorde (album Pure Heroine). Chvrches, puisqu’on est dans la dark pop à chanteuse, a livré un premier album également tout à fait remarquable. Le dernier album de Everything Everything (Arc) est très intéressant et le dernier Moderat vaut aussi bien le coup, en particulier son single « Bad Kingdom », probablement un des grandes tubes à retenir de l’année 2013. Si je dois profiter de cette séquence pour confesser un goût un peu « honteux », je dois admettre avoir été sous le charme du dernier album (Prism) de Katy Perry, en particulier du fait des deux excellents premiers titres de l’album (« Roar » et « Legendary Lovers »).
Enfin il y a le cas Deafheaven. Comment ne pas en parler alors que ce groupe squatte la grande majorité des tops 2013, notamment les tops américains (mais pas seulement)… En fonction des écoutes et de mon humeur, leur Sunbather aurait pu figurer en bonne place dans mon top, mais je n’arrive quand même au final pas à trouver en lui plus qu’un simple bon album, qui est en définitive dominé par le nouvel album, à mon avis encore plus prenant, de So Hideous dans un genre proche (quoique plus darkcore). Vous vous ferez votre propre idée sur la question…
 
Les flops de l’année

Kylesa Ultraviolet : La direction est sans doute la bonne, mais pour le moment ce n’est pas au point… Grosse déception.
Ulcerate Vermis : ça devait arriver… En radicalisant encore plus leur chaos, les néo-zélandais m’ont cette année perdu, moi qui avais pourtant adoré leurs 3 précédents albums. Impossible de rentrer dans ce machin chaotique et sans aspérité. Dans un genre assez proche, le Gorguts remporte aisément la partie pour moi.
Blackfield IV : dégringolade hallucinante, même si le précédent album était déjà bien piteux… Steven arrête les frais tant qu’il est temps!
Benea ReachPossession : flop est un bien grand mot, l’album n’est pas mauvais, mais en partant dans des contrées math-djent, il ne correspond tout simplement plus du tout à ce que j’attends de ce groupe.
Nine Inch Nails Hesitation marks : déception relative là encore, l’album est plutôt pas mal, mais pas à la hauteur des meilleures oeuvres de Reznor.
Ghost Infestissumam : là encore pas la catastrophe, mais un album beaucoup moins accrocheur que le précédent et donc en cela un peu décevant.
Monkey3 The 5th Sun : j’avais adoré le précédent album des suisses, mais là rien à faire, je n’ai pas du tout réussi à accrocher à ce nouvel effort qui tente de partir dans des contrées un peu différentes, sans y parvenir selon moi. Sûrement pour la prochaine fois.
Kavinsky Outrun : pétard mouillé.
Aluna GeorgeBody Music : j’en attendais beaucoup, finalement on connaissait déjà quasiment tous les bons titres (« Attracting Flies » est toujours un petit bijou par contre), le reste n’est que du remplissage sans grand intérêt…
Birds of TokyoMarch Fires : Trop mou à mon goût et vraiment inférieur aux précédents que j’adore. Dommage.
Karnivool Asymmetry : un doublé pour le chanteur de Karnivool/Birds of Tokyo qui m’aura déçu cette année avec ses deux groupes…
City of FireTrial Through Fire : le premier était vraiment bien branlé, c’est un mystère de savoir comment ce deuxième album peut être aussi foiré. Même Burton C. Bell ne peut rien faire pour sauver le disque du naufrage…
 
Les découvertes de l’année qui ne datent pas de 2013
 
bolt-thrower

Comme l’an passé la rubrique tient en un nom : Bolt Thrower. Je connaissais un peu mais je n’avais pas encore réellement succombé aux coups de boutoir du char d’assaut du death metal. C’est maintenant chose faite et l’ensemble de la discographie du groupe a tourné en boucle en fin d’année. Une musique en apparence simple, mais un son et un sens du riff assez démentiels, associés à une voix impressionnante (même si le chanteur a changé entre certains albums avant de redevenir le seul et unique qu’il devrait être à savoir Karl Willetts). Comment ai-je pu passer à côté de ce groupe pendant autant de temps ? Mon petit préféré du groupe reste Those Once Loyal sorti en 2005, suivi de près par les plus anciens For Victory et The 4th Crusade.

