emo/screamo/noise

Colored Moth – Dim

Trio berlinois fondé en 2013, Colored Moth est un groupe multi-cartes jouant une musique au spectre plutôt ouvert entre noise, punk, screamo, post-hardcore et autres expérimentations. Un panel déjà matérialisé dans un premier album (Fragmenting Tensions – 2016) et qui montrait alors que les allemands avaient une multitude d’idées. Et des idées, ils n’en manquent pas pour ce Dim !

SeeYouSpaceCowboy – The Correlation Between Entrance And Exit Wounds

Quelques mois à peine après la sortie de Songs For The Firing Squad, SeeYouSpaceCowboy fait déjà son retour ! Cependant, The Correlation Between Entrance And Exit Wounds risque de bien surprendre les amateurs de leur premier jet. Une raison à cela ? Un gros changement dans leur approche musicale, le groupe de L.A. quitte totalement ici son « sass grind » barré au profit d’un metalcore premier du nom.

Norma Jean – All Hail

Véritable institution du hardcore metal US en mode chaotique, Norma Jean est toujours là tel quel, en dépit des modes et de la valse de leurs membres (nombreuses en 22 ans d’existence mine de rien !). Ayant perdu leur bassiste et leur batteur peu après la sortie de Polar Similar (2016), c’est un nouveau départ pour le groupe d’Atlanta pour ce All Hail, huitième album qui, malgré les mouvements de line-up, s’inscrit totalement dans la lignée de Wrongdoers (2013) et de Polar Similar. Norma Jean est toujours reconnaissable entre mille, et All Hail ne déroge pas à la règle.

Microwave – Death Is A Warm Blanket

Les années 90 ont la cote en ce moment, que ce soit avec le retour du néo metal ou avec le grunge. C’est ici le second style qui nous intéresse avec Microwave, groupe d’Atlanta découvert pour ma part il y a trois ans avec son Much Love (contenant l’entêtant single « Vomit »). Plus emo qu’autre chose à ses débuts, voilà que le quartet a opéré un virage total en se dirigeant vers les cheveux gras, les chemises à carreaux sales et trop grandes et les thèmes désenchantés.

Mališa Bahat – Thus Far

En matière de screamo, la France est très souvent citée comme référence par-delà les frontières. Des groupes tels que Daïtro, Amanda Woodward, Belle Epoque ou encore Mihai Edrisch sont très appréciés et inspirent de nombreuses formations venant parfois de contrées plutôt inattendues, en l’occurrence la Croatie pour Mališa Bahat. Thus Far correspond à l’entière discographie du groupe, soient deux splits (avec les très bons tchèques de Zmar et un autre avec Lack Of Soul), leur EP Moments We’re Lost In et une cover.

Gif From God – approximation_of_a_human

Après l’excellente mise en bouche qu’était Defragmented Reformatted (2016), .Gif From God a attiré l’attention de labels dont certaines grosses écuries. C’est donc Prosthetic Records qui récupéré dans ses filets le jeune groupe de Richmond, Virginie. Soit la patrie du screamo U.S (d’où sont originaires des groupes comme Pg.99, Majority Rule ou encore Ostraca), on en retrouve une nouvelle fois beaucoup chez .Gif From God, mais aussi tout plein d’autres surprises empreintes de chaos…

Sights & Sounds – No Virtue

On avait pris une belle claque en 2009, mon alter-égo volatile et moi-même à la découverte de Sights & Sounds et de son ambitieux premier album Monolith. On avait alors vu dans le side-project du leader de Comeback Kid, Andrew Neufeld, un groupe d’émo qui semblait intégrer une densité et une dimension « spatiales »/prog à la Devin Townsend (lequel signait d’ailleurs la production du disque).

Tiny Moving Parts – breathe

Un peu moins de deux ans après le réjouissant Swell, Tiny Moving Parts fait son retour sur une nouvelle structure: Hopeless Records (Sum 41, Taking Back Sunday entre autres). breathe (sans majuscule) est donc dans la lignée de son prédécesseur, enjoué et énergique entre emo et math rock.

Drawbacks – How We Feel

Fondé à Lille en 2012, Drawbacks est un groupe de hardcore mélodique qui mêle aussi quelques influences screamo à ses intenses attaques. Après quelques EPs, le groupe au line-up fraîchement remanié franchit enfin le cap du premier album avec ce How We Feel, entre puissance et émotions.

Portrayal Of Guilt – Suffering Is A Gift

Inattendue claque de fin 2018, Let Pain Be Your Guide avait réjoui les fans de chaos et d’emoviolence avec cet étonnant savoir-faire en matière de mélange (équilibré) de brutalité et de mélodies abrasives. Portrayal Of Guilt reprend les choses où elles étaient et condense tout ça en à peine dix minutes sur ce nouvel EP, forcément plus féroce.