Styles

Can’t Swim – Fail You Again

Les jeunots du New Jersey font leur retour un an après Death Deserves A Name, premier EP assez bancal mais qui contenait tout de même quelques bonnes choses. Fail You Again, premier full-length du groupe, se présente sous les mêmes apparats: une cover portrait d’une jeune femme (la même que celle de l’EP ?) et un mix de pop-punk et de (gentil) post-hardcore.

Planet Eater – Blackness From The Stars

Originaire de Regina (Saskatchewan, Canada), Planet Eater est une jeune formation de cinq beaux bébés poilus. Pour son premier album (faisant suite à un premier EP éponyme en 2015), le quintet nous gratifie d’une (très) alléchante liste d’influences afin d’appâter le plus large public possible, on y trouve autant Morbid Angel que Converge, Gojira, Strapping Young Lad, Deftones et même Neurosis. Un gros bordel instable vu l’étendue des styles revendiqués ?
Pas tant que ça en fait. En effet, les influences de nombreux noms cités n’apparaissent que très peu, voire pas du tout (les petits Converge et Deftones sont [...]

Aversio Humanitatis – Longing For The Untold

Pur produit de la scène extrême espagnole, Aversio Humanitatis traîne ses guêtres dans le milieu depuis 2010 tout en restant très discret (les trois membres du groupes souhaitant rester anonymes, c’est pour cela qu’ils n’utilisent que leurs initiales pour s’identifier). Un album en 2011 (Abandonment Ritual) et deux splits (un avec Selbst et Nihil en 2013, un autre avec Primigenium en 2015) ont été sortis avant ce Longing For The Untold, nouvel EP de quatre titres qui a suscité l’intérêt de pas mal de labels tels que Season Of Mist, Dark Descent ou encore Sentient Ruin (ces derniers leur [...]

I/O – Anyone, Anywhere

Féru amateur de post-rock, j’ai pourtant un peu délaissé le style ces derniers temps, les quelques récentes sorties testées ne m’ayant guère enchanté. Puis revient I/O, discrète formation – de six musiciens (et de nombreux autres musiciens additionnels) d’origines différentes (USA, Australie et Thaïlande) mais rencontrés dans la région de Boston – restée silencieuse depuis Saudade, son brillant premier effort sorti en 2014.

Cursed Earth – Cycles Of Grief Volume I: Growth

Originaire de Perth, Cursed Earth est la nouvelle signature du label australien UNFD, et pour ainsi dire, on n’aurait jamais parié sur un groupe du genre dans cette écurie. En effet, habituellement dépositaire d’un metalcore à tendance mélodique, voici qu’ils sont allés nous dénicher un tout jeune combo dénotant particulièrement du reste par son extrême violence.

Comity – A Long Eternal Fall

C’est toujours avec une appréhension très spéciale que l’on accueille un nouvel album de Comity, un étrange mélange d’excitation et d’inquiétude, car avec Comity, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre, ce depuis leurs débuts ! Les quatre parisiens n’ont plus rien à prouver, étant actifs depuis plus de vingt ans maintenant et étant des experts en matière d’extrémisme sonore, on sait déjà avant écoute que A Long Eternal Fall ne sera pas une partie de plaisir…
Comity surprend d’emblée avec le premier titre I et son riff principal aux accents bluesy. Plutôt efficace, celui-ci se voit [...]

Bermuda – Nepenthe

Bermuda est un groupe de metalcore ayant fait ses armes chez l’un des labels US les plus prolifiques en la matière, j’ai nommé Mediaskare (As Blood Runs Black, Lionheart, The Ghost Inside etc.). Un EP et deux albums plus tard, le groupe californien a décidé de changer de crèmerie en faveur de Urban Yeti Records, boite beaucoup plus modeste. Au menu de ce troisième LP on trouve du metalcore donc mais teinté de death et de djent, histoire d’en mettre plein la vue aux kids en pantacourts en manque de sensations fortes.

Centuries Of Decay – S/T

Premier album pour Centuries Of Decay, jeune quartet originaire de Toronto amateur d’atmosphères progressivo-émotionnelles comme de moments plus rugueux. Un parti pris vérifiable d’emblée avec leur liste d’influences vraiment pas dégueulasse: Enslaved, Opeth, Gojira, Isis ou encore Strapping Young Lad, bref des références plutôt variées mais de qualité. Alors ça donne quoi une fois passé dans le blender Centuries Of Decay ?

Sun Q – Charms

Après un EP sorti en 2015 et de nombreux singles (dont un de Noël), Sun Q passe au long-format avec ce Charms. Et du charme il y en a pas mal dans ce premier album des moscovites, notamment sa chanteuse Elena Tiron, ravissant argument de vente pour le groupe qui la place souvent seule sur ses photos promo. Sa voix est elle aussi plutôt séduisante puisque elle se marie parfaitement avec les compos aux accents garage/psychés distillées par ses trois comparses (voire plus, car cet album contient pas mal d’invités).