death/grind

Fuming Mouth – The Grand Descent

Le mélange entre hardcore et death metal peut donner différents résultats allant du deathcore le plus générique à un mix plus respectueux des fondations des deux styles. C’est avec cette seconde vision qu’officie Fuming Mouth (et on les en remercie !), groupe du Massachussetts qui a décidé de sortir l’artillerie lourde pour ce nouvel album dont la prod aura été confiée à un certain Kurt Ballou (Converge).

Suspiral – Chasm

Composé de membres actifs au sein de l’underground espagnol, Suspiral est un mystérieux duo ayant décidé de mêler le black/death metal le plus raw et malsain à des éléments psychédéliques voire issus du krautrock. En résulte ce Chasm, nouvel album prenant la suite de leur Delve Into The Mysteries Of Transcendance (2016), premier jet qui nous infligeait déjà un beau bordel auditif !

Hath – Of Rot and Ruin

Un peu trompeuse cette (jolie par ailleurs) pochette… Je ne sais pas pour vous mais de mon côté je m’attendais à ce qu’Hath oeuvre dans le black metal ou dans un funeral doom bien plombé… Or on n’est pas dans ce registre, puisque Hath s’adonne plutôt à un bon gros metal de la mort qui tape fort. Point d’old-school, on se situe avec ces 4 américains, dans une frange death progressive moderne qui peut rappeler Black Crown Initiate ou In Vain. Mais Hath est à la fois plus bourrin que les deux, n’a pas les rythmiques quasi djent qu’arbore [...]

Nails – I Don’t Want To Know You

Single avec une B-side ou court EP, à vous de voir comment vous prenez ce I Don’t Want To Know You. Nails revient en tout cas avec deux nouveaux titres, les premiers enregistrés avec leur nouveau second guitariste au joli patronyme Leon del Muerte (ex-Intronaut, Nausea, Exhumed etc. bref, pas n’importe qui !), le groupe sortant enfin du silence après leur acclamé You Will Never Be One Of Us datant d’il y a trois ans (déjà !).

Symbolical – Allegory of Death

Petit rattrapage de 2018 qui m’a été soufflé à l’oreille, et m’a permis de constater que j’étais passé complètement à côté de Symbolical, groupe polonais qui oeuvre depuis 2013 dans un death metal certainement inspiré de certains de ses compatriotes, au premier rang desquels, sans surprise, Behemoth.

A Novelist – “Folie”

Amis amateurs de death progressif, voici un nouveau venu sur cette scène vivante, en perpétuelle évolution. A Novelist est un projet studio formé par le batteur Alex Babineaux et surtout le chanteur/guitariste Ben Nugent, 2 américains de Lousiane, et Folie est en fait leur second album, mais le premier n’a pas fait grand bruit. Ce second album mériterait plus d’exposition, c’est encore une autoproduction et un album sorti indépendemment, mais Jamie King est tout de meme derrière les manettes au mix et mastering, un type connu pour son travail sur des albums de Between the Buried and Me, The [...]

Hedonihil – I

Hedonihil est le nouveau groupe (fondé en début d’année) de trois membres de Swallow The Sun. Miko Kotamäki (chant), Juho Räihä (guitare) et Juuso Raatikainen (batterie) en ont donc eu marre de leur doom mélodique lancinant, souhaitant injecter un peu de vitesse et une dimension nihiliste à leur musique. Hedonihil correspond donc à une vision de la mort un peu aux antipodes de celle défendue dans Swallow The Sun. Plutôt que le désespoir et la tristesse, ce nouveau groupe se veut « une insulte sonique et directe à l’existence. Prenez ou partez, negative vibes only! ».

The Flaying – Angry, Undead

En terme de death metal, Québec s’affirme depuis de longues années comme sa capitale mondiale ! De Cryptopsy à Gorguts en passant par Augury ou Blinded By Faith, nombreux sont les groupes qui ont mis cette région sur la carte du death metal. Formé en 2010, The Flaying débarque avec un second album après Unhope, sorti en 2014. Angry, Undead s’oriente vers un death aussi technique que groovy, situé à mi-chemin entre d’autres groupes de leur coin, à savoir Beyond Creation, Neuraxis, Kataklysm et autres Insurrection.

Okkultist – Reinventing Evil

Okkultist est un groupe de death metal portugais dont la particularité est d’être la toute première signature d’Alma Mater Records, jeune label de Fernando Ribeiro, aussi chanteur de Moonspell à ses heures perdues. Formé en 2016, le quintet mené par la charismatique vocaliste Beatriz Mariano a sorti en 2017 l’EP Eye Of The Beholder avant de revenir avec son premier véritable album Reiventing Evil.

Ashen Horde – Fallen Cathedrals

Fondé du côté de Los Angeles en 2013, Ashen Horde est au départ le projet solo d’un certain Trevor Portz qui s’est ensuite fait rejoindre par un chanteur, Steve Boiser (Inferi, ex-Vale Of Pnath). Deux albums et deux EP plus tard (dont le dernier The Alchemist, sorti en 2017, était la première collaboration entre les deux hommes), le duo s’attaque avec ce Fallen Cathedrals à un concept-album basé sur « I.G.H. » (qui a pour titre original « High Rise »), oeuvre d’anticipation de l’auteur britannique J. G. Ballard…