black metal

Okkultokrati – La Ilden Lyse

Quatre longues années se seront écoulées depuis l’excellent Raspberry Dawn, soit la rencontre sauvage du black metal, du punk, du rock n’roll et d’influences davantage gothiques dans un même écrin décadent. Son successeur La Ilden Lyse (« laisse le feu brûler ») annonce tout de suite que les norvégiens ne souhaitent pas changer leur recette à base de riffs répétitifs Mötörheadiens sur fond d’atmosphères embrumées, bref pas de quoi se dépayser ici !

Infant Island – Beneath

Un petit mois à peine après avoir sorti son inattendu EP Sepulcher, Infant Island fait son retour en long-format. Beneath est donc le second véritable album du groupe de Fredericksburg après son éponyme sorti en 2018, et comme aperçu sur son EP, le screamo n’est plus si « traditionnel » et se pare à de multiples reprises d’expérimentations, quelque peu déstabilisantes…

Diabolic Oath – Profane Death Exodus

Monté par d’anciens Blood Freak et Shroud Of The Heretic, Diabolic Oath n’avait jusqu’alors que sorti deux démos avant de rejoindre le très bon Sentient Ruin Laboratories pour livrer un premier véritable album. Comme il est coutume sur ce label ces derniers temps, on a un nouveau mix de black, death et war metal (avec un soupçon de doom). Par quel moyen le trio se distingue-t-il des autres groupes officiant dans cette mouvance alors ? Simplement en ayant pas un mais trois vocalistes (tout le monde s’y met quoi, souvent à l’unisson) et en jouant sur des guitares et [...]

Naxen – Towards The Tomb Of Times

L’été s’installe, la chaleur arrive et commence à être difficilement supportable ? J’ai ce qu’il vous faut: un bon album de black metal transformant le son sortant de vos enceintes en ventilateur d’air glacé ! C’est ce que nous offre ici Naxen, jeune groupe allemand (formé en 2018) et son premier album Towards The Tomb Of Times, soient quatre titres entre dix et douze minutes nous immergeant dans une atmosphère hivernale.

Non Serviam – Le Cœur Bat

Dans le genre curiosité pour public ayant le cœur bien accroché, voici Le Cœur Bat par Non Serviam, projet collectif anonyme parisien qui définit sa musique comme de l’industrial/experimental/black metal/grindcore/trip hop/baroque/electro/doom/crust (pfiou ça en fait beaucoup là non ?!) et actif depuis quelques années (son premier album Un peu d’amour pour la haine datant de 2014). Et même si l’on peut rester quelque peu perplexe devant cette impressionnante liste stylistique, une fois ce nouvel album lancé on se rend compte que Non Serviam ne ment absolument pas.

Mustasuo – Katharsis

Si la scène crust suédoise apparaît comme la plus réputée d’Europe (avec des groupes tels que Wolfbrigade, Martyrdöd et Skitsystem comme éléments parmi les plus emblématiques), il est parfois bon d’aller un peu plus à l’est. C’est en effet de Finlande que provient Mustasuo, trio bien décidé à faire mal à base de cris inhumains sur fond de rythmiques urgentes pour son premier album.

Ringarë – Sorrow Befell

Ringarë est l’un des innombrables projets d’Alex Moon (aka Esoterica, qui officie dans Chaos Moon, Krieg, Gardsghastr, Skaphe etc.), débuté en 2004 sous le nom de Ringar (mais ne l’est nullement, ringard). Redémarré en 2018 sous ce (quasi) nouveau nom, le projet est devenu duo avec la présence derrière le micro du suédois Likpredikaren (Demonomantic, Summum ou Ars Hmu, ce dernier déjà avec Esoterica). Suite à un premier album (Under Pale Moon) et une démo sortis l’an dernier, voici Sorrow Befell sortant chez le prolifique Iron Bonehead Productions.

Baume – Un Calme entre les Tempêtes

L’Odeur de la Lumière (2019) s’étant à peine dissipée, voici que Baume nous revient déjà avec un nouvel EP. Un Calme entre les Tempêtes opère de nombreuses modifications dans la façon de faire de Baume: tout d’abord on trouve cette fois Gaétan Juif seul aux commandes (aux instruments comme aux voix en passant par l’enregistrement et même l’artwork), le seul apport extérieur ne sera que le mastering, assuré par le réputé Jack Shirley (Deafheaven, Gouge Away, State Faults). Mais surtout, le principal bouleversement chez Baume est clairement la musique qui s’éloigne bien tout ce qu’on avait entendu chez eux [...]

Dearth – To Crown All Befoulment

Trois ans après l’EP Of Martyrdom And Polluted Earth, voici un premier album pour les californiens de Dearth. Signé chez le prolifique Sentient Ruin Laboratories, on était alors en droit de s’attendre à quelque chose de lourd et méchant… c’est bien ce que délivre ce To Crown All Befoulment, nouveau conglomérat terrifiant nihilisto-destructo-misanthropique de black metal vicieux et de death metal putride. Bref, on ne change pas une équipe qui gagne pour le label !
Dearth crée un vortex cataclysmique à la densité tout de suite étouffante, mais captivante. Les vocaux (de Connor Allen d’Abstracter) alternent growls caverneux et [...]