death/grind

Full Of Hell – Amber Mote In The Black Vault

Full Of Hell est LE groupe de grind sous le feu des projecteurs (si vous me passez l’expression) dont tout amateur du style a forcément entendu parler ces derniers temps. Les gars du Maryland multiplient en effet les sorties ces dernières années, des EPs, des splits avec des groupes confirmés (Code Orange Kids), d’autres moins connus mais qui mériteraient plus d’exposition (Calm The Fire, Goldust), d’autres carrément inattendus (Merzbow avec qui les gars montrent leur attachement à tout ce qui touche au mot « noise »), tout ça en attendant un futur split collaboratif (qui annonce du lourd) avec The Body [...]

Bridge Burner – Mantras Of Self Loathing

Débarquant d’Aukland (Nouvelle-Zélande), Bridge Burner est un jeune quartet formé un peu plus tôt en cette année 2015 (sur les braises de Graves, un groupe local) et livrant là son tout premier EP.

Cult Leader – Lightless Walk

J’aime quand mes vœux sont exaucés comme ça. Je souhaitais en effet sur ma chronique de Useless Animal que sa suite ne se fasse pas trop attendre, sa suite la voilà quelques petits mois plus tard, elle s’appelle Lightless Walk et elle fait très très mal ! On ne va pas revenir une fois de plus sur les origines du groupe car Cult Leader ne fonctionne plus d’après le bon souvenir de Gaza mais désormais comme un groupe à part entière.

Vastum – Hole Below

Hasard du calendrier ou volonté de poursuivre dans la même crèmerie, voilà que Sentient Ruin sort deux albums de death à la suite. Altarage d’abord dont j’ai dit beaucoup de bien il y a quelques semaines, et voici donc Vastum, groupe de San Francisco (autrefois nommé Corpus) pratiquant du bon gros death des familles depuis 2011. Les amateurs du style connaissent peut-être déjà les deux précédents méfaits du groupe que sont Carnal Law (2011) et Patricidal Lust (2013), ce n’était pas mon cas, la rouste se révèlant donc d’autant plus fatale !

Praetoria – Mirror Of Modernity

Quintet parisien formé en 2009 et jouant du « death-thrash-core », Praetoria livre avec ce Mirror Of Modernity son premier album (faisant suite à The New Rein, EP sorti en 2013 ainsi qu’un single 2-titres la même année). Doté d’une production bien imposante et de compos ultra violentes, cette première livraison est aussi redoutable que semble l’être la demoiselle guerrière présente sur la pochette.

Chroniques en Vrac – Octobre 2015

Ça y est l’automne est là et bien là, l’hiver se rapprochant même à grands pas (ça caille un peu en ce moment, non ?). Pour cette rubrique Vrac d’octobre, je vous propose donc de nous consacrer au black metal, à travers 4 sorties notables de cette deuxième moitié d’année illustrées toutes les 4 par de bien belles pochettes. Pas de doute l’année 2015 apparaît décidément comme un grand cru pour le genre, après les excellents albums des islandais de Misþyrming et des polonais de MGLA, qui apparaissaient pourtant difficiles à égaler. Zoom sur le deuxième album de la controversée lady du black Myrkur, [...]

Altarage – MMXV demo

Première démo pour Altarage – mystérieuse entité dont on ne connait que la provenance (Bilbao) et le fait qu’elle soit composée de membres issus d’autres groupes actifs de la scène extrême espagnole (mais sans les nommer) – et première mandale en seulement deux titres ! En effet, Sentient Ruin nous a une fois de plus déniché de nulle part un groupe à très fort potentiel au niveau saleté sonique.

Chroniques en vrac – Septembre 2015

L’actualité est riche (en sorties, mais aussi en qualité)… Trop riche pour qu’on puisse trouver le temps d’écrire des chroniques en bonne et due forme sur tous les albums qui le mériteraient plus ou moins. Dans le viseur de ce vrac de septembre, 4 albums qu’on pourra qualifier de globalement réussis, mais qui ont peu de chances de marquer leur époque.
On commence par le nouvel album de Bring Me the Horizon, That’s the Spirit. Et le premier nom qui vient à l’esprit en écoutant cet album c’est… Linkin Park. Pas que ce soit une surprise, il suffisait d’écouter les [...]

Dysylumn – Conceptarium

A la vue de la cover de ce Conceptarium (ainsi que celle de leur premier EP éponyme), on peut directement se rendre compte de la passion pour l’astronomie de Dysylumn. Le duo lyonnais aime l’espace et tout ce qui gravite autour, allant jusqu’à incorporer cet aspect « cosmos » à son black/death metal mêlant aussi bien des éléments très techniques qu’une véritable atmosphère galactique.

Amorphis – Under the Red Cloud

Après ses débuts tonitruants, le groupe finlandais qui a fêté ses 25 ans cette année, a toujours eu à mes yeux cette image de valeur sûre, proposant toujours des albums de qualité mais néanmoins depuis quelques sorties, bien balisés et peu surprenants. Autant le dire tout de suite, ce nouvel album Under the Red Cloud confirmera sans problème cette idée : pas de révolution au menu. On reconnaît Amorphis dès les premières notes du morceau titre qui ouvre l’album.