Chronique

Klone – Here Comes the Sun

La chose est donc désormais entendue, et il faudra vraisemblablement s’y faire (à moins que…) : Klone ne fait plus de metal.
Car derrière cette pochette, hommage évident à Koh Lanta (influence non moins évidente du groupe), Here Comes the Sun apparaît très nettement comme l’album le plus apaisé du groupe, dans lequel on ne retrouve au final que peu de traces de distortion.

Sleeping Bear – Parinae

L’hiver s’en va peu à peu et le printemps commence à s’installer, ce n’est pourtant pas le moment d’aller réveiller l’ours qui hiberne ! Sleeping Bear est un jeune groupe de post-rock ukrainien signant avec Parinae un premier EP envoutant, pile ce dont il faut pour quitter l’hiver et se réadapter au soleil.

Xibalba – Tierra Y Libertad

Les rois du beatdown californien le plus latino qui soit sont de retour, nous abreuvant depuis leurs débuts de riffs tellement plombés que leurs signes de saturnisme sont préoccupants. Pourtant Tierra Y Libertad nous montre un Xibalba qui continue sa descente vers un death metal plus primaire entamée sur Hasta La Muerte en délaissant donc un peu plus le beatdown bas du front.

Kentucky Waterfall – The Hive & The Architect

Pratiquement dix ans que tout le monde a déserté la plateforme de Tom au profit de celle de Mark… Qu’il semble lointain le temps des « new friend requests » sur Myspace ! Découvert par ce biais à cette époque, Kentucky Waterfall dénotait alors des autres groupes de metalcore et deathcore (et encore la vague débutait à peine) qui pullulaient dans les tops 8. Disparu aussi vite qu’il est apparu, le groupe (ou plutôt sa tête pensante) a attendu 2014 pour sortir un véritable album.

Rotting Out – Reckoning EP

Attendu au tournant après l’excellent The Wrong Way (2013), Rotting Out revient distiller son hardcore punk ne lésinant pas sur l’énergie dans un EP cinq titres. A peine dix minutes au compteur, il n’en faut pas plus ici pour apprécier ces cinq fulgurantes rafales qu’on se prend en pleine poire.

Augurs – split avec Deathgrave

Découvert à travers l’EP Old Ways, Augurs continue son bonhomme de chemin, le groupe californien ayant depuis sorti une reprise de Black Flag pour la compilation Slip In It (compilation sur laquelle on retrouve du beau monde) et préparant un split avec No Brainer (qui est prévu pour le mois de mai prochain). En attendant ce dernier, on les retrouve sur un autre split avec leurs collègues locaux Deathgrave dont je n’avais jamais entendu parler auparavant.

Alkaloid – The Malkuth Grimoire

Alkaloid, groupe formé de membres de Obscura et Dark Fortress faisant quelque chose de beaucoup plus prog rock que tout ce qu’ils ont pu jouer/chanter dans leurs groupes respectifs, et c’est réussi, au final du prog de haute volée emprunt d’une noirceur singulière.

Sannhet – Revisionist

Nul besoin d’avoir une voix quand la musique parle d’elle-même. Pour son second album, Sannhet continue d’adhérer à cette vision des choses, suivant comme ligne narrative la force des instruments ainsi que la densité des textures, et ce pour raconter bien des choses !

Vitja – Your Kingdom EP

Pas loin de deux ans après Echoes, honorable premier album qui, sans vraiment se démarquer des nombreux groupes djent/metalcore actuels, en proposait une version pourtant très efficace, les allemands de Vitja reviennent armés d’un nouvel EP intitulé Your Kingdom.