Chronique

Gillian Carter – Dreams Of Suffocation

Gillian Carter est de ces groupes qui demeurent attachés au screamo premier du nom tout en lui donnant un bon coup de fraicheur. Issu de la prolifique scène hardcore floridienne, le trio est actif depuis 2005 et sort régulièrement des albums, cette année c’est Dreams Of Suffocation, son cinquième long-format qui voit le jour.

Leather Glove – Skin On Glass Demo

Une main de fer dans un gant de velours, enfin plutôt de cuir ici. Leather Glove est le nouveau projet solo d’un mec à poigne, le producteur Greg Wilkinson, gaillard dont le tableau de chasse est sacrément impressionnant puisque sont passées chez lui des pointures telles que Noothgrush, High On Fire, Iron Lung ou encore Graves At Sea chez qui il joue encore (tout comme quelques autres groupes comme Laudanum, Brainoil ou bien Deathgrave). Un sacré name-dropping qui nous fait prendre en considération que notre homme apprécie grandement la violence sonique quand elle est looourde ! Et cela se [...]

Bologna Violenta – Discordia

Derrière Bologna Violenta se cache un homme, Nicola Manzan, violoniste italien de son état gérant le bébé tout seul comme un père célibataire (enfin, un bébé désormais pré-ado car âgé de onze ans maintenant). Discordia, son cinquième album long-format (le gaillard ayant aussi sorti beaucoup d’EPs et de remixes) est une nouvelle fois une étourdissante rencontre du violon et d’éléments divers, issus de styles tels que le grindcore, le mathcore ou encore la noise.

Northlane/In Hearts Wake – Equinox

Le split « on-mélange-les-membres-de-nos-groupes » est un exercice de style qui semble inspirer de plus en plus de groupes ces derniers temps. Si récemment ceux réunissant Cloud Nothings et Wavves ou bien dans un autre style Viscera/// et Abaton se sont révélés très intéressants, voici deux nouveaux groupes en provenance d’Australie qui viennent s’y essayer: Northlane et In Hearts Wake.

Black Peaks – Statues

Voilà un nouveau groupe de petits jeunes qui en veulent et en mettent partout comme il faut. Ces anglais menés par un frontman aussi moustachu que possédé vocalement frappent très fort avec leur premier album Statues mais œuvrent dans un style assez complexe à définir au croisement du rock indé, du math rock et du métal progressif.

Haken – Affinity

Ça fait plaisir à entendre un groupe qui ne repose pas sur ses acquis et évolue, expérimente au fil des années.
Le précédent album d’Haken, The Mountain – leur 3ème – montrait un groupe rafraichissant le metal prog avec une puissance et des idées actuelles, l’inévitable comparaison avec Dream Theater qui eux sont restés coincés dans les années 80/90 s’estompait. Cet album a positionné Haken comme un des fers de lance du metal prog moderne, à égalité je dirais avec les norvégiens de Leprous.
Le nouvel album d’Haken était donc attendu. Ils ont sorti entre temps un EP, Restoration, [...]

Sustainer – S/T

Premier EP pour Sustainer, jeune groupe fondé il n’y a même pas un an du côté de Portland, et déjà de très solides arguments pour une première sortie ! Comprenant d’anciens membres de groupes comme American Me ou Defeat The Low (parmi les plus « connus »), les cinq gaillards se sont attelés à produire un hardcore chaotique bien réjouissant, fleurant bon les débuts de la scène d’il y a une dizaine d’années.

Bardus – Stella Porta

Avec sa cover ornée de champignons hallucinogènes (oui, on n’en voit pas souvent de cette couleur !), Bardus et son Stella Porta auraient pu être catégorisés dans le stoner psychédélique typique avant même d’en avoir écouté une note, grossière erreur. Il faut dire que le label sortant ce deuxième album du groupe de Philadelphie n’est autre que Solar Flare Records (Sofy Major, Pigs…), plus habitué aux déflagrations noise, on ne sera donc pas trop étonné d’en retrouver chez Bardus…

Solids – Else

Le grunge semble faire un énième comeback ! Solids, c’est un duo originaire de Montréal officiant depuis 2009 et qui sort un premier EP dans le style pour leur nouveau label Topshelf Records (Nai Harvest, The Saddest Landscape, Toe etc.). Un EP au son typique d’une époque, qui n’aurait pas dépareillé sur un label comme Sub Pop ou en première partie de groupes comme Sebadoh ou Dinosaur Jr (mais pourquoi j’en parle au passé, ils sont encore actifs !).