du Moment

Deathspell Omega – Paracletus

Mon Diable que cet album est bon… Si les superlatifs vous donnent la nausée, je vous invite à passer votre chemin dès maintenant tant qu’il est encore temps, parce qu’il est probable que vous gardiez la tête au-dessus de la cuvette tout au long de la lecture de cette chronique…
C’est que la nouvelle œuvre que signent les poitevins dépasse tout ce qu’on pouvait espérer et explose gentiment toute la concurrence (si l’on imagine un instant qu’il en existe une).
Le cas de DSO divise pourtant depuis la précédente sortie des maîtres du chaos. Fas – Ite, Maledicti, In [...]

Atheist – Jupiter

Ca ne nous rajeunit pas, mais si on y regarde de plus près, Elements, est sorti il y a 17 ans. Waouh, ça fout une claque tout de même. Ultime album (à l’époque) d’une discographie courte, mais très appréciée et respectée, le groupe avait sorti, en 1989 et 1991, ce que beaucoup estiment être des références dans le genre thrash/death technique,  les excellents Piece of time et Unquestionable Presence. Elements a été plus diversement apprécié à cause d’expérimentations assez osées. Cela reste cependant un très bon album. Il est même considéré par certains comme leur meilleur offrande.
En 2006, le [...]

Sicmonic – Somnambulist

Ah enfin ! Enfin une vraie bonne claque en 2010 dans le genre des musiques extrêmes et saturées… C’est que jusque-là l’année semblait plutôt calme, et on se sera plutôt tourné vers des disques tranquilles, pop, pour trouver du son satisfaisant… Mais ça y est, le voilà l’outsider de l’année, incarné par (Sic)Monic qui se fait aussi appeler tout simplement Sicmonic, on vous laisse donc choisir ce qui vous arrange…
Décrire la musique de ce groupe américain relève de la gageure, tant les genres s’entrechoquent, autant d’ailleurs que les registres vocaux de leur chanteur, registres qui sont juste incroyables [...]

Watain – Lawless Darkness

Lard ou cochon ? On hésite face au comportement et à l’attitude jusqu’au boutistes des suédois de Watain. S’autoproclamant sauveurs du black métal, genre corrompu par des hordes de faux groupes qui ne vénèrent pas réellement Satan (les coquins!), on peut dire qu’ils se donnent bien du mal pour convaincre le public de leur sincérité et foi dans le locataire du sous-sol. Outre un mode de vie très roots (plusieurs interviews font état d’un logement en commun des membres du groupe dans des conditions d’hygiène assez douteuses, ou minimalistes dira-t-on), il y a aussi le jeu de scène agrémenté [...]

Wovenhand – The Threshingfloor

Je dois admettre que jusque-là, Wovenhand ne m’avait jamais vraiment convaincu, à travers ses différentes sorties. Je restais un inconditionnel des albums du précédent groupe de David Eugene Edwards (16 Horsepower), en particulier de Sackcloth n’Ashes (album génial du début à la fin avec son ambiance de saloon rock), et dans une moindre mesure de Low Estate et Secret South. Les Consider the Birds, Mosaic, ou encore Ten Stones tout loués qu’ils soient par les critiques, n’ayant jusqu’à présent pas réussi à capturer mon attention la faute peut-être à l’impression d’avoir affaire à une complexification inutile du songwriting, au [...]

Klone – Black Days

Après avoir franchi avec brio l’étape de la confirmation en 2008, grâce à l’excellent All Seeing Eye, il semblait difficile d’attendre du groupe poitevin Klone qu’il soit capable, deux ans après, de proposer un album encore plus abouti que celui-ci… Et pourtant… Le groupe semble prouver qu’il n’y a pas que le bon vin qui se bonifie avec le temps, et Black Days est définitivement là pour le démontrer.
Quel grand album encore une fois… Il est toujours si compliqué de parler de ce groupe et de sa musique, sans risquer d’être injustement restrictif dans la description qu’on en [...]

Shining (nor) – Blackjazz

C’est un album bien barré que nous propose là le groupe norvégien Shining, qu’il ne faudra surtout pas confondre avec le Shining suédois (celui avec le non moins barré Kvarforth aux commandes), plus connu des amateurs de métal et plus précisément de black un rien dépressif. Ne pas les confondre non, car au-delà du patronyme commun, il y a vraiment un monde entre les deux.
Ces Shining là offrent pourtant eux aussi une musique bien extrême qui ne plaira pas à toutes les oreilles, mais qui va pour sa part davantage taper dans un improbable mélange de genres, entre [...]

Kilo – Lock the Dogs Out

Ouf. Une fois l’écoute de Lock The Dogs Out, premier album longue durée de Kilo, on est rassuré. Le groupe a en effet la bonne idée d’avoir complètement lâché l’horrible penchant pour la pop-rock pourrie qu’on retrouvait sur l’EP du groupe chroniqué dans nos pages. Pour rappel, Kilo avait proposé sur cette première sortie, d’excellents morceaux bien agressifs et bizarrement, arrivant comme un cheveu sur la soupe, deux horreurs, « Slow » et « Helpless », qu’on aurait pu voir figurer sur un album de Pleymo ou Kyo. Je terminais ma chronique en souhaitant que le groupe se concentre [...]

Devin Townsend – Addicted

« L’addiction (…) est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire. »
Source : Wikipedia
Le titre sonne comme une évidence… Mais comment ce diable de Devin Townsend savait-il ? Comment pouvait-il prévoir ? Près d’une quinzaine d’albums à son actif et il est quasiment toujours l’ordonnateur de cette communion incroyable entre son travail et ses auditeurs.
Sous les dehors d’une pop presque facile et chargée d’énergie positive se cachent les savants méandres d’une mécanique élaborée, jamais aliénante, ni invasive. [...]

Nesseria – S/t

C’est la guerre ! Voilà en quelques mots comment on pourrait résumer la teneur de ce premier album de Nesseria qui fait suite à 3 splits remarqués avec Venosa, Cyberne, ou encore Fuck the Facts, pour n’en citer que quelques-uns.
Clairement pas attaché à se rendre facilement catégorisable, le groupe français joue sur plusieurs tableaux, sans opportunisme aucun, affichant une détermination et une hargne peu communes… C’est clairement cette hargne, pour ne pas parler de haine même, qui nous saute à la gorge à l’image du molosse de la (très réussie) pochette du disque, dès le premier morceau au [...]