du Moment

Verdun – The Eternal Drift’s Canticles

C’est qu’on l’aura sacrément attendu ce premier véritable album de Verdun ! Quatre ans se sont en effet écoulés depuis la livraison de leur réjouissant premier EP The Cosmic Escape Of Admiral Masuka, quatre ans passés en partie sur scène à peaufiner cette forte identité sonore qui est la leur (principalement lors de premières parties de concerts montpelliérains), une identité mêlant toujours sludge, doom et hardcore pour un nouvel écrasement cervical.

Deftones – Gore

Oh que ces flamands roses ont pu me tourmenter! J’ai douté, je le confesse, douté de ce qui est pourtant probablement mon groupe préféré. On a traversé les années ensemble, grandi ensemble, évolué, on s’est aimé, même si on a parfois pris un peu de recul (avec l’album éponyme, que je commence cependant à réhabiliter quelque peu) pour mieux se retrouver (dès le suivant, Saturday Night Wrist). Même si l’album précédent des américains, Koi No Yokan, avait lui aussi demandé des écoutes attentives avant de succomber, je n’avais encore jamais éprouvé cette étrange répulsion que j’ai ressenti à la [...]

The Drones – Feelin’ Kinda Free

Voilà un groupe qui met en accord son image et le contenu : car la pochette déglingos de ce Feelin’ Kinda Free est pour le coup parfaitement raccord avec le côté non moins déglingos et foutraque de la musique de ces poètes punk australiens. A tel point que si vous n’êtes pas familier de leurs œuvres passées, il est probable que votre première réaction soit un gros WTF?!, notamment en entendant la voix si particulière de Gareth Liddiard au démarrage de « Private Execution ».

O’ Brother – Endless Light

O’Brother sont américains, et même si Endless Light est leur 4ème album, il est probable que vous n’ayiez (vous non plus) jamais entendu parler de ce groupe, qui bénéficie malheureusement d’assez peu de publicité en dehors de sa contrée natale. C’est d’autant plus injuste que la qualité de ce nouvel album est assez époustouflante sincèrement, avec un potentiel d’adhésion assez immense tant le genre pratiqué par le groupe peut être fédérateur.

Fall Of Minerva – Portraits

Quand on découvre un nouveau groupe ayant l’appellation « post-hardcore », difficile de savoir désormais à quoi on a affaire: à sa version première du nom (initiée par Quicksand entre autres), à sa version sludgy atmo ou bien à sa version ricaine qui mixe metalcore et emo ? Fall Of Minerva et son nouvel album pencheraient plutôt vers la seconde option mais…

Phazm – Scornful of Icons

Hell yeah! 2016 marque le retour discographique de Pierrick Valence (sans sa crinière) et de sa sombre entité Phazm, ressuscitée après un hiatus de 8 années, le dernier album Cornerstone of the Macabre étant sorti en 2008. Pour l’accompagner dans ce retour, on retrouve Gorgor à la batterie (celui-ci étant aussi responsable de la production impeccable de l’album), Joss Dréau (General Bizzare) à la seconde guitare et Fabien W. Further (Wheelfall, Chaos Echoes) à la basse. Le tout étant mis en image par Metastazis dont on reconnaît immédiatement le style au premier coup d’œil sur la pochette.

Painted Wives – Obsessed With The End

Derrière ce patronyme étrange (où ont-ils été cherché ça?) se cache (bien) le premier album de ce groupe californien que nous découvrons ici bien tardivement. En effet cet album est en fait sorti en 2014 en indépendant (disponible chez CDBaby) mais va bénéficier d’une très méritée réexposition, puisque le groupe vient de signer chez Century Media et qu’Obsessed with the End va ressortir dans une version remasterisée le 29 avril prochain.

Vipassi – Sunyata

Dernière ce nom de groupe et d’album se rapportant au bouddhisme, un side projet de musiciens australiens de la scène metal de Melbourne. D’un coté un guitariste également principal compositeur, membre du groupe de death technique Hadal Maw et 3 membres du groupe Ne Obliviscaris, la session rythmique et un guitariste.
Hadal Maw et Ne Obliviscaris officient dans un style plus brut de fonderie que ce side projet instrumental qui ne sonne comme aucun des deux. La musique de Vipassi garde une formule death metal -sans les growls- sur le papier mais est paradoxalement tellement subtile qu’on peut plutôt [...]

Grand Blanc – Mémoires Vives

Il y a plusieurs mois de cela, au détour de pérégrinations nocturnes de blog en blog, je tombais sur le clip de « L’Homme Serpent » de Grand Blanc, et moi qui suis plutôt généralement allergique à tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la chanson française, je restais scotché à mon écran. La curiosité piquée, je découvrais l’EP du groupe, mais décidais d’attendre patiemment une sortie long format avant de voir si le groupe était capable de me captiver sur une plus longue durée. Vous l’avez compris, si vous lisez cet article aujourd’hui, c’est bel et [...]