Chronique

Black Sheep Wall – I’m Going To Kill Myself

Black Sheep Wall est de retour, les papas du terrible I Am God Songs (2008) redéboulent dans le game armés d’un nouvel album à la cover aussi loufoque que son titre. I’m Going To Kill Myself marque surtout un nouveau départ dans la carrière mouvementée du groupe: Trae Malone, surpuissant chanteur officiant aussi dans Noriega (RIP ?), est parti en laissant la place derrière le micro au bassiste Brandon Gillichbauer. Si le gaillard s’en tire plutôt bien vocalement (dans un registre totalement différent certes), difficile d’en dire autant en ce qui concerne l’inspiration de ses camarades…

Until the Ribbon Breaks – A Lesson Unlearnt

Derrière ce patronyme se cache le projet musical d’un jeune gallois, Pete Lawrie Winfield, qui a d’abord livré en 2013 un premier EP intitulé A Taste of Silver et s’est aussi illustré en reprenant ou remixant des titres de Blondie, London Grammar ou même Robert Palmer (excellente reprise de « Addicted to Love » que j’aurais vraiment aimé voir figurer sur l’album d’ailleurs). Quoi qu’il en soit, et vu le style pratiqué, j’avais en théorie toutes les chances de passer à côté de l’album, A Lesson Unlearnt, comme j’étais passé à côté de l’EP.
Mais les hasards de la vie et des rencontres [...]

Cowards – Rise To Infamy

Cowards est le genre de groupe dont les superlatifs n’en finissent plus de s’étendre album après album: plus lourd, plus crade, plus malsain, plus vicieux… Le groupe parisien n’a pourtant que peu changé sa recette faite de sludge, hardcore et (black) metal mais force est de constater que celle-ci fonctionne une nouvelle fois à merveille sur ce Rise To Infamy !

The Apex – S/T

Originaire de Windsor (au Canada), The Apex est un groupe formé en 2013 dont les membres ont fait leurs armes dans pas mal de groupes dont vous avez peut-être déjà entendu parler: Closed Casket Funeral, Blood Shot Eye, Dismata ou encore The Coalition Design. Si ce name-dropping reste flou pour vous, vous pouvez vous pencher sur The Apex sans apriori aucun.

Blindside USA – Promo 2015

A l’annonce de la sortie de ce promo de Blindside USA sur Straight & Alert, j’ai cru un temps (pas trop longtemps heureusement) que le label nantais spécialisé hardcore avait soudain décidé de (un peu trop) s’élargir, la faute à un homonyme officiant dans une musique, disons, différente (clique lol). En même temps, le « USA » était accolé à leur nom pour éviter tout amalgame, donc pas de surprise finalement, c’est bien à un groupe de hardcore auquel on a affaire ici !

Title Fight – Hyperview

S’il y a des reproches que l’on fait parfois à des groupes, c’est le fait d’avoir trouvé leur recette, un créneau dans lequel ils se sentent à l’aise au point de nous resservir le même genre d’album à chaque sortie. Zéro prise de risque, on sait à quoi s’attendre et un tel parti pris est plus que compréhensible. Il y a pourtant des groupes qui n’ont pas envie d’éternellement rester cantonné à un style et qui évoluent d’albums en albums, Title Fight est de ceux-là.

Callisto – Secret Youth

Je sais pas vous, mais pour ma part je suis vraiment passé par une phase où je ne pouvais plus rien écouter de « post-machin » ou assimilé, franchement écœuré par la génération quasi spontanée et incessante de groupes, vagues ersatz de Cult Of Luna, Isis ou Neurosis dotés d’autant de talent que de personnalité… Il y a du reste eu quelques exceptions ces dernières années, que ce soit avec Reka ou Asidefromaday qui ont sorti deux de mes albums cultes dans le genre, mais il faut reconnaître qu’aujourd’hui voir l’étiquette post-hardcore ou post-metal accolée à la musique d’un groupe, ne [...]

Bilan 2014 – Darkantisthene


Très belle année. Je ne sais pas si ça vient de moi ou si objectivement les sorties de qualité ont été florissantes mais j’ai eu du mal à me limiter à un top ten. Vous aurez donc droit à une liste assez longue d’outsiders qui n’auraient pas démérité. 2014 : sous le signe de la générosité donc.