dark/doom metal

Cavernlight – As We Cup Our Hands And Drink From The Stream Of Our Ache

Cavernlight a la particularité d’être le groupe personnel d’Adam Bartlett, batteur de ce quartet du Wisconsin et proprio de l’excellent label Gilead Media (Thou, Ash Borer et un maximum d’autres groupes références). On ne s’étonnera donc pas de trouver As We Cup Our Hands And Drink From The Stream Of Our Ache (en compétition pour le titre d’album le plus long de l’année) sur le label de son batteur…

Dark Habits – Cave Paintings

Dark Habits est un jeune groupe de Glasgow sortant avec ce Cave Paintings son tout premier EP, soit un concentré d’influences issues d’un peu toutes les scènes tendances en matière d’extrême. Avec son artwork so(m)bre et plutôt réussi, le trio écossais signe six titres qui « font penser à » mais très encourageants pour la suite.

Cult Cinema – Cosmic Horror II

Venant tout droit de Londres, Cult Cinema avait titillé la curiosité des amateurs de hardcore ouvert en 2011 en sortant Iscariot, un très bon premier EP produit par Magnus Lindberg (Cult Of Luna) et à l’artwork sombre mais ultra classe (signé Sin Eater). Après plus de cinq ans de silence, les anglais ont signé leur retour en novembre 2016 avec Cosmic Horror I, nouvel EP dont la seconde est sortie en avril dernier… en attendant le troisième volet pour terminer la trilogie !

Mind Mold – S/T

Je ne sais pas quelle est la fréquence de signatures de contrats chez Sentient Ruin Laboratories, mais le label californien a récemment mis les bouchées doubles, voire quadruples avec pas moins de quatre sorties en avril/mai depuis celle de Buioingola (que je ne peux m’empêcher de vous re-recommander parce que ça défonce). Si j’ai laissé passer le drone de Common Elder, King Eider (pas vraiment ma came), je pense quand même bientôt parler un peu de Show Of Bedlam (doom) et d’Abkehr (black metal). Un rythme très élevé qui n’altère en rien la qualité des groupes dénichés, souvent avant-gardistes. La preuve [...]

Unearthly Trance – Stalking The Ghost

Revenu d’entre les morts sept ans après son suicide, Unearthly Trance a retrouvé les portes de Relapse grandes ouvertes. Le trio newyorkais a profité de cette absence pour explorer les limbes les plus profondes et obscures afin d’en nourrir son sludge/doom (en restant toutefois actif dans d’autres projets pendant ce temps, tels que Serpentine Path ou The Howling Wind), en résulte Stalking The Ghost, résurrection comme si le temps ne s’était pas déroulé ou nouveau visage ?

Planning For Burial – Below The House

Planning For Burial, c’est le projet d’un seul homme, un certain Thom Wasluck, le genre de mec lambda de Pennsylvanie qui a décidé un jour de 2005 de le débuter sans recourir à l’aide d’une tierce personne, que ce soit pour la confection d’albums (produits à la maison) et même pour ses prestations live. Un aspect solitaire qui transparaît totalement dans la musique qu’il produit, Planning For Burial étant marqué par une aura profondément triste, voire dépressive.

Epping Forest – lebaBvoid

Epping Forest est un groupe portugais actif depuis 1998 mais à l’activité discographique assez discrète, preuve en est la sortie de ce lebaBvoid, neuf ans après Everblasting Struggle, leur premier long-format. Comptant en ses rangs d’anciens Corpus Christii dont le batteur Menthor, actuellement actif chez Lvcifyre ou Nightbringer, le groupe de Figueiras pratique un black metal typé orthodoxe mais ponctué de nombreux autres éléments pour un nouvel album finalement très, mais alors très très ouvert.

Buioingola – Il Nuovo Mare

Attention grosse sensation ! Si vous êtes lecteur assidu de nos pages, vous savez sûrement combien j’apprécie les sorties de chez Sentient Ruin Laboratories, le label (qui apprécie faire son marché de l’autre côté de l’Atlantique) sachant surprendre à chaque fois et prendre des risques en révélant des groupes souvent uniques en leur genre. Avec les italiens de Buioingola et leur album Il Nuovo Mare, il vient de mettre en lumière un prétendant au podium 2017 !