hardcore/punk

Cruz – Culto Abismal

Sentient Ruin Laboratories, un nom que vous lisez assez régulièrement sur nos pages. Le label californien ayant sorti de son chapeau une multitude de groupes depuis sa création et ne semble pas prêt de s’arrêter, et c’est tant mieux car leurs productions sont toujours d’excellente qualité. La preuve une fois de plus avec notre obscur groupe du jour, les espagnols de Cruz, mélangeant death old school bourru et crust cradingue, tout ce qu’on aime !

Void Of Vision – Children Of Chrome

Tiens, ça faisait bien longtemps qu’un album estampillé par le fameux « Parental Advisory » n’était pas parvenu à mes yeux (et donc à mes oreilles). Celui-ci est donc posé sur Children Of Chrome, premier album des australiens Void Of Vision, jeune groupe formé du côté de Melbourne en 2013. Repéré par UNFD et Rise Records, on ne sera pas trop surpris de trouver là un album de metalcore, mais un peu plus inventif et intéressant qu’il n’en a l’air…

Clean Break – Flip The Switch

Actif depuis quelques années du côté de Faro, les coreux portugais Clean Break ne débarquent pas de nulle part puisque leurs membres proviennent d’illustres groupes du coin tels que Critical Point ou Broken Distance. Habitué jusqu’alors aux formats courts (avec deux 7″ et une démo sortis auparavant), le groupe a décidé de compiler tout ça sur un seul et même support, ce qui nous donne Flip The Switch, seize titres de hardcore straight edge, classique dans sa forme mais délivré avec l’énergie et l’aplomb nécessaires pour allécher l’amateur du genre.

Trophy Eyes – Chemical Miracle

Trophy Eyes, c’est mon coup de cœur fun de cette fin d’année. Je n’avais pas du tout écouté leur premier album, j’ai donc accueilli leur deuxième album, ce « miracle chimique » avec une complète virginité auditive. La claque n’en a été que plus grande, leur mélange détonnant de punk rock, de pop, de hardcore et d’une louche de shoegaze (juste une louche ne fuyez pas) faisant mouche dès le premier titre, ce « Chlorine » qui démarre sans chichi et accroche directement l’auditeur. La pression saine ne retombe pas sur « Counting Sheep » et encore moins sur l’énorme « Nose Bleed » (meilleur titre de [...]

Stick To Your Guns – Better Ash Than Dust

Stick To Your Guns est aujourd’hui un groupe référence pour les amateurs de metalcore. Faisant très fréquemment partie des tournées de gros groupes du genre (par exemple Architects ou encore Being As An Ocean), le groupe d’Orange County existe depuis 2003 et livre de nouvelles sorties (albums comme EPs) tous les deux ans (voire moins), ces hyperactifs sortent en cette fin d’année un nouvel EP intitulé Better Ash Than Sound.

Feral – Doomwalk

Rejeton de la prolifique scène noise/hardcore montpelliéraine, Feral est la réunion de membres de groupes familiers pour ceux qui suivent un peu les groupes du coin. On retrouve ici en effet des membres issus de Stuntman, Morgue, Morse et Burne, réunis ici pour une vision du gros son bien différente de leurs groupes originels.

Street Sects – End Position

Après deux EPs (Gentrification I et II), les texans Street Sects ont attiré l’œil (via des artworks originaux, très BD alternative dans l’âme) et les oreilles du public et du très bon label The Flenser (Have A Nice Life, Sannhet…), structure sur laquelle sort End Position, premier long-format du duo Leo Ashline/Shaun Ringsmuth.

Diploid – Is God Up There?

Si vous êtes amateurs de découvertes de groupes originaux made in Australia, vous vous devez de vous pencher sur Art As Catharsis, label qui s’impose sans bruit depuis quelques années, ayant permis les sorties de groupes de haute qualité dans des styles très divers tels que Serious Beak (expérimental/post/prog), We Lost The Sea (post-rock), Dumbsaint (post-metal) ou encore Siberian Hell Sounds (chaoscore/powerviolence) et le groupe qui nous intéresse aujourd’hui: Diploid.

Knocked Loose – Laugh Tracks

Pure Noise Records poursuit son ouverture sur des terrains davantage hardcore qu’emo ces derniers temps, signant notamment Stick To Your Guns dans son roster (je vous en parle bientôt). Avec ces derniers, on retrouve aussi comme nouvelle signature Knocked Loose, jeune quintet originaire du Kentucky, découvert avec l’EP Pop Culture en 2014) et adepte d’un hardcore idéal pour la bagarre.
Aussi lourd que torturé, le son de Knocked Loose se situe entre breakdowns balourds affiliés beatdown et quelques fulgurances de rapidité parfois enrobées dans une optique plus hachée, un peu à la manière de Code Orange. En tous cas, c’est [...]

My Iron Lung – Learn To Leave

Deux ans après Relief, les californiens de My Iron Lung remettent le couvert avec un nouvel album pile dans la même lignée, mais contenant quelques nouveaux éléments. Donc si vous êtes réfractaire au hardcore allant parfois verser dans le tristounet screamo comme dans les mélodies davantage emo, bah pas de chance pour vous, c’est exactement ce dont on a affaire dans ce Learn To Leave !