Chronique

Caligula’s Horse – Rise Radiant

Le metal prog est un de mes genres musicaux préférés et aujourd’hui il y a pour moi – et pour beaucoup je pense – 3 groupes majeurs dans la génération de groupes des années 2010: Haken, Leprous et Caligula’s Horse. Je suis autant fan des 3 groupes, qui ont su persévérer et sortir des albums rde façon régulière depuis 10 ans.
Chacun a une personnalité forte et un son immédiatement reconnaissable, entre prog rock et metal prog, avec donc souvent des riffs puissants et un son metal, mais en général une certaine recherche musicale, la curiosité et la variété [...]

Pilori – A Nos Morts

Fondé en 2016 du côté de Rouen, Pilori a déjà pas mal fait parler de lui sur scène, se créant une solide réputation et ayant eu même l’opportunité de sillonner l’Europe, en compagnie de Fange par exemple (tournée que j’avais eu l’occasion d’apprécier il y a quelques années). Les rouennais semblent en avoir des liens particuliers avec Fange (et notamment son chanteur Matthias Jungbluth, invité sur « Poursuite du Vent »), mais pas (encore ?) au point de se faire signer sur Throatruiner.

Killitorous – The Afterparty

Autoproclamé « party grind », on était en droit de s’attendre à une grosse poilade avec Killitorous (sorte de dinosaure qui tue ?), or il se trouve que cet animal-là est bien plus qu’un délire débilisant. Déjà quand on voit qui se trouve aux commandes du groupe – Aaron Homma (guitare – Annihilator, ex-Vital Remains), Nick Miller (guitare – First Fragment, Unleash The Archers), Youri Raymond (basse/chant – Unhuman, ex-Cryptopsy, ex-Secret Chiefs 3), Eric Morotti (batterie – Suffocation, Blind Witness) et Mathieu Dhani (chant – ex-Epiphany From The Abyss) – on est forcément dans l’attente de se prendre dans la face [...]

Pornohelmut – Bang Lord

Derrière ce nom quelque peu loufoque et cette cover psychédélique (qui va très bien avec) se cache un certain Neil Barrett, qui lui aussi porte (à deux lettres près) un nom prédestiné tant sa musique l’est: barrée. Bang Lord est donc le premier album du texan, bien décidé à expérimenter en amenant sa musique dans des sentiers escarpés.

Beesus – 3eesus

Trio formé en 2011 du côté de Rome, Beesus aurait sûrement préféré naître dans les grands espaces du Colorado ou de l’Arizona tant sa musique accompagnerait idéalement un road trip dans le coin. Mais attention qui dit trip dit aussi produits hallucinogènes, des produits qui ont vraisemblablement aidé le groupe à se projeter en plein désert…

Omniarch – S/T

Alors que des groupes comme The Black Dahlia Murder (qui vient de sortir son neuvième album Verminous – dont on parlera peut-être bientôt), Revocation, Allegaeon ou encore Inferi dominent les débats de cette scène death-progressivo-technico-mélodique, il reste encore de la place pour des outsiders. Omniarch est de ceux-là. Le jeune groupe d’Edmonton débarque sans prétention avec un premier album autoproduit qui a bien des arguments.

Rotting Out – Ronin

S’il y avait bien un retour inespéré dans le monde du hardcore U.S, c’est bien celui de Rotting Out ! N’ayant plus eu de news du groupe de San Pedro (banlieue de Los Angeles) après l’EP Reckoning (dont je vous avais parlé en 2015), il se trouve que le groupe a splitté à peine deux mois après sa sortie sans donner d’explication. Pile un an plus tard, le frontman Walter Delgado a connu la case prison suite à une affaire de trafic de cannabis. Libéré fin 2017 après un an et demi en taule, ce dernier remet en route [...]

HEADS. – Push

Révélé il y a quatre ans sur la compilation-hommage à Helmet (Meantime [redux]) où il partageait la tracklist avec quelques groupes renommés tels que Ken Mode, Fuck The Facts ou encore Rosetta, HEADS. a depuis tracé sa route en livrant quelques albums, notamment le très bon Collider (2018) où le trio germano-australien (situé entre Berlin et Melbourne) tendait à mettre au goût du jour noise, post-punk et sludge à l’ancienne.