dark/doom metal

Hesperian Death Horse – Živ

Originaire de Zagreb, Hesperian Death Horse est un groupe en place depuis 2012, délivrant un post-metal aux contours expérimentaux-avantgardistes. Živ (« Vivant »), leur second album (après Mrtav, « Mort » en croate), prend le pari d’installer une atmosphère où les dissonances sont reines, accompagnant quatre compos marquées par un sens de la noirceur très développé (pourtant un peu moins marquée que sur son prédécesseur). En tous cas, les paysages sonores dessinés par les croates sont assez exigeants et demandent une attention spéciale pour en capter tous les éléments.

Innumerable Forms – Punishment In Flesh

Innumerable Forms est un projet monté en 2007 par Justin DeTore (Sumerlands, Mind Eraser, Magic Circle), figure de la scène hardcore bostonienne. Ce dernier a su s’entourer pour former ce groupe puisque l’on retrouve à la guitare quelques membres d’illustres groupes du coin tels que Jensen Ward (Iron Lung), Chris Ulsh (Power Trip, Mammoth Grinder), Doug Cho (The Rival Mob) et Connor Donnegan (Genocide Pact). Et si la plupart de ses membres officie dans une scène affiliée hardcore/powerviolence et compagnie, ce n’est pas pour autant qu’Innumerable Forms prend le même chemin tout en rage et vitesse. Non, c’est plutôt [...]

The Secret – Lux Tenebris

The Secret rompt enfin le silence depuis Agnus Dei, leur dernier album datant de 2012 ! Une bonne nouvelle légèrement ternie par le nombre de pistes de ce Lux Tenebris: six ans d’absence et seulement trois titres à se mettre sous la dent, c’est bien peu ! Mais les italiens comblent ce petit chiffre par une qualité sonore à toute épreuve, parfaite balance de sludge, black metal, crust et grind, le tout enrobé d’une densité sonore particulièrement étouffante.

Gaerea – Unsettling Whispers

Le joyeux monde du black metal aime jouer avec son apparence, ainsi tout le monde est au courant pour le corpse-paint de tradition sauf que, comme partout, des groupes ont choisi de sortir de ces codes. Ces dernières années ont donc vu une nouvelle mode s’installer et faire des petits un peu partout: les capuches, permettant de garder l’anonymat. Mais ce n’était pas encore assez pour certains qui, sans partir sur une absence totale de photo-promo tel un Deathspell Omega, ont décidé d’opter pour la cagoule. C’est donc le car pour Gaerea, jeune formation portugaise, qui a affublé les [...]

Abstracter – Cinereous Incarnate

Quatre ans après son Wound Empire, Abstracter fait son retour en long-format (ayant entre-temps sorti un split avec Dark Circles), signant pour le coup chez Sentient Ruin Laboratories, maison prédestinée au vu des envies de mélange des genres opéré habituellement par les californiens. Ainsi doom et sludge mènent toujours les débats mais le black et le death ne sont toujours pas bien loin…

Petrification – Hollow Of The Void

Faire du neuf avec du vieux, telle a souvent été la tendance, que ce soit dans la mode ou dans la musique. Petrification est donc de ces groupes qui ne jurent que par le son death metal des 80’s voire des 90’s tout en réussissant à le mettre à sa sauce. Si la démo Summon Horrendous Destruction nous avait mis la puce à l’oreille l’an dernier, le groupe de Portland vient nous les atomiser, la puce comme l’oreille, avec ce premier long-format aussi brutal que vicieux.

Anicon – Entropy Mantra

Pas vraiment le plus exposé des groupes de black metal new-yorkais, Anicon contient pourtant des membres de groupes assez réputés dans le milieu: le batteur de Krallice et Woe, le bassiste de Yellow Eyes, le chanteur/guitariste de Trenchgrinder et le guitariste de Pyrolatrous. Actif depuis 2010, le groupe a depuis 2012 sorti au minimum un album par an (EP, splits) et un premier album, Exegeses, en 2016. La version du black metal choisie par Anicon est un mélange de différentes écoles du genre, traditionnel mais pas que, atmosphérique mais pas que…

Lesser Glow – Ruined

A la base Lesser Glow n’était clairement pas un groupe pour moi. Sludge, doom, sont en effet les composantes principales de leur musique sur Ruined, premier album du groupe sorti il y a peu sur Pelagic Records. Je n’avais sur le papier aucune raison de m’intéresser à ce groupe et aucune raison d’écrire quoi que ce fut à son sujet.

Assumption – Absconditus

Aaah les vacances d’été, pour celles et ceux qui ont la chance d’en avoir et de pouvoir voyager, la Sicile semble être une destination toute trouvée pour profiter de la mer et du soleil. Sauf qu’Assumption vient nous démontrer que le temps peut aussi être très ténébreux par là-bas ! Ce duo fondé en 2011 par des membres de Haemophagus (aussi actifs dans bien d’autres projets) entend en effet assombrir l’atmosphère en délivrant un doom/death original.