 
 
 
 
Les albums les plus attendus en 2014
 
Dephosphorus Ravenous Solemnity : rhaaaaaaaaa yes! Et en plus il devrait être disponible dans quelques semaines à peine!
Dead CongregationTBA: on reste dans le grec, avec le nouvel album très attendu des dieux grecs du DM!
Deftones Eros ? : Sortira-t-il enfin en 2014?
†††††† (Crosses) : prévu pour février, le premier album longue durée de Chino et son pote a de bonnes chances d’envoyer du lourd, vu la qualité des EP déjà sortis!
Devin TownsendCasualties of Cool : Même si les dernières sorties du maître ont tendance à ne pas m’enthousiasmer outre mesure, je reste fidèle à mes racines et serai prêt pour écouter sa nouvelle oeuvre en espérant me prendre une bonne torgnole.
Bölzer TBA : je m’attends à prendre une énorme claque avec la sortie de leur premier album longue durée que j’espère voir arriver en 2014!
SlugdgeTBA : le nouveau morceau déjà diffusé est terrible, augurant d’un futur nouvel album devastateur signé des limaces infernales.

 

retour2013

Bilan 2013 – jonben

Il y a des années où le bilan annuel est plus difficile à établir, où piocher les meilleurs parmi les albums qu’on a écouté dans l’année n’est pas évident. 2013 est à vrai dire la première année que ça m’arrive depuis que je m’intéresse à la musique. Pas que l’année fut pauvre musicalement, mais il semble que se conjugue le fait que j’ai eu moins de temps en général pour faire des découvertes, que mes styles de prédilections furent moins riche en sorties que d’habitude, et que l’année fut parsemée de plusieurs déceptions. Peut-être aussi qu’à force d’écouter de la musique, les comparaisons possibles s’accumulent avec les albums adorés du passé et il devient difficile de leur trouver des compétiteurs.

Du coup, j’ai un peu triché et comme je n’arrivais pas à décerner vraiment à 10 albums la faveur d’être sur le podium, voici 5 albums de l’année plus d’autres qui auront pas mal tourné cette année.

J’ai évidemment écouté beaucoup d’autres choses qui ne sont pas sorties cette année. C’est plutôt vers les 70s que je me suis penché en rock progressif et jazz/fusion. Quelques trucs plus récents en jazz, le nouvel album de Tigran Hamasyan m’a bien plu, les albums du pianiste belge Eric Legnini, de l’ancêtre toujours vif Ahmad Jamal, des guitaristes Pat Metheny et Wayne Krantz. Toujours pas mis au hip hop sinon.

Malgré un été à passer le Bad Rabbits en boucle, les paroles et l’esprit de l’album accompagnant à merveille ces quelques mois, c’est bien le metal qui m’aura le plus environné.

Au rang des semi déceptions, avec des albums qui n’auront pas réussi à m’intéresser autant que leurs précédents, ceux de Protest the Hero, qui commencent à ressasser un peu toujours le meme style, Benea Reach, Darkane, Hacride, autant de groupes qui restent cependant marquant dans ma discothèque.

Le top 5

Extol-ST-Travis-Smith-artExtol– Extol
En retour impeccable, celui d’Extol qui en formation réduite reviennent après une longue période d’absence et évitent la redite tout en ravivant la nostalgie de leur album culte Synergy et son thrash/death progressif avec une touche avant-gardiste scandinave, mais aussi le sens de la mélodie de l’album suivant plus rock The Blueprint Dives. Un album frais, imprégné du savoir faire du groupe, avec une touche de piquant moderne en plus.

Haken-Mountain-90x90Haken – The Mountain
Ma surprise prog de cette année, Haken a su composer avec ce second album une perle de rock/metal progressif, fresque théatrale reprenant les codes du genre en s’appuyant sur talent d’écriture, virtuosité et sensibilité pop. Je n’en attendais pas à une telle claque d’un groupe que je ne classais auparavant que comme un clone plus moderne de Dream Theater.

east-of-the-wall-redaction-artifacts-20131006114918East of the Wall – Redaction Artifacts
Ces musiciens ne cesseront de m’étonner, ça fait plus de 10 ans que je suis leurs différentes incarnations musicales, et je suis à chaque fois bluffé. Le changement de chanteur et de bassiste n’aura pas entamé leur motivation, ces musiciens (dont 3 guitaristes) rivalisent de nouveau de créativité sans dévier de leur recette confrontant rock progressif, math-rock et agressivité sludge/hardcore.

