death/grind

Zygoma – The Highest Court

Les apparences sont parfois trompeuses. Zygoma tend à montrer qu’il a choisi la simplicité en prenant ce patronyme, nommé auparavant The Zygoma Disposal. Zygoma, ça va plus vite et ça se retient plus facilement (et ça se classe forcément à la fin de l’alphabet), mais musicalement le groupe belge n’a pas souhaité traiter sa musique de la même manière, The Highest Court étant un album ultra dense, complexe, mélangeant les styles et les ambiances dans un maelström dévastateur.

Spurn – Comfort In Nothing

Il y a des albums comme ça, qui vous renversent tant leur violence est organique, vicieuse, dérangeante. Souvenez-vous Gaza et son premier album I Don’t Care Where I Go When I Die (déjà dix ans qu’il est sorti, bonjour le coup de vieux !), grosse surprise à l’époque mêlant hardcore métallique à une ambiance noisy (an)nihiliste. On a difficilement fait mieux dans le genre depuis. Et là arrive à pas de loup Spurn, jeune groupe canadien formé l’an dernier et nous offrant un premier album remémorant les sensations vécues à la découverte du groupe de Salt Lake City, donnant [...]

Grindmother – Age Of Destruction

Si gueuler est universel, n’importe qui peut tenir le micro dans un groupe de grindcore. Caninus faisait gueuler des chiens, Sockweb une petite fille (dont le papa s’est malheureusement récemment donné la mort), Hatebeak un perroquet (et je pense qu’on peut trouver encore plein de « chanteurs » originaux). Comme son nom le suggère, dans Grindmother c’est donc une grand-mère qui gueule, celle-ci trône d’ailleurs fièrement sur la cover de ce Age Of Destruction.

Karcavul – Intersaone

Une petite natation dans les eaux de la Saône commentée par Pierre Bellemare himself, ça vous branche ? Dit comme ça, ça ressemble à une partie de kamoulox mais c’est bien ce que renferme ce Intersaone, premier long-format du trio lyonnais Karcavul (faisant suite à une démo et un split avec UHL). Nous avons donc affaire ici à une croisière champêtre que nous offre le groupe, pleine de réjouissances sonores dans un cadre bucoliq… Comment ça c’est tout le contraire ?!

Vredehammer – Violator

Le défouloir de l’année s’appelle Violator, et est signé des norvégiens de Vredehammer. Le groupe formé en 2009 livre cette année son 2ème album longue durée (le premier sorti en 2014 avait été chroniqué par notre collègue Darkantisthène), un album assez irrésistible pour qui entend trouver un défouloir de qualité conjuguant violence, efficacité et mélodie.

Gojira – Magma

Hé dites-donc, ça fait combien de temps que vous n’avez pas acheté (ou même écouté) un album sorti chez Roadrunner dites-moi? C’est peu dire que le label a perdu depuis longtemps de sa superbe (heureusement pour leur chiffre d’affaires que Slipknot est toujours signé chez eux), mais Magma devrait vous donner une belle occasion de faire un geste pour soutenir un label en péril tout en faisant l’acquisition d’un excellent album au passage.

Nails – You Will Never Be One Of Us

Difficile d’y échapper, Nails est le groupe du moment dont tout le monde/les webzines parle ces derniers temps (au point d’être devenu un meme !). Pour son troisième album, le trio californien désormais signé chez Nuclear Blast (après avoir sorti ses deux précédents chez Southern Lord) serait donc tombé dans l’easy-listening ?

Nightmarer – Chasm EP

Nombreux sont ceux qui ont été déçus de la séparation de War From A Harlots Mouth, le groupe allemand ayant quand même marqué le petit monde du hardcore/metal à tendance chaotico-brutal de son empreinte les années 2000-10. Nightmarer est un jeune groupe fondé en 2013 par son guitariste Simon Hawemann et son ex-batteur Paul Seidel (maintenant chez The Ocean), session rythmique qui a de la gueule, derrière le vocaliste américain John Collet (Success Will Write Apocalypse Across The Sky/ex-Gigan). Pour leur toute première sortie, le trio nous sort un deux-titres et tend à justifier son patronyme: faire peur.

Fallujah – Dreamless

L’album précédent de Fallujah, The Flesh Prevails, avait à raison beaucoup fait parler d’eux. Depuis ses débuts, le groupe s’essaye à repousser les limites du death metal, avec un son hybride entre death metal progressif et ambient futuriste, et cet album a vraiment représenté un aboutissement dans ce processus.
Dreamless a déjà une qualité immédiate par rapport à son prédécesseur, la production a corrigé les excès synthétiques et sur-compressés du précédent, gardant ce sentiment de bloc monolithique des guitares saturées contrastant avec les claviers lumineux. Le tout est beaucoup plus clair et la batterie sonne plus naturelle. Ils ne [...]

Gadget – The Great Destroyer

Déjà dix ans que Gadget avait disparu de tous les radars, dix ans que le surpuissant The Funeral March attendait un petit frère… (bon d’accord pas tout à fait, ils ont notamment sorti un split avec Phobia entretemps) Mais ça y est, les suédois ont enfin décidé de s’y remettre vraiment et, comme si le temps ne s’était pas écoulé, The Great Destroyer prouve que son nom lui était prédestiné.