Chronique

SKÁLD – Le Chant Des Vikings

Quelques mois après son premier trois-titres, SKÁLD fait son retour avec un premier long-format au concept regardant toujours vers le nord et sa mythologie viking. Le Chant Des Vikings développe donc un peu plus ce qu’on avait pu entendre, reprenant ces trois titres en plus de dix nouveautés qui nous plongent dans un nouveau trip sensoriel.

For Your Health – Nosebleeds

For Your Health est un jeune groupe de Colombus, Ohio, monté il y a à peine un an. Repéré par le très sympathique label Middle-Man Records, essentiellement spécialisé dans le screamo (Coma Regalia, Infant Island ou encore Respire), on ne s’étonnera donc pas d’en trouver chez For Your Health, ces derniers y adjoignant tout de même une bonne dose de chaos à l’ancienne et même un peu de noise.

Bring Me the Horizon – Amo

Peut-être l’album qui fera couler le plus d’encre numérique en ce début d’année 2019, ce nouvel album des anglais de Bring Me the Horizon va (fort logiquement) diviser. Le groupe s’y éloigne en effet encore plus drastiquement de ses racines metalcore pour proposer quelque chose de radicalement différent. Vraiment radicalement différent…

Papa Roach – Who Do You Trust ?

Je dois admettre que sans avoir jamais été passionné par le groupe, éternel second couteau de la scène rap-métal ou néo-métal, je n’ai en même temps pas grand chose à reprocher à Papa Roach qui a finalement toujours su proposer des albums, à défaut d’être marquants, plutôt corrects dans le style. Je me suis cependant arrêté au cru 2004, d’ailleurs chroniqué dans ces pages, sans vraiment avoir suivi la suite. Un leak très en avance de ce nouvel album durant une période creuse en sorties (en gros la fin de l’année 2018) m’a amené à y jeter une oreille [...]

Imha Tarikat – Kara Ihlas

Imha Tarikat (mot signifiant « Destruction » en turc) est un jeune groupe de black metal assez singulier. Basé à Müllheim (Allemagne), le duo trouve donc ses thématiques du côté de la Turquie (chaque titre étant écrit en turc), allant même jusqu’à s’inspirer du Coran. Kara Ihlas (qui signifie Pureté Noire) s’attaque donc à un sujet vraiment peu habituel dans le milieu mais le met en musique avec un black metal plutôt traditionnel, nerveux et sans compromis, découpé ici en quatre chapitres distincts.

Wristmeetrazor – Misery Never Forgets

Après avoir sorti une démo puis deux EP (I Talk To God... et …But The Sky Is Empty en 2017), Wristmeetrazor s’est fait attirer par Prosthetic Records qui en a fait sa « next big thing ». Jeune trio assez difficile à classer, le groupe annonce jouer une musique entre metalcore (le type de riffs) et screamo (les cris), le tout dans une optique old school réjouissante.

Vessel Of Iniquity – Void Of Infinite Horror

Mëme pas un an après son effroyable premier EP trois-titres, Vessel Of Iniquity est de retour. Le britannique seul aux commandes du vaisseau en a ajouté deux autres pour le coup, histoire de prolonger le plaisir. Au menu, toujours ce mélange de black et de death mixé à une alliance noisy bruitiste afin de soulager les oreilles sensibles.

Unearth – Extinction(s)

Sans qu’on s’y attende, 2018 a vu le retour de nombreux groupes de metalcore: Bleeding Through, The Agony Scene, Bleed From Within, Light This City ou encore As I Lay Dying, ça en fait un paquet qui se sont remis en selle après de longues années de silence. Et parmi les figures aux origines de la frange mélodique du mouvement initiée notamment par Killswitch Engage, il y a Unearth. Un peu moins populaire chez nous que la bande à Jesse Leach, le groupe du Massachussetts s’est pourtant imposé comme l’un des cadors du style.

The End Of The Ocean – -aire

Pour ses dix ans d’existence, The End Of The Ocean donne enfin un véritable successeur à Pacific-Atlantic (2011), premier album qui n’avait été suivi que par deux EP (In Excelsis en 2012 puis The Revelator Sound Sessions en 2017, ce dernier étant un live). Bref, le groupe de Colombus, Ohio, n’est pas des plus réguliers en matière de sorties mais a semble-t-il tenu à marquer le coup pour son anniversaire: -aire est un excellent album de post-rock instrumental, contenant tout ce qui se doit dans le genre.

Peste – S/T

Rencontre entre membres de la fine fleur du hardcore italien (Tutti I Colori Del Buio, Haram, If I Die Today, Papazeta), Peste est un jeune groupe turinois qui annonce la couleur dès sa pochette: un nœud coulant à l’image de leur punk-hardcore. Brutal, nihiliste et sans concession, voilà le topo des cinq titres radicaux offerts sur ce premier EP.