black metal

Black Pestilence – Hail The Flesh

Bien avant la crise du COVID-19, les gars de Black Pestilence ont décidé de se protéger de l’air ambiant en portant des masques sur leurs visages. Un geste salvateur aujourd’hui pour lequel on aurait pu les taxer de visionnaires mais ce trio canadien (autrefois projet solo d’un certain Valax – chant/basse) s’inspire dans ses lyrics de problèmes d’ordre chimiques/radioactifs mélangés à une grosse dose de satanisme. Et musicalement, ils sont totalement en phase avec ces thèmes car l’on se trouve, vous l’aurez sûrement deviné, dans un mix de thrash et de black metal.

Korgonthurus – Kuolleestasyntynyt

Kuolleestasyntynyt, avec un tel mot les joueurs de Scrabble finlandais doivent ramasser un maximum de points ! Derrière ce titre (qui signifie « né de la mort »), se cache le nouvel album de Korgonthurus (dont je vous avais parlé il y a quatre ans avec l’album Vuonen Siunaus), qui est rappelons-le mené par Corvus, ancien leader de Horna et Totalselfhatred.

Maussade – Insiipiiide

Avant toute chose, non je n’ai pas de soucii avec ma touche i, cet album s’appelle bien Insiipiiide et entend bien mettre les points sur les… heu quoi déjà ? Trève de plaisanterie, Maussade (à ne pas confondre avec le projet de harsh noise québécois du même nom) est un jeune groupe alsacien formé en 2017 par des membres et ex-membres de diverses formations locales (Six Grammes Eight, Lords Of The Brett Stones, ex-Deadman’s Shoes, ex-Khasm) qui ont décidé de faire fusionner hardcore et black metal au sein d’une ambiance bien malfaisante.

The Abyss Order – Infected Black Window

Formé en 2015 du côté d’Annecy, The Abyss Order est un quintet étant à son second album après The Path Ov Humanity (sorti en 2016, aussi en autoproduction). Pour ce Infected Black Window, le groupe opte pour un visuel moins lumineux et plus cru, une évolution à l’image de sa musique ?

Borgne – Y

Tête pensante de Borgne, Bornyhake est un musicien ultra prolifique. Actif dans de nombreux autres groupes (souvent solo) tels que Enoid (qui vient d’ailleurs de sortir un nouvel album), Astral Silence ou Ancient Moon, le multi-instrumentiste suisse sort avec ce Y le neuvième album de Borgne. Complété aux claviers par une certaine Lady Kaos arrivée après Règne Des Morts (2015), le duo signe avec ce nouvel album une nouvelle déflagration de black metal industriel.

Baume – L’Odeur de la Lumière

En attendant de s’attarder sur Un Calme Entre les Tempêtes qui a vu le jour il y a quelques semaines, intéressons-nous à L’Odeur de la Lumière, second album de Baume étant sorti fin 2019. Le duo composé de la prolifique tête pensante de Cepheide Gaétan Juif (qui s’est aussi signalé l’an dernier avec un excellent split en compagnie de Time Lurker) et son fidèle bassiste Hugo Beauzée-Luyssen (qui l’accompagne aussi dans Basilique, autre projet du gaillard). L’Odeur de la Lumière prend la suite du précédent EP (Les Années Décapitées – 2018), soit un black metal infusé de shoegaze.

Infernal Angels – Devourer Of God From The Void

Comptant presque comme un vétéran de la scène black metal italienne avec ses dix-huit ans au compteur, Infernal Angels livre avec Devourer Of God From The Void son cinquième album, toujours habité par la même flamme créant un mur sonore de riffs bien imposant desquels s’échappent des mélodies jouées en trémolos glaciaux.

Lychgate – Also Sprach Futura (EP)

Décidément l’année démarre sous les meilleurs auspices quant aux sorties black de qualité… Après l’énorme Fliege, et l’excellent Dark Fortress, c’est au tour des anglais de Lychgate de nous revenir en cette année, avec un EP de 4 titres, forcément trop court, d’autant qu’il nous permet une nouvelle fois d’apprécier l’avant-garde classieux du groupe et notamment sa particularité propre : l’utilisation de cet orgue infernal, en particulier sur l’énorme « Progeny of the Singularity » (en écoute ci-dessous) et la conclusion « Vanity Ablaze ».
En dehors de cette particularité, l’univers des anglais est toujours aussi bigarré et torturé, mais on parvient étonnamment [...]

Night Crowned – Impius Viam

Jeune groupe monté en 2016 à Gothenburg autour de J. Jaloma (batteur de Dark Funeral, ex-Nightrage), Night Crowned tente de faire revivre le death/black metal mélodique façon Dissection. En effet, ce premier album Impius Viam contient de très nombreux éléments nous ramenant vers Storm Of The Light’s Bane, notamment cette faculté à combiner la puissance ravageuse du black/death à la suédoise et des mélodies provenant d’atmosphères très travaillées, voire de passages acoustiques.

Portrayal Of Guilt/Slow Fire Pistol – Split

En voilà un split qui va faire mal ! Les infatigables Portrayal Of Guilt rencontrent ici les méconnus Slow Fire Pistol, groupe d’Atlanta contenant des membres de Criminal Instinct et Foundation, pour une joute tendue et sans compromis.