The-Safety-Fire-Mouth-of-SwordsThe Safety Fire – Mouth of Swords
La vague djent aura subi le creux de la vague cette année – j’espère que 2014 sera plus intéressante – reste le retour gagnant des anglais de The Safety Fire et leur second album affirmant une personnalité décalée, dandy, entre gros son metal et classe jazz.

StevenWilson_trtrtsSteven Wilson – The raven that refused to sing
La tête pensante de Porcupine Tree continue à être plus intéressant ces temps-ci en parallèle en solo, il mobilise prog 70s et jazz fusion avec une équipe de choc de musiciens talentueux, donc peut-être le meilleur guitariste de son temps Guthrie Govan. Comme d’hab’, je le préfère dans son incarnation plus rock et aventureuse que sur les atermoiements pop frôlant la niaiserie, mais heureusement sans jamais y sombrer.

Les 10 suivants

Intronaut-Habitual-Levitations-90Intronaut – Habitual Levitations
En intégrant une dose d’apaisement dans leur musique Intronaut n’en ont pas pour autant perdu leur personnalité si particulière, le son de guitare est plus clair mais toujours soutenu par un jeu de batterie démonstratif alors que les voix présentent une nouvelle facette plus chantée. La musique du groupe y gagne au final.

exiviousExivious – Liminal
Le deuxième album de ces descendants directs de Cynic – en version instrumentale – poursuit dans la ligne du premier, un metal prog puissant parsemé d’influences jazz, joué par un quatuor virtuose. Leads lumineux, atmosphères féeriques aux sonorités bourrées d’effets parfois bizarroïdes contrastant avec des riffs puissants et vifs.

Revocation_Self-titledRevocation – Revocation
Pas de déception avec Revocation qui revienne en forme avec leur thrash/death à la fois technique, efficace et puissant.

grorr-anthillGrorr – Anthill
Découverte iconoclaste que celle de ce groupe français jouant un metal entre mécanique martiale et sonorités exotiques par l’utilisation de nombreux instruments traditonnels de France et d’ailleurs. Sans etre particulièrement original, le tout prend une forme cohérente autour d’une histoire concept de fourmilière.

Arsis-Unwelcome-ArtworkArsis – Unwelcome
Le death technique de Arsis est revenu en grande forme cette année avec Unwelcome, malgré quelques petites fautes de gout, ils remontent singulièrement dans mon estime.

forgottensilence-grandebouffeForgotten Silence – La Grande Bouffe
Ma surprise metal prog avant gardiste de l’année par ce groupe totalement inconnu venu de République Tchèque, leur album inspiré du film « La Grande Bouffe » est une belle réussite.

manimal2012Manimal – Multiplicity
Album ultime du groupe français qui ne dépareille pas par rapport aux 2 précédents, je me rappellerai d’un groupe français majeur avec un style unique, qui ne pouvait qu’etre décrié par les puristes vu sa teneur.

anciients-heart-of-oakAnciients – Heart of Oak
Ou comment 4 poilus américains arrivent à condenser sur leur premier album le meilleur de Baroness, Mastodon et The Sword version jam et touche à tout.

Ephel-Duath-Hemmed-By-Light-Shaped-By-DarknessEphel Duath – Hemmed By Light,Shaped By Darkness
L’album était très attendu et le résultat fut quelque peu surprenant, mais connaissant déjà la voix Karyn Crisis, ses ralements à moitié faux ne m’ont pas choqué plus que ça. Reste le jeu de guitare de Tiso, immédiatement reconnaissable et forcément la moelle épinière de cet album.

bad-rabbits-american-loveBad Rabbits – American Love
Il serait injuste de ne pas faire figurer American Love dans ce top étant donné qu’i a accompagné tout mon été. Enjoué, puissant et sexy, ce premier album des Bad Rabbits mixe pop, soul, funk et rock dans un melting pot de bonne humeur et d’énergie.

retour2013

Bilan 2013 – Angrom

Fin d’année, heure de bilan. L’exercice est parfois difficile, les choix à faire sont drastiques, mais il est toujours agréable de se pencher sur l’année écoulée pour sélectionner ses coups de cœur musicaux.

