Chronique

Johnny Booth – Firsthand Accounts

Fondé en 2008 du côté de Long Island, Johnny Booth n’a pourtant pas une immense discographie à son actif: deux EP (en 2008 et 2014) et un album (Connections – 2012) ont seulement été sortis avant ce Firsthand Accounts. C’est d’ailleurs en autoprod que sort ce dernier, avec un son n’ayant aucunement à rougir face aux poids lourds du mathcore.

Palehørse – Palehørse

On sent depuis quelques temps une volonté nouvelle chez le label Indie Recordings d’aller chercher des groupes qui brassent les genres, passant du metal au rock, voire même en allant jusqu’à la pop, pour venir compléter un roster dans lequel on trouve également des valeurs sûres du death (Obliteration par exemple), du black/pagan (Kampfar) aux côtés d’autres comme The Erkonauts, et In Vain. On salue cette initiative dans laquelle on se retrouve carrément (en tout cas pour ma part). Après Ribozyme dont j’ai déjà pu vous parler en début d’année, voici donc maintenant Palehørse, et nous aurons l’occasion de parler très prochainement [...]

Moon Tooth – Crux

Les chanteurs bavards, ça plaît ou ça ne plaît pas, et clairement chez Moon Tooth, en activité depuis 2012, John Carbone a tout loisir de s’exprimer. Il transcende d’ailleurs bien souvent les compositions des américains, comme sur « Through Ash ». Certains risquent de ne pas apprécier son timbre très engagé, et cette omniprésence qui pourrait fatiguer, mais il faut bien reconnaître qu’il serait dommage de se priver des qualités vocales d’un tel chanteur quand on en a un.

Devil Master – Satan Spits On Children Of Light

Un peu moins exposé qu’il y a quelques années de ça, Relapse Records est toujours debout, défendant toujours le metal extrême quel qu’il soit et sortant régulièrement des sorties intéressantes entre les « gros » groupes (Obscura l’an dernier par exemple), les valeurs sûres (Inter Arma) et quelques découvertes telles que ce Devil Master, jeune groupe de Philadelphie qui signe donc ici son premier véritable album.

Ligfaerd – Den Ildrøde Konge

Ligfaerd vient du Danemark où il officie sous la forme de trio depuis déjà une vingtaine d’années, sous le nom de Hrapp d’abord, puis sous ce nom depuis 2005. Le groupe a depuis sa création enchaîné les sorties, des démos, des EP, quelques splits, une compilation et seulement deux long-formats avant ce Den Ildrøde Konge. Une profusion de sorties qui nous ramène au bonnes vieilles habitudes du style pratiqué: le black metal.

Inclination – When Fear Turns To Confidence

En attendant l’arrivée du prochain Knocked Loose (dans très peu de temps et sous forme d’EP), son guitariste Isaac Hale prend le temps de sortir un EP avec son autre groupe nommé Inclination. Fraîchement signé sur Pure Noise Records, le groupe du Kentucky sort avec ce When Fear Turns To Confidence cinq titres de hardcore métallisé infusé d’influences straight edge et de metalcore du début des 2000’s.

Membrane – Burn Your Bridges

Comme la coupe du monde de foot, c’est tous les quatre ans que l’on prend rendez-vous avec Membrane pour un nouveau long-format. Entre-temps, le groupe de Vesoul n’aura pas chômé, ayant sorti en 2017 un live et un EP (Erase). Le trio n’a pas trop touché à sa recette depuis presque vingt ans, à savoir un mélange de noise et de post-hardcore (voire de post-metal), et montre avec ce Burn Your Bridges qu’il sait y faire pour installer un climat aussi tendu que mélancolique.

Vanum – Ageless Fire

Vanum est un projet monté il y a quelques années quelque part entre New York et Santa Fe par quatre gars dont deux membres issus de groupes de black metal parmi les plus intéressants de ces dernières années (en matière de black metal outre-Atlantique), à savoir Ash Borer, Fell Voices ou Yellow Eyes. Et si vous avez une faiblesse pour ces groupes, Vanum vous parlera forcément tant la filiation est évidente. Pourtant ce Ageless Fire nous offrira une vision assez singulière du black metal.