emo/screamo/noise

Turnover – Peripheral Vision

A l’instar de Title Fight, de nombreux groupes estampillés « pop-punk » prennent ces derniers temps le parti de se tourner vers des sonorités plus nostalgiques, Turnover est de ceux-là. Entre indie, emo et post-punk (le pouvoir au delay !), Peripheral Vision suit une voie assez inattendue.

Metz – II

Le parpaing de l’année en noise punk… Ah merde j’ai déjà utilisé cette entrée en matière.

Pourtant le fait est qu’après un album de Retox explosif, on retrouve chez Metz ce même côté rageur et frondeur, avec toutefois une approche plus noise que chez Retox qui eux versent plutôt dans le hardcore.

In Hearts Wake – Skydancer

Troisième album pour In Hearts Wake, groupe australien formé en 2006 du côté de Byron Bay. N’ayant jamais entendu parler d’eux auparavant (alors qu’il semble cartonner là-bas !), j’ai vite compris pourquoi en apercevant leur label: Rise Records. En lisant cette simple information, on aura vite fait d’amalgamer le groupe à un ersatz d’Attack Attack et consorts, genre de groupes ayant fait le succès de ce label. Or ce ne sera pas vraiment le cas, et en dépit d’une approche sans réelle surprise du metalcore à chant clair (eh oui…), In Hearts Wake parvient pourtant à atterrir en haut de la panière à linge sale.

Ghost Of A Dead Hummingbird – Sin Forma

On ne le dira jamais assez, Bandcamp est une plate-forme vraiment géniale pour tout groupe amateur désireux de partager son œuvre, mais encore faut-il les trouver ces groupes ! Si les tags permettent de s’y retrouver au niveau des styles, un sud-africain a lancé depuis une paire d’année The Death Of A Modernist, regroupant sous forme de compilations plus ou moins par styles (même si le hardcore est plus franchement représenté) la fine fleur de l’underground mondial. Ainsi dans l’une des dernières en date Songs For The Deaf volume 3 (à écouter et télécharger ici), j’ai encore découvert de nombreux groupes, dont Ghost Of A Dead Hummingbird dont le titre en écoute m’a donné envie d’en entendre plus, coup de bol: l’album est en téléchargement libre sur Bandcamp dans son intégralité !

The Crinn – Shadowbreather

Du temps de mes (très nombreuses) découvertes de groupes sur Myspace (il y a de cela quelques lointaines années), The Crinn figurait en très bonne place avec leur mathcore aussi furieux que barré. Trois EPs et cinq ans d’attente (!) après leur dernière livraison, revoici le groupe de St Paul, Minnesota, armé d’un véritable album cette fois !

No Omega – Occupants

Après l’excellent Shame, sorti chez Throatruiner il y a deux ans, les suédois de No Omega reviennent dans l’actu par le biais d’un nouvel EP: Occupants.

Shibo – A Good Day For Listeners

Une bonne journée pour les auditeurs, c’est bien ce que nous souhaite Shibo avec son inattendu premier album. Inattendu car nous n’avions plus du tout d’informations de ces dingos russes après la sortie de leur excellent EP Crabcore. Pas de méprise en lisant ce nom, si vous ne connaissez pas encore Shibo, sachez qu’ils se trouvent à mille lieues des génuflexions d’Attack Attack et autres mèchus coureurs sur place, ils officient en effet dans un mélange de genres davantage proche d’un mathcore foisonnant d’idées et de variations.

Kentucky Waterfall – The Hive & The Architect

Pratiquement dix ans que tout le monde a déserté la plateforme de Tom au profit de celle de Mark… Qu’il semble lointain le temps des « new friend requests » sur Myspace ! Découvert par ce biais à cette époque, Kentucky Waterfall dénotait alors des autres groupes de metalcore et deathcore (et encore la vague débutait à peine) qui pullulaient dans les tops 8. Disparu aussi vite qu’il est apparu, le groupe (ou plutôt sa tête pensante) a attendu 2014 pour sortir un véritable album.

Senses Fail – split avec Man Overboard

Que les nostalgiques des années Myspace et de ses utilisateurs à mêches prenant des photos d’eux mêmes à bout de bras dans leur salle de bain (on ne parlait pas encore de selfie à l’époque) se réjouissent, leur groupe préféré de 2004 (année de sortie de Let It Enfold You) est de retour. Senses Fail représente en effet l’archétype du groupe emocore que les ricains appellent curieusement « post-hardcore ». Si Myspace est tombé en désuétude, Senses Fail a continué son chemin en sortant quatre albums depuis. Le groupe rencontre ici Man Overboard, groupe de jeunots pop-punk du New Jersey n’ayant sorti « que trois albums » et dont je n’avais jusqu’ici jamais entendu une note.

DKH – Total Write-Off

DKH (pour Dirty Kinda Hot) est un groupe formé à Brighton en 2007 sévissant depuis au sein de l’underground UK. S’ils définissent leur son comme du sludgecore, les cinq anglais envoient sur Total Write-Off, dernier EP en date sorti en décembre 2014, une musique beaucoup plus chaotique qu’écrasante.