emo/screamo/noise

Mihai Edrisch – Un Jour Sans Lendemain

L’un sans l’autre et maintenant Un jour sans lendemain. Pas compliqué de comprendre alors que la musique de Mihai Edrisch tourne autour du thème du manque, de la perte. Un manque inéluctable, une perte irrémédiable, à chaque instant plus douloureuse, et que l’on croirait éternelle. Ici ce vide impossible à combler prend l’allure d’une faille abyssale dans laquelle se nicheraient nos idées les plus sombres et nos espoirs les plus doux, la transformant en un torrent amer de sentiments aussi confus qu’intenses.
Les choses n’ont pas vraiment changé entre cet album et le précédent. Les chansons sont tendues, les [...]

Gospel – The Moon Is a Dead World

Level Plane a généralement le chic de dénicher des groupes screamo/hardcore jouant une musique de qualité, forte, et personnelle faisant de presque chacune de ses sorties une oeuvre digne d’intérêt. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le label US héberge des groupes comme Hot Cross, mes chouchous d’Envy, l’intense Shikari ou encore les français d’Amanda Woodward…
Un groupe du nom de Gospel signé par Level Plane? Cette dissonance, je pense, a été salutaire puisque je ne savais plus vraiment à quoi m’attendre de la part de ce disque. L’effet de surprise a donc été quelque peu préservé.

The Fall Of Troy – Doppelganger

Après un 1er album de la trempe de leur éponyme, on pouvait s’attendre à du bon pour le 2ème album de The Fall of Troy, qui, on l’espérait, gommerait le défaut principal de celui-ci, une auto-production assez approximative. C’est chose faite, voici Doppelganger qui sort sur Equal Visions, label américain à forte connotation émocore.
Leur style parfaitement identifiable, qui faisait de leur 1er album une découverte iconoclaste est toujours le même, une musique originale forgée par 3 jeunes dingues apôtres des dogmes vivacité, schizophrénie et instrumentation débordante tout en restant dans un schéma émo/rock.
Plusieurs titres du 1er album [...]

From First To Last – Dear Diary, My Teenage Angst Has a Body Count

Le genre emocore s’essoufle-t-il déjà?? A voir la durée de vie des genres musicaux émergents on est en droit de se poser la question. Mais passons, pour l’instant (le disque est sorti mi-2004) le style est bien vivant et les américains de From First To Last sont là pour en attester, jusqu’à abuser de ses clichés.
Le groupe se situe dans la veine plutôt énervée du genre; bien que le chant ne soit pas toujours hurlé et que ses moments les plus virulents ne soit pas les plus secs de la scène. Les chanteurs préfèrent user de mélodies [...]

Envy – A Dead Sinking Story

Les nippons d’Envy s’étaient déjà placés au sommet du screamo mondial avec des sorties époustouflantes, rivalisant avec les superbes Yaphet Kotto ou les inoubliables allemands de Yage. Le groupe m’était totalement inconnus jusqu’à l’été 2003, période où j’ai entendu parler d’eux pour la première fois. A la rentrée j’ai acheté ce disque, A dead Sinking Story, lequel a donné une claque plus que magistrale à tout un petit monde, moi le premier.
Screamo = scream + emo
Envy a totalement intégré la formule mais l’a quelque peu modifié et enrichie. Les japonais ont injecté dans l’affaire une bonne dose [...]

Funeral For A Friend – Hours

Funeral For A Friend se sont fait remarquer en 2002 avec 2 EP qui les posèrent directement comme le meilleur représentant anglais d’un style à l’époque 100% américain, l’emocore : rage du hardcore et riffs thrashy popisés, mais le tout en version plus mélodique et gentille, et pour le côté émotionnel, voix claire de jeunôt en mal d’affection.
Leur signature chez Warner fit craindre à beaucoup un changement de cap pour le premier album du groupe, Casually Dressed and Deep in Conversation. Au final, ils s’en sortirent honorablement avec beaucoup de titres des Eps réenregistrés et quelques nouveaux [...]

Finch – Say Hello to Sunshine

Comment être décontenancé, surpris? Il suffit d’écouter ce qu’a fait Finch auparavant (un imparable Ep (Falling Into Place), un superbe premier album (What It Is To Burn) et cette nouvelle livraison longue durée.
Le quintet Californien nous avait habitué à un emocore lorgnant vers le pop/punk, frais, sans esbrouffes, et redoutablement efficaces. Les vocals variaient dans des lignes assez pop et lancinantes, ce qui n’enlevait rien à leur charme, bien au contraire. Les lignes de guitares étaient simples, sans le moindre soupçon de sophistication. La production et les arrangements sans prétention mettaient le groupe du côté de ceux qui [...]

Blindsight – Purple Butterfly

Venu tout droit de Toulouse, et membre du collectif Entreshoks, Blindsight est une jeune formation proposant un emo/hardcore lorgnant vers Poison The Well, Thursday, Finch et bien d’autres. Purple Butterfly se présente sous la forme d’un Ep 4 titres, pour au total presque 20 minutes de musique.
Entre mélodies sucrées, à la Taking Back Sunday, et cris hardcore, le groupe se place dans la plus pure filiation du genre. Les mosh part et passages énervés s’enchaînent et s’imbriquent sans fautes avec les segments plus aérés. Sur « But They Feel So Well » les lignes de chant mélodique font penser aux [...]

Hundred Reasons – Shatterproof Is Not a Challenge

Premier problème, celui de l’étiquetage stupide. Ce que l’on appelait post-hardcore est, au fondement, la musique pratiquée par ces cing Anglais, à l’instar de l’étiquette que l’on peut coller à des groupes comme Fugazi. C’est par la suite que l’on a qualifié de post-hardcore des groupes comme Isis ou Cult of Luna, en agglomérant les mots post-rock et hardcore.
Ne nous attardons sur ces pauvres considérations et attachons nous à ce groupe et à sa musique. Leur premier album, Ideas above our station, avait bénéficié d’une assez grande résonance. En effet, un de leur clip était à l’époque en [...]

Daitro – Des Cendres Je Me Consumme

Décidemment très discret, le label Alchimia continue de nous réjouir. Après avoir sorti Mihai Edrisch, et son superbe L’un sans l’autre, le label nous sort Daïtro, une autre formation française de screamo. Il y a de ça 3 ans Daïtro avait sorti un 7″ qui semble-t-il a avait donné quelques très bons échos. Je me retrouve, en ce qui me concerne avec ce Des cendres, je me consumme qui bénéficie d’un bien bel artwork. Très emo comme image cet oiseau qui s’envole tout de même.
La première chanson est un quasi-instrumental dans lequel on trouve ce côté très intense [...]