Chronique

Rotting Out – Reckoning EP

Attendu au tournant après l’excellent The Wrong Way (2013), Rotting Out revient distiller son hardcore punk ne lésinant pas sur l’énergie dans un EP cinq titres. A peine dix minutes au compteur, il n’en faut pas plus ici pour apprécier ces cinq fulgurantes rafales qu’on se prend en pleine poire.

Augurs – split avec Deathgrave

Découvert à travers l’EP Old Ways, Augurs continue son bonhomme de chemin, le groupe californien ayant depuis sorti une reprise de Black Flag pour la compilation Slip In It (compilation sur laquelle on retrouve du beau monde) et préparant un split avec No Brainer (qui est prévu pour le mois de mai prochain). En attendant ce dernier, on les retrouve sur un autre split avec leurs collègues locaux Deathgrave dont je n’avais jamais entendu parler auparavant.

Alkaloid – The Malkuth Grimoire

Alkaloid, groupe formé de membres de Obscura et Dark Fortress faisant quelque chose de beaucoup plus prog rock que tout ce qu’ils ont pu jouer/chanter dans leurs groupes respectifs, et c’est réussi, au final du prog de haute volée emprunt d’une noirceur singulière.

Sannhet – Revisionist

Nul besoin d’avoir une voix quand la musique parle d’elle-même. Pour son second album, Sannhet continue d’adhérer à cette vision des choses, suivant comme ligne narrative la force des instruments ainsi que la densité des textures, et ce pour raconter bien des choses !

Vitja – Your Kingdom EP

Pas loin de deux ans après Echoes, honorable premier album qui, sans vraiment se démarquer des nombreux groupes djent/metalcore actuels, en proposait une version pourtant très efficace, les allemands de Vitja reviennent armés d’un nouvel EP intitulé Your Kingdom.

Blacklisted – When People Grow, People Go

Un son au grain presque roots, des compos bien in your face, pas de doute, Blacklisted est revenu à ses premières amours, « back to basics » comme disent les amerloques. When People Grow, People Go va en effet droit à l’essentiel sans s’encombrer d’expérimentations, de détours fumeux ou encore de mélodies un poil trop forcées, le Blacklisted version nerfs et larmes est de retour !

Liturgy – The Ark Work

« Hipster black metal ». C’est par cette appellation que Liturgy se voit (dé)considéré par le trve metalleux lambda, ce depuis l’apparition du groupe en 2009 avec leur premier album Renihilation. Leur faute ? On ne sait plus trop, peut-être le fait de partager des affiches avec des groupes plus « core » que metal (voire autres), d’expérimenter et finalement d’être comparé à ces groupes qui font du black sans vraiment en être (au hasard Deafheaven). Quoi qu’il en soit, le groupe new-yorkais n’a que faire de ces remarques (parfois très virulentes) et a décidé de surprendre en sortant The Ark Work.

Senses Fail – split avec Man Overboard

Que les nostalgiques des années Myspace et de ses utilisateurs à mêches prenant des photos d’eux mêmes à bout de bras dans leur salle de bain (on ne parlait pas encore de selfie à l’époque) se réjouissent, leur groupe préféré de 2004 (année de sortie de Let It Enfold You) est de retour. Senses Fail représente en effet l’archétype du groupe emocore que les ricains appellent curieusement « post-hardcore ». Si Myspace est tombé en désuétude, Senses Fail a continué son chemin en sortant quatre albums depuis. Le groupe rencontre ici Man Overboard, groupe de jeunots pop-punk du New Jersey n’ayant [...]

Boar – Veneficae

Jeune label qui monte, Lost Pilgrims Records s’impose petit à petit comme l’un des principaux pourvoyeurs hexagonaux de lourdeur sonore de qualité. Après l’excellent split entre Rorcal et Process Of Guilt puis le fabuleux Corrado Zeller de Mudbath, le label montpelliérain s’oriente plus au nord avec ce Veneficae, nouvel album du quartet finlandais Boar.

DKH – Total Write-Off

DKH (pour Dirty Kinda Hot) est un groupe formé à Brighton en 2007 sévissant depuis au sein de l’underground UK. S’ils définissent leur son comme du sludgecore, les cinq anglais envoient sur Total Write-Off, dernier EP en date sorti en décembre 2014, une musique beaucoup plus chaotique qu’écrasante.