dark/doom metal

Aeviterne – Sireless

Jeune groupe new yorkais récemment monté par des musiciens expérimentés: Garett Bussanick (chant/guitare, ex-Tombs, Flourishing), Eric Rizk (basse, ex-Flourishing) et Ian Jacyszyn (ex-Castevet, Pillory), Aeviterne livre avec ce Sireless un premier apercu en deux titres de leur vision toute personnelle du death metal, très technique mais habitée d’une ambiance singulière.

Boar – Poseidon

Trois ans après Venificae, Boar fait son retour avec un nouvel album. L’occasion de retrouver intacte la mixture de stoner, de doom et de sonorités plus psychédéliques chérie par ces sangliers finlandais. Poseidon possède donc de nombreux éléments similaires au précédent album mais n’en est en aucun cas la redite !

Panopticon – The Scars Of Man On The Once Nameless Wilderness (I and II)

Pour qui ne le saurait pas encore, Panopticon est le projet d’un mec nommé Austin Lunn produisant sa musique seul chez lui. Autrefois dans le Kentucky, désormais établi dans le Minnesota, le gaillard aura attendu un peu plus de trois ans (bien qu’il y ait eu un split et un single entre-temps) pour sortir The Scars Of Man On The Nameless Wilderness, double-album de 18 (!) titres pour plus de deux heures de musique, on comprend un peu mieux les délais un peu prolongés. Toujours dédié à la nature et à la spiritualité, son black metal mâtiné de folk [...]

Fister – No Spirit Within

Après avoir partagé des splits ces dernières années avec des groupes parmi les plus influents actuellement en matière de doom (Primitive Man, Dopethrone ou encore Chrch), Fister revient à du boulot personnel, en l’occurrence ce No Spirit Within, quatrième long-format et le premier pour Listenable Records.
Les trois doomsters de St-Louis, Missouri, débutent les hostilités par « Frozen Scythe », intro instrumentale dans un esprit quasi western mutant sans transition dans un doom/sludge ténébreux avec « Disgraced Possession ». Surprenant de constater comment Fister parvient à passer de la lumière (étant donné le côté « rock » de l’intro) à l’obscurité la plus totale. Ce [...]

Necro Deathmort – Overland

Prolifique duo anglais, Necro Deathmort a célébré ses dix ans d’existence en signant chez Profound Lore pour Overland, leur second album sorti en 2017 (après l’EP Volume 3). Et si The Capsule, leur précédent album poursuivait leur exploration sonique crépusculaire, Overland tend a diversifier ses attaques et son jeu sur les textures comme s’il accompagnait un film de science-fiction parfois contemplatif, parfois plus mouvementé…

Primordial – Exile Amongst the Ruins

On ne va pas se mentir : on sait tous que To the Nameless Dead sorti en 2007 par les irlandais de Primordial, est et restera probablement leur magnum opus (certains citeront The Gathering Wilderness, ce que je ne peux cautionner et à titre personnel si match il y a ce serait avec le monstrueux Spirit the Earth Aflame). Un album d’une rare intensité, mélodique, épique et beau à pleurer un poing levé, et la main sur le coeur.

Noose Rot – The Creeping Unknown

Jeune trio réunissant des membres de Gatecreeper, Skeletonwitch et Wolvhammer, Noose Rot débarque avec un premier EP aux quatre titres mélangeant lourdeur et saleté sludge à un death metal du genre caverneux, le tout avec un sens du groove particulièrement affûté.

Vastum/Spectral Voice – Split

Match entre deux groupes qui montent dans le game du death metal avec ce split sortant chez le très prolifique label Dark Descent Records. Vastum (dont je vous ai déjà parlé dans une chronique il y a déjà trois ans) rencontrant Spectral Voice (auteur l’an dernier de l’excellent Erroded Corridors Of Unbeing) pour deux titres aussi rugueux que la cover est illisible (mais jolie !).

Vessel Of Iniquity – S/T

Après Rotting Sky, Sentient Ruin Laboratories poursuit sa recherche des groupes les plus jusqu’au-boutistes, nous dénichant cette fois Vessel Of Iniquity, one-man-band anglais officiant dans un douloureux mix de black, de death et de noise. Une ode à la destruction qui devrait vous faire fondre le cerveau par les oreilles.