emo/screamo/noise

Can’t Swim – Fail You Again

Les jeunots du New Jersey font leur retour un an après Death Deserves A Name, premier EP assez bancal mais qui contenait tout de même quelques bonnes choses. Fail You Again, premier full-length du groupe, se présente sous les mêmes apparats: une cover portrait d’une jeune femme (la même que celle de l’EP ?) et un mix de pop-punk et de (gentil) post-hardcore.

Comity – A Long Eternal Fall

C’est toujours avec une appréhension très spéciale que l’on accueille un nouvel album de Comity, un étrange mélange d’excitation et d’inquiétude, car avec Comity, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre, ce depuis leurs débuts ! Les quatre parisiens n’ont plus rien à prouver, étant actifs depuis plus de vingt ans maintenant et étant des experts en matière d’extrémisme sonore, on sait déjà avant écoute que A Long Eternal Fall ne sera pas une partie de plaisir…
Comity surprend d’emblée avec le premier titre I et son riff principal aux accents bluesy. Plutôt efficace, celui-ci se voit [...]

City Of Caterpillar – Driving Spain Up A Wall EP

Si vous êtes un peu au courant de l’actualité autour du hardcore, vous n’êtes pas sans savoir que la triplette magique de la Virginie, Pg.99, Majority Rule et City Of Caterpillar, a décidé de renaître de ses cendres après 13 longues années de silence. En attendant une hypothétique tournée commune des deux premiers (plus si hypothétique puisque Majority Rule semble avoir validé une tournée européenne en fin d’année), City Of Caterpillar s’est déjà remis au turbin, ayant foulé nos terres (dont Paris) en début d’été et en livrant un nouvel EP.

Leveless – Remind | Replace | Expire | Erase

Les amateurs de screamo se souviennent peut-être de Whenskiesaregray, prometteur groupe de Baltimore ayant brusquement cessé ses activités peu après la sortie de son second album éponyme. Le trio n’a pourtant pas décidé de se séparer, au contraire, il a ajouté un nouveau membre avant de se renommer Leveless, un léger changement de line-up entraînant un changement d’orientation musicale, léger lui aussi…

Employed To Serve – The Warmth Of A Dying Sun

Malgré le fait qu’il soit sur la route des tournées quasiment non-stop, Employed To Serve a trouvé le temps de réaliser la suite de Greyer Than You Remember, son excellent premier album sorti il y a déjà deux ans. Les cinq anglais n’apparaissent pas fatigués pour autant, livrant un second long-format aussi explosif et chaotique que son prédécesseur, mais contrasté de nombreux passages plombés d’un fort beau gabarit. Un « léger » renouvellement n’altérant en rien la puissance dégagée par le groupe, au contraire !

Ostraca – Last

Mine de rien, la Virginie a été le berceau de pas mal de groupes cultes de la scène emo (violence)-screamo, Pg.99 et Majority Rule (tous deux vont d’ailleurs exceptionnellement se réunir très prochainement pour quelques concerts US, je suis dans ma jalousie) entre autres, ayant marqué le style de leur empreinte. Très certainement influencé par ces deux illustres groupes, le jeune trio Ostraca se réapproprie donc leur mélange, entre urgence, tension et émotions, dans ce nouvel EP.
Last démarre par un « Waiting For The Crash » entre deux eaux, une déferlante de cris rageurs d’abord (quelque peu contrebalancés par un peu [...]

Dark Habits – Cave Paintings

Dark Habits est un jeune groupe de Glasgow sortant avec ce Cave Paintings son tout premier EP, soit un concentré d’influences issues d’un peu toutes les scènes tendances en matière d’extrême. Avec son artwork so(m)bre et plutôt réussi, le trio écossais signe six titres qui « font penser à » mais très encourageants pour la suite.

The Tidal Sleep – Be Water

The Tidal Sleep est un groupe touchant, dans sa musique d’abord (toujours fortement émotionnelle), puis dans son discours, que ce soit en live ou sur leur page Bandcamp. Ces jeunes trentenaires, bossant tous à côté, papas pour la plupart, ne s’attendaient pas à recevoir un si bon accueil lors de leurs précédentes sorties, ni de rameuter autant de monde pour les voir en concert, du coup ils sont juste contents de jouer. Une modestie plaisante à voir, d’autant plus que leur « petit succès » est mérité.

Direwolves – The Great Year

Une grande année, voilà ce que nous promet Direwolves avec ce nouvel EP. Faisant partie de la frange « hardcor(d)e sensible » de Throatruiner avec Birds In Row, le groupe lorientais aura attendu trois ans afin de donner une suite à Aegri Somnia, très bon premier album entre hardcore, crust et emo/screamo. Un mélange des genres personnel qui est ici repris avec le même impact, de quoi affirmer tout leur potentiel qu’on avait pu observer jusqu’alors.