Chronique

Perturbator – The Uncanny Valley

La synthwave sera t-elle le néo metal de notre époque ? Il y aurait en effet beaucoup à dire sur un genre qui semble exploser aujourd’hui, attirant toujours davantage de suiveurs, tentant de reproduire avec plus ou moins de succès ce que les leaders du genre se sont appliqués à construire patiemment. S’il y en a un qu’on ne peut pas taxer de suiveur, c’est bien Perturbator, dont la discographie déjà conséquente parle pour lui. James Kent c’est son nom (et pour évacuer tout de suite la dimension people dont on se fout mais qui peut donner des éléments [...]

Fallujah – Dreamless

L’album précédent de Fallujah, The Flesh Prevails, avait à raison beaucoup fait parler d’eux. Depuis ses débuts, le groupe s’essaye à repousser les limites du death metal, avec un son hybride entre death metal progressif et ambient futuriste, et cet album a vraiment représenté un aboutissement dans ce processus.
Dreamless a déjà une qualité immédiate par rapport à son prédécesseur, la production a corrigé les excès synthétiques et sur-compressés du précédent, gardant ce sentiment de bloc monolithique des guitares saturées contrastant avec les claviers lumineux. Le tout est beaucoup plus clair et la batterie sonne plus naturelle. Ils ne [...]

Gates – Parallel Lives

Formé en 2011 par d’anciens membres de Lydia et de Bears & Bright Lights, Gates vient du New Jersey et distille une musique pas des plus répandues sur son label Pure Noise Records. En effet, nulle trace de pop-punk ou de (post) hardcore à l’horizon mais un mélange d’indie-rock, de post-rock et d’emo (premier du nom) pour un Parallel Lives, second album du quintet, à l’atmosphère sereine plutôt envoutante.

Gadget – The Great Destroyer

Déjà dix ans que Gadget avait disparu de tous les radars, dix ans que le surpuissant The Funeral March attendait un petit frère… (bon d’accord pas tout à fait, ils ont notamment sorti un split avec Phobia entretemps) Mais ça y est, les suédois ont enfin décidé de s’y remettre vraiment et, comme si le temps ne s’était pas écoulé, The Great Destroyer prouve que son nom lui était prédestiné.

Pouya – Underground Underdog

Pouya (Kevin de son prénom) est un jeune rappeur originaire de Miami faisant partie de cette nouvelle génération menée par les Bones et autres Chris Travis, balançant des punchlines vulgaires et sombres sur fond de rap aux gros beats qui tâchent. Des beats, on passe à la bite, sujet de prédilection de notre Kevin qui, même alors qu’il n’était pas encore majeur balançait déjà des lyrics bien portés sur la chose, notre bonhomme se croyant limite dans un porno (les rubriques de son site officiel parlant pour lui). Après beaucoup d’apparitions chez ses potes (Bones étant le plus connu), [...]

Fall City Fall – Modern Day Savage

Après avoir sorti le très sympathique Victus il y a de ça déjà trois ans, Fall City Fall s’est fait ensuite très discret. Un départ de chez Victory Records plus tard (peut-être dû à des mauvais paiements, comme nombre des groupes ayant signé sur le label au bouledogue, cherchez donc « Victory Records screws bands » sur Google…), revoici les canadiens avec un album autoproduit cette fois, une totale prise en main pour un album tout aussi barré et imprévisible que son prédécesseur ?

Necrot – The Labyrinth

Necrot est un groupe de death old school originaire de la Bay Area composé de membres de groupes divers tels que Vastum, Atrament, Saviours, Acephalix et Watch Them Die, autant de groupes amateurs de riffs gras que l’on retrouve forcément chez Necrot. Fort de son (ses) expérience(s), le trio déroule donc son death bien grassouillet qui devrait ravir les adeptes du genre.

Obscura – Akroasis

Courant 2014, Obscura annonçait le départ de la moitié de son effectif, le guitariste Christian Muenzner et le batteur Hannes Grossmann, 2 anciens du parrain du death technique, Necrophagist, qui avaient réussi à hisser le groupe aux sommets de ce meme genre avec les albums Cosmognesis et Omnivium.
Ils sont allés former Alkaloid qui a sorti un excellent album l’année dernière (voir notre chronique). Steffen Kummerer, guitariste et chanteur à l’origine du groupe restait donc seul maitre à bord. Il semble que sa personnalité égocentrique lui vaille de se mettre à dos beaucoup de musiciens passant chez Obscura, mais [...]

Die Trying – Blues For The Cursed

Second EP pour les milanais de Die Trying, Blues For The Cursed attire l’œil dans un premier temps grâce à sa cover cartoonesque et colorée. Ce rat hargneux crachant la mort représente plutôt bien la musique balancée par le groupe, un metal autant influencé par la scène scandinave (black et death) que par la scène southern hardcore’n roll US. Le mélange est donc forcément détonnant.

Deströyer 666 – Wildfire

A une époque où il est prudent de douter de tout, de se méfier de tout le monde (vous me direz à quelle époque peut-on se permettre d’accorder raisonnablement sa confiance ?), il est bon de reposer sa faculté critique en se tournant vers des groupes dont on sait qu’ils vont mettre tout leur coeur et toute leur fougue dans la musique du diable. Sans essayer de nous la mettre.