Chronique

Goodbye Diana – S/T

Déjà sept ans qu’Odds & Ends est sorti, c’est fou comme le temps passe vite ! Pas forcément très communiquant, on avait cru dire adieu plutôt qu’au revoir à Diana, mais Goodbye Diana a soudain décidé de sortir de son sommeil après quatre ans d’inactivité, sous la forme d’un trio cette fois, pour enregistrer un troisième album sous la houlette de Serge Morattel (Knut, Year Of No Light…).

No Omega – Occupants

Après l’excellent Shame, sorti chez Throatruiner il y a deux ans, les suédois de No Omega reviennent dans l’actu par le biais d’un nouvel EP: Occupants.

Drug Control – S/T

Formé en 2014 du côté de San Diego, Drug Control est un petit nouveau sur la scène hardcore straight-edge ricaine. Une démo plus tard (sortie l’an dernier), le groupe revient avec cinq nouveaux titres particulièrement incisifs et (donc) expéditifs sortant conjointement chez Straight&Alert et Cointoss Records.

Shibo – A Good Day For Listeners

Une bonne journée pour les auditeurs, c’est bien ce que nous souhaite Shibo avec son inattendu premier album. Inattendu car nous n’avions plus du tout d’informations de ces dingos russes après la sortie de leur excellent EP Crabcore. Pas de méprise en lisant ce nom, si vous ne connaissez pas encore Shibo, sachez qu’ils se trouvent à mille lieues des génuflexions d’Attack Attack et autres mèchus coureurs sur place, ils officient en effet dans un mélange de genres davantage proche d’un mathcore foisonnant d’idées et de variations.

Macerie – S/T

Ils débarquent de nulle part et ont emmené avec eux l’apocalypse. Voilà le genre de constat que l’on peut faire à l’écoute du premier EP de Macerie, jeune groupe en provenance de la belle ville de Florence en réalité. Ces quatre gaillards nous offrent avec ce premier EP un déluge de violence sonique en quatre titres fleurant bon l’hostilité au genre humain.

Moonspell – Extinct

Je sais pas vous, mais pour ma part ça fait bien longtemps que je ne m’intéresse plus de très près à la carrière et aux sorties discographiques des portugais de Moonspell. Je jette toujours une oreille distraite à leurs sorties, sans jamais ressentir l’intérêt que j’avais pu trouver il y a de cela bien longtemps, pour l’excellent Sin/Pecado. Malgré des tentatives pour s’extirper des carcans du metal gothique, avec quelques incursions/retours vers un metal plus extrême, le groupe mené par Fernando Ribeiro apparaît finalement depuis longtemps maintenant comme un simple second couteau de la scène.

Speak Low If You Speak Love – Everything But What You Need

C’est fou comme un passage à l’acoustique peut vous transformer un genre musical. Ce genre musical, c’est la pop punk, vous savez ce style énergique et souvent sautillant qui base surtout son propos sur la bonne humeur. Et bien là, Ryan Scott Graham, guitariste de State Champs, change diamétralement d’univers dans Speak Low If You Speak Love et ce nouvel album dont le bison sur la cover se révèle en réalité très doux et demandeur de papouilles.

Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood

Les parisiens de Man is Not a Bird ont manifestement plein de qualités, mais à l’évidence la gestion de la promo de leur premier album ne fait pas partie de leurs priorités! J’ai en effet eu bien du mal à obtenir de leur part une réponse à ma demande visant à chroniquer leur album dans ces pages, alléché que j’étais par un ou deux titres écoutés de ci de là. Heureusement ils ont eu la bonne idée de s’entourer d’une équipe qui s’occupe de leur promo et chez Ephelide on est heureusement bien réactif et sympa (merci à Cynthia au [...]

Prodigy – The Day is My Enemy

2015. Selon Liam Howlett, la scène électronique ne prend plus de risques, ne se montre plus assez « agressive ». On pouvait donc espérer que son groupe viendrait foutre un coup de pied dans la fourmilière comme il l’avait fait avec les Music for the Jilted Generation ou le fantastique The Fat of the Land.