Les petits jeunes qui montent

4257461 Audrey HorneYoungblood
On n’ose plus parler de confirmation mais Audrey Horne continue son petit bonhomme de chemin, avec un album très rock’n’roll, au songwriting de qualité. Des tubes imparables à la pelle, et, apparemment des prestations live efficace, ce qu’il me tarde d’aller constater de visu.
ghost bc infestissumam GhostInfestissumam
Là encore une confirmation : le coup d’essai n’était pas un « one-shot ». Infestissumam a squatté la platine une bonne partie de l’année, et les hymnes de la bande à Papa Emeritus (II ?) et de ses ghoules anonymes ont traîne longtemps dans un coin de ma tête. Le groupe a tout pour devenir énorme s’il poursuit sur cette pente ascendante.

Les retours inespérés ou presque

Carcass-Surgical-Steel Carcass Surgical Steel
Du riff en veux tu en voilà, des outils chirurgicaux, une voix éraillée et des paroles « gore » : le Carcass de 2013 ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de 1993, lorsque le groupe avait sorti le génial Heartwork… Et c’est foutrement bon ! Tous les riffs accumulés pendant toutes ces années par le groupe de Liverpool sont lâchés furieusement sur ce Surgical Steel, si tant est qu’un groupe normal pourrait sans doute pondre deux ou trois disques avec la quantité de bons riffs qu’il y a sur ce disque. Mais Carcass n’est pas un groupe normal…
voivod_target_earth Voivod Target Earth
Dans la famille miracle, je voudrais le Voivod. Alors que personnellement je n’attendais plus grand-chose du combo québecquois, la mort de Piggy et les dernières sorties un peu décevantes ayant enterré mes derniers espoirs, Daniel Mongrain est arrivé à bord et a ressuscité le Voivod !!! Du coup, on retrouve du thrash progressif comme à la bonne époque de The Outer Limits, Dimension Hatröss et autres Nothingface. C’est particulièrement jouissif, et totalement inespéré.
BS13 Black Sabbath13
La tournée de reformation allant leur permettre de s’en mettre plein les fouilles, ce groupe légendaire aurait pu se contenter d’une setlist best-of pour remplir des dizaines d’arenas à travers le monde. Ce n’a pas été le cas et ce 13 est du bois dont on fait les meilleurs albums, ce qui donnera au groupe l’occasion d’intercaler quelques bons titres récents entre « Iron Man » et « Paranoid ».

Les valeurs sûres

Alice-in-Chains-The-Devil-Put-Dinosaurs-Here Alice in ChainsThe Devil Put Dinosaurs Here
L’album du retour, Black Gives Way To Blue, avait été une réussite. Après quelques mois de recul, je peux dire que celui-ci l’est encore plus. Pourtant la bête fut dure à appréhender, les premières écoute étant polluées par la relative homogénéité apparente du disque. Mais au fil des écoutes, le disque se révèle et s’offre à nous : le paradigme du grower !
StevenWilson_trtrts Steven WilsonThe Raven That Refused to Sing (And Other Stories)
Après un 1er album prometteur et un second moins digeste et plus décevant. Steven Wilson a bien commencé l’année avec son troisième opus. Toujours dans la lignée et l’hommage aux grands du rock progressif, sa musique n’en est pas moins moderne, complexe et accessible à la fois. Le compositeur anglais se paie même le luxe de faire planer l’ombre de Porcupine Tree sur le titre « Drive Home ».
depeche-mode-delta-machine-1363987046 Depeche ModeDelta Machine
Un album sombre et addictif. Qui mieux que Depeche Mode pouvait nous offrir cela en 2013. Le groupe n’est pas mort, et sa créativité est toujours là. Delta Machine remet le groupe sur les bons rails (sans mauvais jeu de mots) un peu quittés (pour moi) avec Sounds Of The Universe.

Les surprises

spiritualbeggars-earthblues Spiritual BeggarsEarth Blues
Pas uniquement un bon groupe de stoner. Après son nème changement de chanteur, Spiritual Beggars s’oriente plus vers le classic rock, sans renier ses racines. Le résultat, un album « all killer, no filler » dont la plupart des refrains et de solos se fredonnent des jours durant.
Detroit-Horizons DétroitHorizon
La petite surprise de fin d’année. Surtout pour moi qui avait une admiration plus que relative pour Noir Désir. Mais, allié à Pascal Humbert, le talent d’écriture de Bertrand Cantat fait mouche pour un album entre rock et folk. Une des belles découvertes de cette fin d’année, aux arrangements somptueux.

