death/grind

Harm Done – S/T

Fraichement formé du côté de Nantes, Harm Done est la rencontre de membres de Raw Justice et Regarde Les Hommes Tomber. Si l’on en croit le background de ces deux groupes, cette nouvelle mouture devrait donner quelque chose entre punk/hardcore straight-edge et postcore/doom. Une mixture qui pourrait prêter à rire sur le papier mais dont les influences apparaissent quand même au milieu d’une powerviolence bien virulente, et là fini de rire (et encore moins à la vue de la cover !).

Vermin Womb – Permanence

Les années passent, les groupes changent et l’histoire d’amour entre Ethan McCarthy et Throatruiner se poursuit. Un an après la sortie du premier Primitive Man et trois après le split de Clinging To The Trees of a Forest Fire avec Nesseria (puis le split du groupe tout court), voilà que le bonhomme fonde un nouveau groupe: Vermin Womb, dont le premier EP sonne tel un oppressant mélange de ses autres formations.

ACxDC – Antichrist Demoncore

Petit à petit, ACxDC fait son nid. Le groupe de grindcore/powerviolence de Los Angeles (rien à voir avec un certain groupe australien avec un guitariste sapé en uniforme d’écolier, il y a un « x » en plus) donne enfin une suite à ses EPs He Had It Comin‘ (2005) et The Second Coming (2012), ainsi qu’à leur triple split en compagnie de Sex Prisoner et Magnum Force sorti l’an dernier.

Holy – Seclusion MMXIV

Auteur l’an passé d’un premier long-format destructeur (The Age of Collapse), Holy revient avec un EP 5 titres mêlant toujours hardcore et punk joué à une vitesse supersonique (donc on ne sera pas hors sujet en les taxant de fastcore, powerviolence ou grind).

Nightfell – The Living Ever Mourn

Allez hop, Nightfell c’est un tandem derrière lequel se cachent Todd Burdette (Tragedy, His Hero is Gone) au chant et à la guitare, ainsi que Tim Call (Aldebaran, The Howling Wind) à la batterie et au chant également.

Septic Flesh – Titan

Chez Septic Flesh (ou Septicflesh, on s’y perd un peu) l’affaire semble entendue : on ne fera plus dans la finesse. Tout paraît en effet démesuré sur les derniers albums du groupe jusqu’au titre de ce nouvel album, le biennommé Titan. The Great Mass avait déjà solidement assis les bases de la nouvelle direction du groupe déjà amorcée avec Communion, et cette nouvelle offrande titanesque confirme haut et fort.

Caged Grave – Gutless

Originaire de Melbourne, Caged Grave est un quartet un brin énervé, et pour passer cet énervement, quoi de mieux qu’un peu de grindcore mâtiné de powerviolence ? Faisant suite à leur démo de 2013, Gutless est un album direct et radical dont les titres oscillent entre 24 secondes et à peine une minute, bref, pas le temps d’niaiser !

Dead Congregation – Promulgation of the Fall

Enfin il est là! Enfin il est là, et en même temps, les angoisses des adeptes de la congrégation grècque étaient réelles et bien légitimes. Car enfin, comment était-il possible d’imaginer qu’Anastasis Valtsanis et sa bande pourraient réitérer l’exploit de Graves of The Archangels, sorti en 2008 et déjà considéré (à juste titre) comme un des meilleurs albums de death metal de tous les temps ?

Loudblast – Burial Ground

Faut que je vous explique… Loudblast, c’est un groupe qui ne m’a jamais intéressé. Quand le groupe était au sommet de sa gloire en tant que formation de death (soit avec les albums Disincarnate et Sublime Dementia si je ne m’abuse), le death metal ne m’intéressait pas encore. Et quand j’ai tenté de prendre le train en marche c’était à la sortie de Fragments, et le groupe avait quelque peu modifié son orientation vers une sorte de power thrash dans lequel on ne trouvait alors plus grand chose de death. Toujours est-il que l’album, que j’avais pourtant acheté suite à [...]

Tellusian – Collision

Monté par Henrik Ivarsson et Erik Hall, respectivement chanteur et batteur du regretté Crowpath, Tellusian est un jeune groupe dont l’ambition n’est pas de céder à l’appel de la redite en dépit de claires réminiscences à leur ancien groupe.