du Moment

Major Parkinson – Blackbox

Quatrième album pour les norvégiens de Major Parkinson et si j’ai déjà eu l’occasion d’écouter leur précédente réalisation déjà passablement encensée, je dois admettre que je n’avais pas jusque-là été complètement conquis par la musique du combo de Bergen. Leur rock mâtiné de plans cinématographiques et de délires proches du circus metal ne m’avait jusque-là pas toujours semblé forcément très bien construit et suffisamment homogène. Mais ça c’était bel et bien avant ce Blackbox qui tourne en boucle et s’avère être une petite tuerie.

Slowly Building Weapons – Sunbirds

En 2007, Slowly Building Weapons faisait une entrée en fanfare dans la scène hardcore australienne avec Nausicää, premier album dévastateur de « big-chord-core » (étiquette autoproclamée) mixant chaos et extrême. Des promesses à l’époque totalement balayées lorsque le groupe annonçait la fin de ses activités seulement un an après avoir livré cette bombe. Dix ans plus tard, c’est avec surprise qu’Art As Catharsis annonce le retour du gang de Sydney avec un second album tout aussi méchant que son prédécesseur mais aux champs beaucoup plus ouverts.

Dormant Ordeal – We Had It Coming

Imaginez une terre dévastée par une guerre millénaire. Un paysage de boue et de cendres, un charnier jonché d’os et de lances. Imaginez un monde qui ne connait plus le Soleil, théâtre de la dernière bataille entre deux royaumes. Du sommet de la plus haute montagne, balayé par le vent et le feu, une divinité antique ordonne son armée de monstres sanguinaires ; depuis son château décrépit, un vieux roi, rendu fou et aveuglé par la rage, pousse vers la mort ses braves soldats. Imaginez, si vous le voulez, un détachement de mercenaires nains sales et hirsutes, des héros [...]

Jessica93 – Guilty Species

Déjà l’heure du 3ème album pour Geoffroy Laporte alias Jessica93. Autant dire que le chemin parcouru en seulement 2 albums est considérable, et que ce 3ème album est réellement un évènement pour la scène musicale française indépendante. Au point que nombre de médias grand public s’intéressent désormais au phénomène.

Infall – Silent

Venant du nord de l’Italie, Infall et son premier album débarquent à point nommé: pas longtemps après l’annonce de la fin des activités de The Dillinger Escape Plan et peu de temps avant le nouvel album de Converge. Vous l’aurez compris en lisant ces deux noms (mais aussi en regardant en haut de la page), Infall fait du mathcore, du chaotique, du vrai (couplé à un peu de metalcore plus typique et même un peu de crust), du bon avec une délicieuse alliance de technique et de hargne.

Dephosphorus – Impossible Orbits

Il y a presque quatre ans, Krakou nous exhortait dans sa chronique à jeter les deux oreilles sur l’album Ravenous Solemnity du groupe grec Dephosphorous. Il vantait alors la singularité du groupe et de ses compositions, étrange mixture de Grind, de Punk et d’influences Black, du chant halluciné de Panos et de ce sentiment de menace omniprésent et oppressant qui faisait de la galette un objet étrange, unique et indispensable.

Fleshkiller – Awaken

Extol est apparemment une nouvelle fois en sommeil, après un pourtant excellent album de comeback sorti en 2013 et qui n’augurait que du meilleur pour la suite. Cet album aura-t-il un successeur, difficile de le dire aujourd’hui, mais on peut en revanche trouver un remplaçant de choix (et même plus encore) dans cet Awaken, signé Fleshkiller. Car Fleshkiller n’est rien de moins que le nouveau projet de Ole Børud, guitariste norvégien plutôt génial à qui l’on doit certainement beaucoup dans l’originalité d’Extol.

Caligula’s Horse – In Contact

Fin 2015, quelques semaines avant le traditionnel bilan annuel, j’avais découvert l’album que Caligula’s Horse venait alors de sortir et qui me mit une telle claque que je n’hésitais pas à l’inclure dans mes albums préférés de cette année 2015. Ce n’était pas la première fois que j’écoutais la musique de ce groupe australien, mais Bloom qui est leur 3ème album fut celui du déclic. En tant que fan de metal prog, je devais tôt ou tard finir par accrocher leur musique, à la mesure de Haken dont les 2 premiers albums ne m’avaient pas non plus emballés à leur sortie. La [...]

Grave Pleasures – Motherblood

Climax, 1er album des finlandais de Beastmilk sorti en 2013, avait fait son petit effet mine de rien, pas seulement parce qu’il était produit par Kurt Ballou mais aussi parce qu’il balançait avec talent et efficacité un death rock empreint de références, entre gothique et post-punk.Certainement aussi car on y retrouvait au chant un certain Kvohst (Mat Mcnerney), ex frontman de Code, Dodheimsgard, et leader de Hexvessel. Alors qu’un second album était annoncé, c’est avec surprise que l’on apprenait courant 2015 le split du groupe du fait de désaccords internes. En réalité le groupe allait continuer l’aventure sous l’impulsion de [...]

Dawn Ray’d – The Unlawful Assembly

Le black metal est souvent perçu comme un style à l’écriture un peu prévisible avec ses clichés parlant de noirceur, du Malin, de la nature ou encore de la mort. Certes, je généralise de manière un peu simpliste mais force est de constater que ces thèmes sont très récurrents. Les britanniques de Dawn Ray’d ont su se sortir de ces lieux communs dès leurs débuts, ainsi un EP comme A Thorn, A Blight (2015) avait réussi à se distinguer de la masse en traitant de thèmes davantage politiques comme les inégalités sociales, la lutte des classes et la révolution.