Mentions honorables

Au-delà de ce top 10, plein de bons disques sont sortis en 2013, alors de petites mentions spéciales pour le rock progressif de Spock’s Beard (Brief Nocturnes and Dreamless Sleep) et pour l’atypique album de métal progressif de Leprous (Coal) transcendé lors du concert au Ferrailleur à Nantes. 2013 a aussi été rock avec un très bon disque des Queens Of The Stone Age et la formation du super-groupe The Winery Dogs à qui on souhaite un second disque aussi réussi que le premier. Je terminerai par un retour inespéré, celui de David Bowie avec son excellent The Next Day.

 

retour2013

Retour sur le Wolfthrone Fest : 3 albums de death metal à écouter

Les 08 et 09 novembre 2013 s’est tenue la première édition du Wolfthrone festival à La Clef (St Germain en Laye dans le 78) avec une affiche assez exceptionnelle pour les amateurs de metal extrême et en particulier de death metal.

Une très bonne édition dont mon propos n’est pas ici d’écrire un live report en bonne et due forme, mais qui me servira plutôt de prétexte pour évoquer les 3 groupes vainqueurs du fest selon moi, et (dans l’ordre chronologique de leur date de sortie) surtout leurs albums -pas encore chroniqués sur Eklektik- qu’il faut pourtant absolument et urgemment écouter (à mon avis) si on s’intéresse au death metal.

Anorak – Go Up In Smoke

C’est en train de devenir un rituel : tous les deux ans, un nouvel Anorak dans tes oreilles, une nouvelle claque dans ta tronche. Go Up In Smoke – c’est le nom de leur dernière branlée bisannuelle – ne va pas prendre les fidèles à contre-pied. L’identité du groupe est tellement forte que l’innovation est superflue, et même si l’on a deux trois tentatives ici et là, la démarche reste identique : accélérations grindisantes épileptiques, lourdes et courtes respirations puis grosses montées qui prennent aux tripes. Le tout blindé de rythmes saccadés, assez complexes pour être stimulants, assez carrés pour être addictifs.

Eklektik mix n°3

Les morceaux du moment sélectionnés par nos chroniqueurs sur une heure de musique actuelle d’horizons et styles variés :

Jean Jean – Les Orgues de Gorah, proposé par krakoukass
Plini – Away, proposé par jonben
Shanon Wright – Noise Parade, proposé par ennoia
The Monolith Deathcult – Drugs, Thugs & Machetes, proposé par ghnos
The Safety Fire – The Ghosts That Wait For Spring, proposé par jonben
Bear Creek – Fun, proposé par beunz
Steve Lukather – Creep Motel, proposé par darkantisthene
Kanye West – I Am A God, proposé par bou
Dead Letter Circle – Lodestar, proposé par shaq
HRBRS – 1993, proposé par beunz
Christicide – Upheaval of the soul, proposé par ennoia

Eklektik Mix No 3 – 10 octobre 2013 by Eklektikrock on Mixcloud

Eklektik mix n°2

Dix morceaux du moment sélectionnés par nos chroniqueurs sur une heure de musique actuelle d’horizons et styles variés :

Anna Von Hausswolff – Red Sun, proposé par ennoia
Twitching Tongues – In Love There Is No Law, proposé par krakoukass
Facing The Swarm Thought – Overdosed, proposé par beunz
Gorguts – Le Toit Du Monde, proposé par bou
Karnivool – Eidolon, proposé par shaq
Haken – In Memoriam, proposé par jonben
Mesh – This Is The Time, proposé par darkantisthene
Slugdge – Killing Fields, proposé par krakoukass
Suffocation – As Grace Descends, proposé par shaq
Marissa Nadler – Wedding, proposé par ghnos

Eklektik-mix-no-2-24-septembre-2013 by Eklektikrock on Mixcloud

Eklektik mix n°1

Dix morceaux du moment sélectionnés par nos chroniqueurs :

Carcass – Mount Of Execution, proposé par ennoia
Arcane Roots – Belief, proposé par krakoukass
Wife – Endings, proposé par beunz
Last Chance To Reason – The Escapist, proposé par jonben
Comadre – Summercide, proposé par shaq
Nine Inch Nails – Copy of A., proposé par bou
The Ruins of Beverast – Malefica, proposé par ennoia
Grorr – Foundation, proposé par jonben
The Haxan Cloak – Miste, proposé par ghnös
Freddie King – Going Down, proposé par darkantisthène

Eklektik Mix No 1 – 13 septembre 2013 by Eklektikrock on Mixcloud