death/grind

ART 238 – Atavism (EP)

ART 238 est un combo français qui balance une mixture bien vicelarde, mélange d’indus et de métal extrême. On pense à un Red Harvest ou un old Fear Factory qui auraient passé pas mal de temps à cotoyer des groupes de metal extrême entre death et black. Atavism n’est pas leur première sortie puisque les rennais avaient déjà sorti en 2013 un premier album intitulé Empire of the Atom.

Vampire Squid – Nautilus World

Tout jeune groupe californien, Vampire Squid est tellement prolifique qu’il donne l’impression de brûler les étapes. Nautilus World est en effet déjà leur troisième album long-format en seulement deux ans d’existence ! En parlant de brûler les étapes, c’est un peu un comble de la part d’un groupe dont le thème de prédilection est la flotte, ou plus particulièrement les fonds marins qui leur vaut une autoproclamation de style assez farfelue, en effet Vampire Squid joue de l' »oceangrind ».

Rort – Warpath

Rort est un groupe australien assez confidentiel. Formé en 2008, c’est seulement cette année que le groupe de Melbourne fait gentiment remuer la toile, enfin surtout les blogs spécialisés en musiques extrêmes.

I Hate Joanna Lumley – Pet Hates

Je ne sais pas ce que l’actrice de Chapeau Melon et Bottes de cuir a fait à ces jeunes anglais de Brighton, en tous cas ces derniers lui en veulent au point d’avoir pris un patronyme célébrant cette haine envers elle. I Hate Joanna Lumley (simplifié en IxHxJxLx) s’est donc imprégné de cette haine pour la régurgiter au travers d’une musique violente et barrée, fun et sauvage, aux confluents des styles extrêmes.

TOAD – Vacant Face

J’avais prévu de parler depuis déjà de longs mois de ce groupe mais faute de temps, me voilà à le faire finalement pour la sortie de leur premier album, Vacant Face, qui fait suite à deux EP d’excellente facture (Rotten Tide en 2011 et Endless Night en 2013) et qui avaient déjà bien posé le style des américains de TOAD (pour Take Over And Destroy).

Columns – Please Explode

Monté par des mecs issus du meilleur du metal/hardcore deathisant du début des années 2000 (une époque où l’on ne parlait pas encore de deathcore), Columns est la nouvelle signature de Relapse qui risque de réjouir les amateurs de grind/death ayant fait son succès il y a quelques années.

Live-report – Yell Fest 2014

Déjà la quatrième édition du Hellf… Yell Fest pardon, jeune festival lozérien qui a pour particularité de se dérouler au milieu de rien si ce n’est le merveilleux décor qu’offre le Causse-Méjean et le lieu-dit Chambalon où se trouve « Le loup dans la bergerie », très joli corps de ferme (entouré de forêts où camper) au milieu duquel trône une imposante scène. Comptant y aller en tant que spectateur étant donnée l’affiche particulièrement alléchante de cette année, j’ai été contacté quelques jours auparavant par l’organisation pour leur donner un coup de main pour les entrées et l’accueil des groupes, offre [...]

Bölzer – Soma

Clairement l’EP Aura sorti l’an passé a été une telle claque pour moi, que j’étais tout excité à l’annonce d’une nouvelle sortie des suisses de Bölzer. Un peu refroidi quand j’ai appris qu’il ne s’agirait que d’un nouvel EP, et de deux titres seulement, mais tout de même impatient de me replonger avec délice dans leur death metal halluciné.

Harm Done – S/T

Fraichement formé du côté de Nantes, Harm Done est la rencontre de membres de Raw Justice et Regarde Les Hommes Tomber. Si l’on en croit le background de ces deux groupes, cette nouvelle mouture devrait donner quelque chose entre punk/hardcore straight-edge et postcore/doom. Une mixture qui pourrait prêter à rire sur le papier mais dont les influences apparaissent quand même au milieu d’une powerviolence bien virulente, et là fini de rire (et encore moins à la vue de la cover !).

Vermin Womb – Permanence

Les années passent, les groupes changent et l’histoire d’amour entre Ethan McCarthy et Throatruiner se poursuit. Un an après la sortie du premier Primitive Man et trois après le split de Clinging To The Trees of a Forest Fire avec Nesseria (puis le split du groupe tout court), voilà que le bonhomme fonde un nouveau groupe: Vermin Womb, dont le premier EP sonne tel un oppressant mélange de ses autres formations.