death/grind

Thecodontion – Supercontinent

On peut faire du death metal sans être obligé de parler de sujets morbides et/ou monstrueux. Originaire de Rome, Thecodontion est un duo dont le concept se distingue par son originalité: en effet celui-ci est axé sur la Préhistoire, mais attention, pas uniquement (voire pas du tout) sur les dinosaures mais avec une véritable recherche sur l’évolution géologique ou des océans il y a quelques millions d’années. Une optique inédite (ou presque, The Ocean ayant ratissé dans le coin sur Precambrian) allant de pair avec un death metal iconoclaste, semblant vouloir correspondre à un concert d’hommes préhistoriques par son [...]

Convocation – Ashes Coalesce

Convocation est un duo finlandais composé de LL (Lauri Laaksonen, multi-instrumentiste chez Desolate Shrine) et de MN (Marko Neuman, voix de Dark Buddha Rising ou Waste Of Space Opera), soient deux gars plutôt expérimentés qui sur ce projet font cohabiter death et doom dans une atmosphère funéraire forcément lente et mystérieuse.

Burn The Mankind – Chaos Matter

Sous-division de Mighty Music, Emanzipation Productions est un label danois fondé en 1993 dédié exclusivement au death metal. Ayant sorti des albums de groupes confirmés tels Centinex, Iniquity ou Koldborn, le label a pourtant cessé ses activités pendant quelques années avant de reprendre du service début 2020, annonçant déjà un gros programme de sorties pour le reste de l’année. Première signature: les brésiliens de Burn The Mankind, groupe connu pour avoir en ses rangs les deux guitaristes des regrettés Nephasth.

Ulthar – Providence

Bon je sais, c’est l’été il fait 30°, on a plutôt envie d’écouter du Dance Gavin Dance ou du Four Year Strong une bonne bière à la main… Mais tout de même, je m’en serais voulu de ne pas vous parler de ce putain de petit bijou d’album de death metal sorti par Ulthar il y a quelques semaines. Pas sûr que vous trouviez mieux cette année en la matière, et je ne parle pas seulement de la très belle pochette. 20 Buck Spin nous a habitués aux sorties de qualité (rappelez-vous Immortal Bird), on ne devrait donc même [...]

Chepang – Chatta

Ayant suscité l’intérêt par sa situation géographique (le Népal, même si le groupe est désormais basé aux Etats-Unis), Chepang a su acquérir une petite renommée un peu partout dans le monde au point d’avoir même foulé les terres tchèques du fameux festival Obscene Extreme en 2018 (et bien d’autres festivals à travers le monde). Pourtant, à en lire les avis sur une « encyclopédie du metal bien connue », Chepang a aussi ses détracteurs à en juger par les (très) sales notes obtenues pour leurs précédents méfaits. Est-ce que ce Chatta pourrait les convaincre ?

Diabolic Oath – Profane Death Exodus

Monté par d’anciens Blood Freak et Shroud Of The Heretic, Diabolic Oath n’avait jusqu’alors que sorti deux démos avant de rejoindre le très bon Sentient Ruin Laboratories pour livrer un premier véritable album. Comme il est coutume sur ce label ces derniers temps, on a un nouveau mix de black, death et war metal (avec un soupçon de doom). Par quel moyen le trio se distingue-t-il des autres groupes officiant dans cette mouvance alors ? Simplement en ayant pas un mais trois vocalistes (tout le monde s’y met quoi, souvent à l’unisson) et en jouant sur des guitares et [...]

Non Serviam – Le Cœur Bat

Dans le genre curiosité pour public ayant le cœur bien accroché, voici Le Cœur Bat par Non Serviam, projet collectif anonyme parisien qui définit sa musique comme de l’industrial/experimental/black metal/grindcore/trip hop/baroque/electro/doom/crust (pfiou ça en fait beaucoup là non ?!) et actif depuis quelques années (son premier album Un peu d’amour pour la haine datant de 2014). Et même si l’on peut rester quelque peu perplexe devant cette impressionnante liste stylistique, une fois ce nouvel album lancé on se rend compte que Non Serviam ne ment absolument pas.

Mustasuo – Katharsis

Si la scène crust suédoise apparaît comme la plus réputée d’Europe (avec des groupes tels que Wolfbrigade, Martyrdöd et Skitsystem comme éléments parmi les plus emblématiques), il est parfois bon d’aller un peu plus à l’est. C’est en effet de Finlande que provient Mustasuo, trio bien décidé à faire mal à base de cris inhumains sur fond de rythmiques urgentes pour son premier album.

Withering Surface – Meet Your Maker

Pour de nombreux groupes, la remise en activité après une longue absence semble être à la mode ces derniers mois. Vient aujourd’hui le tour de Withering Surface qui vient sûrement battre le record de la plus longue pause: seize ans ! Le groupe danois avait splitté suite à Force The Pace (2004) mais s’est remis en activité l’an dernier avec la quasi intégralité de son line-up originel, n’ayant qu’un seul nouveau bassiste (Jesper Kvist de Raunchy, remplaçant Kaspar Boye Larsen occupé chez Volbeat). Un retour aux fondamentaux du mélodeath ou une révolution sonore sur ce Meet Your Maker ?

Dearth – To Crown All Befoulment

Trois ans après l’EP Of Martyrdom And Polluted Earth, voici un premier album pour les californiens de Dearth. Signé chez le prolifique Sentient Ruin Laboratories, on était alors en droit de s’attendre à quelque chose de lourd et méchant… c’est bien ce que délivre ce To Crown All Befoulment, nouveau conglomérat terrifiant nihilisto-destructo-misanthropique de black metal vicieux et de death metal putride. Bref, on ne change pas une équipe qui gagne pour le label !
Dearth crée un vortex cataclysmique à la densité tout de suite étouffante, mais captivante. Les vocaux (de Connor Allen d’Abstracter) alternent growls caverneux et [...]