alt/indie rock

…And You Will Know Us by the Trail of Dead – X : The Godless Void and Other Stories

Jusqu’ici, the Trail of Dead et moi, ça n’avait bizarrement jamais collé. Ce n’est pas faute d’avoir essayé à plusieurs reprises de rentrer dans l’univers des américains qui avait tout pour me parler sur le papier, et avec 9 albums au compteur, autant dire qu’il y avait largement de quoi faire. Impossible pourtant pour moi d’apprécier un album en totalité, je n’étais certes pas insensible à quelques titres par-ci par-là, mais dans la globalité aucun album ne me donnait envie de rester, ou de remettre le couvert.

Chroniques Express – Encore des oubliés de 2019

Même constat que mon collègue Krakoukass dans son récent article, 2019 s’est écoulé bien trop vite (Bonne année d’ailleurs !) et moi non plus – malgré un rythme de publications assez soutenu – je n’ai pas pu parler de tous les albums qui ont marqué l’année venant de s’achever, c’est qu’il y en a eu un sacré nombre ! Bien moins détaillé que celui de mon collègue, voici un petit assortiment (incomplet) de perles oubliées de 2019…
Vi som älskade varandra så mycket – Det onda. Det goda. Det vackra. Det fula. (Moment Of Collapse/Zegema Beach)
Repéré en 2014 [...]

Timeworn – Leave the Soul for Now

C’est pareil chaque année… Il faut toujours un outsider de poids pour venir foutre le bazar dans les certitudes que l’on commence à avoir à l’approche du fatidique moment de l’élaboration des tops annuels. Pour le coup, les norvégiens de Timeworn ont la politesse de se manifester à temps (l’album est paru le 6 décembre 2019) pour ne pas être oubliés et éventuellement intégrés au palmarès de l’année. Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, je pense pouvoir dire que je n’avais pas entendu la moindre note jouée par ce groupe depuis ses débuts [...]

Bad Wolves – N.A.T.I.O.N.

Derrière cette cover racoleuse se cache l’un des derniers « supergroupes » formé outre-Atlantique. Composé de Tommy Vext (ex-Snot, ex-Divine Heresy) au chant, John Boecklin (ex-DevilDriver) à la batterie, Doc Coyle (ex-God Forbid) et Chris Cain (ex-Bury Your Dead) aux guitares et Kyle Konkiel (ex-In This Moment, Vimic) à la basse, Bad Wolves (formé en 2017) a sorti un premier album intitulé Disobey l’an dernier (pour la petite histoire, Dolores O’Riordan devait y avoir un featuring pour une reprise du fameux « Zombie » de The Cranberries, sauf qu’elle est malheureusement décédée avant), un premier album qui a fait un énorme carton aux [...]

Microwave – Death Is A Warm Blanket

Les années 90 ont la cote en ce moment, que ce soit avec le retour du néo metal ou avec le grunge. C’est ici le second style qui nous intéresse avec Microwave, groupe d’Atlanta découvert pour ma part il y a trois ans avec son Much Love (contenant l’entêtant single « Vomit »). Plus emo qu’autre chose à ses débuts, voilà que le quartet a opéré un virage total en se dirigeant vers les cheveux gras, les chemises à carreaux sales et trop grandes et les thèmes désenchantés.

Sights & Sounds – No Virtue

On avait pris une belle claque en 2009, mon alter-égo volatile et moi-même à la découverte de Sights & Sounds et de son ambitieux premier album Monolith. On avait alors vu dans le side-project du leader de Comeback Kid, Andrew Neufeld, un groupe d’émo qui semblait intégrer une densité et une dimension « spatiales »/prog à la Devin Townsend (lequel signait d’ailleurs la production du disque).

Idiot Pilot – Blue Blood

C’est qu’on les avait presque oubliés ! Huit ans après leur hiatus, le duo composé par Michael Harris et Daniel Anderson a finalement décidé de remettre le couvert. C’est Strange We Should Meet Here (2005), leur premier album contenant le single fédérateur « A Day In The Life Of A Poolshark » (au clip bagarre emblématique), qui leur avait permis de décoller, leur permettant de tourner avec des groupes comme The Smashing Pumpkins ou Team Sleep. Un second album, Wolves, verra le jour deux ans plus tard sous la houlette de Mark Hoppus (Blink 182) et de Ross Robinson à la [...]

Bastard Disco – China Shipping

Bastard Disco nous viennent de Pologne, et ce China Shipping est leur deuxième album, pour un groupe en activité depuis 2015.  Derrière cette jolie pochette se trouve un petit brûlot irrésistible, témoignant d’un savoir-faire des polonais pour assimiler des références et influences variées, tout en restant toujours efficaces.

Oh Hiroshima – Oscillation

Il aura fallu quatre ans à Oh Hiroshima pour accoucher de ce Oscillation, quatre ans à peaufiner méticuleusement son post-rock multi-textures et le rendre hypnotique comme il se doit. Le trio suédois a d’ailleurs fait appel à un certain Magnus Lindberg (Cult Of Luna) pour s’occuper du mastering, afin que l’impact soit encore plus intense. Le résultat valait clairement l’attente !

Glitterer – Looking Through The Shades

Entre deux albums de Title Fight, Ned Russin, bassiste du groupe, trouve le temps de se consacrer à son projet solo Glitterer et avec une troisième sortie en trois ans, on peut dire que le gaillard est inspiré ! Looking Through The Shades est une nouvelle fois une expérience étonnante, parvenant à mixer le son post-hardcore/pop punk typiquement Titlefightien à une espèce de synth-pop terriblement entêtante.