dark/doom metal

High Fighter – Champain

Originaire d’Hambourg, High Fighter est un combo officiant dans un sludge/stoner oscillant entre mélodies et parties plus nerveuses. A sa tête on trouve Mona, chanteuse volubile, passant de cris arrachés black metal à un chant mélodique puissant et aérien. Des variations vocales allant de pair avec la musique délivrée par ses comparses, elle aussi plutôt variée.

Krypts – Cadaver Circulation

Krypts est de ces groupes qui remportent de plus en plus l’adhésion. Ces finlandais se sont en effet vite imposés sur la scène death/doom avec deux albums devenus références du genre Unending Degradation (2013) et Remnants Of Expansion (2016), et le pire est que ce Cadaver Circulation surpasse sur tous les points ces deux albums !

Verwoed – De Val

Avec Fluisteraars, Turia et autres Terzij de Horde, la scène black metal néerlandaise connaît une nouvelle effervescence ces dernières années. Verwoed est un nouveau nom à ajouter à cette prometteuse liste, ce one-man band monté en 2014 sous le nom de Woudloper (nom changé en 2015) propose un black metal infusé d’ambiances psychédéliques et de pesanteur doom.

Leechfeast – Village Creep

Actif depuis 2010, Leechfeast est un groupe à mi-chemin entre Pays-Bas et Slovénie, dont vous aurez peut-être découvert le second album Neon Crosses l’an dernier. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez vous rattraper avec ce Village Creep. Ce nouvel EP propose deux nouveaux titres fleuves de respectivement onze et quinze minutes au cours desquelles le groupe développe une atmosphère personnelle fascinante, entre désolation et tristesse.

Mammoth Storm – Alruna

Projet suédois monté en 2012 autour de Daniel Arvidsson (guitariste de Draconian ici à la basse et au chant), Mammoth Storm est un trio qui vient mélanger stoner et doom avec comme point de mire des groupes tels que Sleep ou Electric Wizard. Comme chez ces derniers, les norvégiens jouent sur une esthétique aussi obscure que psychédélique et apprécient baser leur propos musical sur de lents riffs pachydermiques (forcément). Second long-format sortant quatre ans après Fornjot (2015), Alruna en reprend l’essence pour cinq nouveaux titres sous le signe du gras.

Vale – Burden Of Sight

Deux ans après avoir sorti sa démo, Vale passe aux choses sérieuses en sortant Burden Of Sight, premier album qui vient s’ajouter au catalogue de l’excellent label The Flenser (Have A Nice Life, Street Sects etc.). Le groupe californien comprenant des membres d’Abstracter, Atrament ou encore Ulthar, délivre un blackened crust basé sur des riffs en trémolo picking, des rythmiques principalement dans le rouge et une vocaliste aux cris stridents. Le tableau idéal pour passer un bon moment !

Wykan – Brigid – Of The Night

« Pink Floyd meeting Black Sabbath meeting Mayhem« , c’est par cette étrange mais alléchante description que Wykan aime se décrire. Le groupe quebecois fondé en 2017 est en effet adepte des mélanges, le doom psychédélique côtoyant le stoner rock, le heavy blues et donc le black metal. Un an après Solace, leur premier EP, le quartet montréalais remet le couvert avec ce Brigid – Of The Night, pour trois nouveaux titres mouvementés.

Suspiral – Chasm

Composé de membres actifs au sein de l’underground espagnol, Suspiral est un mystérieux duo ayant décidé de mêler le black/death metal le plus raw et malsain à des éléments psychédéliques voire issus du krautrock. En résulte ce Chasm, nouvel album prenant la suite de leur Delve Into The Mysteries Of Transcendance (2016), premier jet qui nous infligeait déjà un beau bordel auditif !

Green Oracle – S/T

Trio italien débuté en Toscane en 2013, Green Oracle est un groupe de stoner/doom revendiquant ses influences chamaniques et ésotériques. En résulte ce premier album pour Argonauta Records où trois titres fleuves nous dictent la marche à suivre pour apprécier au mieux son écoute: Please. Do. Hallucinogens.