hardcore/punk

Mutoid Man – War Moans

Avant de lire la suite si vous n’avez jamais entendu parler de Mutoid Man, je vous invite à faire un détour par la chronique du premier album, Bleeder, petite merveille sortie en 2015, et dont ce War Moans est donc la suite directe. Pas de grosse surprise globalement, on est clairement dans la continuité du précédent album, et on ne peut que s’en réjouir tant le savoir-faire du groupe semble complètement intact.

Youth Killed It – Modern Bollotics

Youth Killed It est une toute jeune formation originaire de Norwich (UK). Les cinq gaillards n’ont pas chômé puisque seulement quelques mois après leurs débuts (en 2016), les voici qui débarquent avec un contrat (avec Rude Records) et Modern Bollotics, premier album mêlant (indie) rock, punk et même des éléments hip hop, le tout avec un côté divertissant et sans prise de tête venant des lyrics…

Cult Cinema – Cosmic Horror II

Venant tout droit de Londres, Cult Cinema avait titillé la curiosité des amateurs de hardcore ouvert en 2011 en sortant Iscariot, un très bon premier EP produit par Magnus Lindberg (Cult Of Luna) et à l’artwork sombre mais ultra classe (signé Sin Eater). Après plus de cinq ans de silence, les anglais ont signé leur retour en novembre 2016 avec Cosmic Horror I, nouvel EP dont la seconde est sortie en avril dernier… en attendant le troisième volet pour terminer la trilogie !

Alms Of The Giant – Oracles

Originaire de Milan, Alms Of The Giant est un groupe mêlant influences mathcore et tendances plus progressives. Un cocktail intéressant déjà illustré dans un premier EP Meet The Abyss, sorti l’an dernier. Oracles, sa suite, conserve les mêmes attraits visuels (la jolie cover dessinée possédant des couleurs et des traits très proches du premier EP), des similitudes aussi perceptibles au niveau musical ?

Coupe Gorge/The Hammer – Split

Match franco suédois pour ce split entre Coupe Gorge et The Hammer. On avait déjà parlé de ces derniers dans la chronique de Vermin, découverte du hardcore prometteur de ces quatre jeunes suédois. Les voilà aujourd’hui associés à Coupe Gorge, groupe breton mêlant hardcore et street punk/oï et auteur de sa première démo en 2015.

Fange – Pourrissoir

Quelques mois seulement après Purge, le groupe sludge français parmi le plus vicieux qui soit vient remettre le couvert avec ce Pourrissoir. Visuellement parlant, Fange semble vouloir poursuivre dans son exploration anatomique: Purge nous offrait ainsi de « charmantes » viscères, Pourrissoir un « joli » anus. Et quoi de mieux qu’un anus pour signifier que cet album… pue ?!

Stupid Karate – Punk is a free pricing corpse

Leur musique est speed, leur rythme de sortie d’albums aussi ! Stupid Karate est déjà de retour avec un nouvel EP sous le bras, quelques mois seulement après leur premier. Nul bouleversement chez les lillois, le punk hardcore qui va vite est toujours leur dada, et il est toujours aussi réjouissant sur ce nouveau 4 titres à la cover BD à l’ancienne très réussie.

Alfahanne – Blod Eld Alfa

Petite découverte de cette année, le groupe Alfahanne qui sort en 2017 son 3ème album, Det Nya Svarta chez Indie Recordings. Mais avant de se pencher dans quelques jours sur ce nouvel album, petit retour sur leur deuxième album découvert dans la foulée. Sorti en 2015, Blod Eld Alfa fait suite à Alfapokalyps et à un split avec Shining.

Sigil – Kingdom Of The Grave

Sigil est un groupe texan qui aurait bien voulu être suédois. Le groupe d’Austin officiant dans un registre death metal typique de là-bas y adjoint tout de même sa touche personnelle, à savoir un enrobage crust bien râpeux. Un mélange explosif qui ne paye pas de mine mais qui atteint son objectif: tout détruire.