du Moment

Mastodon – Emperor of Sand

On passera la phase de présentation, si vous n’avez pas entendu parler de Mastodon, c’est que vous avez vécu dans une grotte durant les 15 dernières année, alors démerdez-vous pour rattraper cet inacceptable retard, inculte que vous êtes.
Le groupe a vraiment su s’imposer fort de 6 albums sortis depuis 2002, comme l’un des groupes les plus intéressants du moment, et également l’un des rares (à mon sens) capable aussi de fédérer un grand nombre de metalleux. Si l’époque le permettait, il y a fort à parier que ce groupe serait aussi gros qu’un Metallica ou autre Slayer.

Alfahanne – Blod Eld Alfa

Petite découverte de cette année, le groupe Alfahanne qui sort en 2017 son 3ème album, Det Nya Svarta chez Indie Recordings. Mais avant de se pencher dans quelques jours sur ce nouvel album, petit retour sur leur deuxième album découvert dans la foulée. Sorti en 2015, Blod Eld Alfa fait suite à Alfapokalyps et à un split avec Shining.

Buioingola – Il Nuovo Mare

Attention grosse sensation ! Si vous êtes lecteur assidu de nos pages, vous savez sûrement combien j’apprécie les sorties de chez Sentient Ruin Laboratories, le label (qui apprécie faire son marché de l’autre côté de l’Atlantique) sachant surprendre à chaque fois et prendre des risques en révélant des groupes souvent uniques en leur genre. Avec les italiens de Buioingola et leur album Il Nuovo Mare, il vient de mettre en lumière un prétendant au podium 2017 !

Woe – Hope Attrition

Quatrième album pour Woe, groupe de black metal de Philadelphie, fier représentant de la scène USBM actuelle. Hope Attrition vient briser quatre ans de silence et pourrait bien faire date tant il subjugue…

Venenum – Trance of Death

Putain 6 ans! C’est le temps qu’il aura fallu aux allemands de Venenum pour enfin accoucher de leur premier véritable album après un formidable EP (de près de 30 minutes quand même) dont nous vous avions déjà parlé dans ces colonnes. C’est finalement chez Sepulchral Voice Records que paraît en effet aujourd’hui même, ce Trance of Death qui vient mettre fin aux attentes des amateurs de death metal mêlant habilement savoir-faire à l’ancienne, ambiance occulte et intentions progressives abouties.

Diablerie – The Catalyst Vol.1 : Control

16 ans! Il aura fallu 16 ans aux finlandais de Diablerie pour accoucher de leur 2ème album. Certes plusieurs EP/Démo sont sortis dans l’intervalle, mais tout de même, voilà des gens qui prennent vraiment leur temps.

Balance Interruption – Door 218

En voilà un qui est passé sous nos radars en 2016… Et qui aurait pourtant mérité de figurer en bonne place dans les meilleures sorties black de l’année. Car les ukrainiens de Balance Interruption nous ont concocté pour leur 3ème album, rien de moins qu’une petite bombe d’avant-garde qui devrait notamment parler aux amateurs d’Abigor ou Dodheimsgard.

Pain of Salvation – In the Passing Light of Day

Pain of Salvation est un groupe qui m’accompagne depuis de nombreuses années, c’est initialement le groupe qui m’a ouvert l’esprit au prog. L’écoute de Remedy Lane à sa sortie a été le déclic, comme tout choc il a fallu m’y faire, en particulier me faire au chant expressif à la limite du kitsch, mais une fois accroché on l’est définitivement, j’ai ensuite rapidement été conquis par les 3 albums qui le précèdent puis par les concerts auxquels j’ai pu assister pendant les années 2002-2008 (dont 2 concerts remarquables à la Locomotive à Paris en 2005).
Je fais partie de la majorité [...]

Disperse – Foreword

Voici un outsider de la scène djent de part sa situation géographique comme sa personnalité, Disperse est un groupe polonais et Foreword est leur 3ème album. Je connais assez bien leur précédent album que j’ai apprécié sans plus, vite délaissé. L’annonce de la sortie de ce second album m’a quand même intéressée et les premiers extraits m’ont tout de suite surpris, un peu piquants, mais au final accroché au single « Tether », sa production pop/électro et ses vocaux très consensuels. Au départ, on trouve ça trop gentillet puis en fait on réalise que leur formule est vraiment unique et plus profonde que ce qu’en [...]

Khonsu – The Xun Protectorate

Khonsu, c’est l’entité de S. Gronbech, qui n’est autre que le frère d’Obsidian Claw, leader de Keep of Kalessin. Le norvégien qui a déjà sorti le très bon Anomalia, il y a plus de 4 ans, sur lequel il était épaulé par Thebon (alors chanteur de Keep of Kalessin) revient avec un Xun Protectorate sur lequel il conserve le côté futuriste mais accentue le côté extrême et les accointances avec le black pour aboutir à une sorte de post black futuriste particulièrement bien fait et encore plus ambitieux (à l’image de la pochette de l’album, assez époustouflante au demeurant).