du Moment

Don Broco – Technology

Les anglais de Don Broco commencent à faire parler d’eux, à force de persévérance et surtout de constance dans la qualité. Automatic, le deuxième album du groupe paru en 2015 avait déjà commencé à concrétiser la soif de succès du groupe, initiant une démarche de rapprochement vers le mainstream, l’efficacité pop même, sans complexe (il suffisait de voir la pochette acidulée) et avec une insolente réussite, après un premier album qui les avait affilié un peu rapidement à un post-hardcore à la Funeral for a Friend. Si j’avais loupé le coche pour chroniquer cet album l’ayant découvert un peu [...]

Removalist – S/T

Oh que j’aime ces découvertes faites au hasard d’un clic sur Bandcamp ! Removalist n’avait pourtant pas grand chose d’aguicheur entre son nom assez passe-partout et sa cover d’album plutôt sobre. Ces australiens actifs depuis 2012 livrent pourtant ici avec leur premier full-length éponyme une méga torgnole de « blackened hardcore » (mais pas que), et ma première vraie surprise de 2018.

Sikth – the Future in Whose Eyes ?

Bon le camarade Jonben faisant apparemment sa grosse feignasse et ne se décidant pas à chroniquer enfin cet album qui aurait pourtant naturellement du tomber dans son escarcelle, me voilà obligé de prendre le clavier, contraint et forcé, car il paraît inacceptable qu’un album aussi bon ne fasse pas l’objet même d’une petite bafouille de quelques mots.

Converge – The Dusk in Us

Déjà 5 ans qui nous séparent du Converge précédent, l’excellentissime All We Love We Leave Behind. Forcément dépasser un opus d’une telle qualité s’avérait d’avance une mission compliquée voire impossible. C’est sans doute pourquoi la première écoute a été pour moi synonyme de déception, déception accentuée par la décision du groupe (qui reste incompréhensible à mes yeux) d’écarter de la tracklist de The Dusk in Us, le pourtant excellent « Eve » qui figurait sur le single « I Can Tell You About Pain » sorti plusieurs semaines avant l’album. Un titre d’une intensité folle, atmosphérique puis juste d’une puissance ahurissante, à mon sens [...]

Wolf Alice – Visions of a Life

C’est un grand classique des périodes de fins d’année / débuts d’année chez les musical geeks que nous sommes. On prépare un petit bilan et à cette occasion on se repenche sur des disques qu’on a pu mettre de côté un peu trop rapidement durant l’année histoire de voir si on n’est pas passé à côté de quelque chose d’important qui mérite d’en parler.

Bilan 2017 – Beunz

Une petit bilan avec l’impression de me répéter chaque année. 2017 a été une année musicale vraiment très dense. Énormément de sorties, de découvertes, de concerts, et malgré ce flot quasi ininterrompu de son, restent de très nombreux albums à côté desquels je suis passé malgré mes nombreuses chroniques. En attendant de les découvrir avec un peu de retard (ou pas), voici un petit top 20 d’albums marquants (ça a été très dur d’en sacrifier), quelques 17 titres/clips et enfin un top concerts. 2018 sera-t-il aussi satisfaisant ? Réponse l’an prochain au même endroit !
Top albums 2017:
1. [...]

Quicksand – Interiors

22 ans. C’est le temps qu’il aura fallu aux new-yorkais de Quicksand pour décider de revenir aux affaires et sortir enfin un successeur à Manic Compression. Même si ce retour n’est qu’une demi-surprise en 2017, le groupe s’étant reformé en 2012 pour quelques tournées. Mais depuis 2013, le groupe enfermé en studio ne donnait plus beaucoup de nouvelles, et l’histoire nous avait appris à nous méfier avec eux (le fameux 3ème album qui devait sortir mais n’était au final jamais sorti).

Chaos Moon – Eschaton Mémoire

Alors qu’on pensait que 2017 allait être l’année rétrowave pour Blood Music, ayant sorti coup sur coup deux albums de Dynatron puis un de Dan Terminus, voilà que le label finlandais est reparti en fin d’année vers son ouverture d’esprit caractéristique en sortant le surprenant Polygondwanaland de King Gizzard & The Lizard Wizard (prog rock psychédélique) puis Eschaton Mémoire de Chaos Moon qui nous intéresse dans cette chronique.

Archspire – Relentless Mutation

Dans la grande famille du metal, il y a death technique et death technique. Celui qui ne jure que par la vitesse d’exécution, froide, clinique, sans aucune autre forme de procès, puis celui qui avec les mêmes arguments vient y ajouter quelques points d’accroche mélodique pour ne pas trop noyer l’auditeur sous son torrent de notes et de rythmiques. Les canadiens d’Archspire sont de la seconde catégorie, livrant avec Relentless Mutation, un étourdissant mais réjouissant second album.
Il y a assez peu d’albums dont les toutes premières mesures vous soufflent littéralement. « Involuntary Doppelganger » démarre à peine et on se [...]

Morse – Pathetic Mankind

Déjà quatre ans que Beliefs Destroyer est sorti, premier album bien massif qui avait alors permis à Morse de se tailler une place de choix dans la sphère du hardcore (celui aussi chaotique que lourd) hexagonal. Les quatre montpelliérains comblent enfin ce silence en revenant donc en cette fin d’année armés d’un Pathetic Mankind, second long-format à la violence décuplée, qui parvient à repousser les limites de son prédécesseur encore plus loin !