Chronique

Highly Suspect – The Boy Who Died Wolf

Un peu plus d’un an après un premier album qui fit son petit effet et que j’avais retenu comme l’un de mes albums de l’année, les new-yorkais de Highly Suspect remettent le couvert en proposant encore une fois une pochette bien particulière. Moins moche que celle de Mister Asylum, elle n’en reste pas moins également étrange et décalée, avec ce petit parfum années 80s qui me fait penser à la série Stranger Things, sans que je sache bien définir pourquoi.

Krater – Urere

La caractéristique première de ce webzine étant d’être à l’écoute de ses lecteurs, il me faut prendre la plume pour répondre aux nombreux courriers que je reçois de plus en plus fréquemment. En effet, beaucoup parmi vous formulent le souhait de voir chroniquer un bon album de black qui ne les empêcherait pas de dormir tout en leur évitant de passer pour un baltringue qui ne supporterait pas un certain niveau de noirceur. Ça n’est pas encore aujourd’hui que je vais permettre à Black fucking cancer de dominer le monde mais j’accepte tout de même la mission.

Dead Congregation – Sombre Doom (EP)

Bonne nouvelle, une nouvelle sortie des grecs de Dead Congregation en 2016! Voilà qui était inattendu, surtout en considérant qu’il leur avait fallu 6 ans pour accoucher de leur deuxième monstrueux album (Promulgation of the Fall). Seulement voilà, ce Sombre Doom, n’est en fait qu’un EP. Et un petit EP de 13 minutes 38, composé de deux titres seulement. C’est bien là la seule mauvaise nouvelle tant on se délectera de ces deux nouvelles incantations blasphématoires illustrées à nouveau par un artwork parfait, dans la continuité exacte des précédentes sorties du groupe.

Teramobil – Magnitude Of Thoughts

Formé en 2010 à Montreal, Teramobil est la rencontre de Mathieu Bérubé et Alexandre Dupras, deux membres d’Unhuman (death technique) et de Dominic « Forest » Lapointe, bassiste d’Augury/ex-Beyond Creation. Pour qui apprécie la scène canadienne, la lecture de ces noms est l’assurance d’avoir du metal extrême de qualité supérieure. Dès les premières mesures de « Terahertz », pas de tromperie sur la marchandise, ça va vite et ça tricote bien sur toute la longueur du manche de leurs instruments à cordes… mais aucune vocalise à l’horizon !

Helms Alee – Stillicide

L’un des groupes de rock les plus intéressants de la scène métal (ou inversement) est de retour cette année avec ce Stillicide, qui fait suite à l’énorme Sleepwalking Sailors, un album dont il semblait invraisemblable d’imaginer que le groupe parvienne à le surpasser.

Stupid Karate – S/T

Jeune groupe formé du côté de Lille l’été dernier, Stupid Karate contient en ses rangs d’anciens Mörse (les lillois au tréma, pas les montpelliérains donc) et accessoirement membres du merveilleux webzine Fier Panda. Musicalement, la jeune formation prend une direction radicalement opposée par rapport à ce que jouait Mörse, toujours du punk hardcore certes mais beaucoup bref et davantage porté sur la déconne.

Tycho – Epoch

Intéressante trajectoire que suit Tycho depuis ces dernières années. Le groupe (enfin, cela reste quand même le projet perso de Scott Hansen à l’origine) a sorti deux derniers albums fédérateurs, Dive (2011) et Awake (2014), et a vu nombre de leurs morceaux repris dans des publicités voire des reportages télé. Une exposition qui aurait pu les amener à être grisés par le succès, en profiter pour composer un nouvel album avec les producteurs les plus réputés, inviter des chanteurs en vue histoire de s’assurer des passages radio… Rien de tout ça, Tycho reste ce même projet et Epoch poursuit [...]

Oathbreaker – Rheia

Si j’étais honnête intellectuellement, je vous avouerais ne pas avoir particulièrement prêté attention au premier album d’Oathbreaker que j’avais paresseusement classé avec Deafheaven parmi tous les groupes de post / black / shoegaze, chapelle musicale aussi excitante qu’un brunch un dimanche matin à Châteauroux.
J’ai eu visiblement tort, puisqu’à travers Rheia, les belges se démarquent brillamment des leurs monotones congénères en grande partie grâce à la voix possédée de Caro Tanghe qui alterne avec une intensité rare les hurlements à glacer le sang et les parties chantées dans un registre voisin de celui Julie Christmas (Made out of Babies, Battle [...]

Cruz – Culto Abismal

Sentient Ruin Laboratories, un nom que vous lisez assez régulièrement sur nos pages. Le label californien ayant sorti de son chapeau une multitude de groupes depuis sa création et ne semble pas prêt de s’arrêter, et c’est tant mieux car leurs productions sont toujours d’excellente qualité. La preuve une fois de plus avec notre obscur groupe du jour, les espagnols de Cruz, mélangeant death old school bourru et crust cradingue, tout ce qu’on aime !

Void Of Vision – Children Of Chrome

Tiens, ça faisait bien longtemps qu’un album estampillé par le fameux « Parental Advisory » n’était pas parvenu à mes yeux (et donc à mes oreilles). Celui-ci est donc posé sur Children Of Chrome, premier album des australiens Void Of Vision, jeune groupe formé du côté de Melbourne en 2013. Repéré par UNFD et Rise Records, on ne sera pas trop surpris de trouver là un album de metalcore, mais un peu plus inventif et intéressant qu’il n’en a l’air…