hardcore/punk

The Drones – Feelin’ Kinda Free

Voilà un groupe qui met en accord son image et le contenu : car la pochette déglingos de ce Feelin’ Kinda Free est pour le coup parfaitement raccord avec le côté non moins déglingos et foutraque de la musique de ces poètes punk australiens. A tel point que si vous n’êtes pas familier de leurs œuvres passées, il est probable que votre première réaction soit un gros WTF?!, notamment en entendant la voix si particulière de Gareth Liddiard au démarrage de « Private Execution ».

Graf Orlock – Crime Traveller

Comme promis dans ma chronique du dernier album de Ghostlimb, voici venir celle du nouvel album de Graf Orlock, second groupe du vocaliste Jason Schmidt (épaulé par Karl Bournze derrière le micro). Si autant l’album de Ghostlimb montrait une certaine prise de risque donc une évolution, rien de neuf sous le soleil du comte Nosferatu (Graf Orlock étant le véritable nom du fameux vampire) car furie grindcore (mais pas que) barrée et samples de films sont une nouvelle fois au menu.

Ghostlimb – Difficult Loves

Lors de ma chronique du dernier EP de Graf Orlock (Trailer), j’espérais alors que la suite sortirait rapidement. Or cette sortie n’est arrivée qu’en février dernier, soit plus d’un an plus tard. Pourquoi je parle de Graf Orlock ? Car Ghostlimb est le side-project de son chanteur/guitariste Justin Smith, et que Graf Orlock sort son nouvel album Crime Traveller le même jour, et sur le même label ! Bref, en fait de branleurs, on aurait en réalité des bourreaux de travail ?

Blood Youth – Closure

Même pas un an après Inside My Head, premier EP oscillant entre le sympa et le trop prévisible, les anglais de Blood Youth reviennent avec quatre nouveaux titres dans ce Closure, un EP ayant une cover quasiment identique à son prédécesseur, un mauvais signe concernant aussi son contenu ?

Marburg – Polemicist

Marburg est le genre de groupe qui n’a pas de souci pour faire des compromis. Ses membres semblent kiffer autant le metal extrême quelle que soit sa forme, le grind, le punk, le mathcore et même le doom, qu’à cela ne tienne, y’a qu’à tout mélanger ! Et c’est ainsi que Polemicist, leur premier EP, a vu le jour.

Magrudergrind – II

Pour l’amateur de metal et assimilés, Relapse a toujours représenté un label de grande qualité. Avec son roster inégalable et tous les grands albums sortis sous son enseigne, une signature sur ce label peut être considérée comme gage de réussite. C’est donc ce qui arrive à Magrudergrind, le trio de grindeux de Washington, qui lâche donc Willowtip pour cette grosse machine (même si elle n’a aujourd’hui plus trop l’aura d’antan). Un changement d’écurie qui se traduit par un étonnant changement au niveau du son ! Pourtant enregistré une nouvelle fois par Kurt Ballou (Converge), ce nouvel album possède une [...]

Atrament – Eternal Downfall

Après la courte mise en bouche d’il y a à peine six mois (Demo MMXV), Atrament revient avec un plat de résistance beaucoup plus consistant, un premier album intitulé Eternal Downfall. Outre les deux titres de la démo que l’on retrouve ici sans surprise, le groupe d’Oakland (monté par des membres d’Abstracter, Black September, Vastum et Necrot) les a accompagnés de neuf nouvelles compos tout aussi bourrues et haineuses.

Can’t Swim – Death Deserves A Name

Can’t Swim est un tout jeune groupe formé l’an dernier dans le New Jersey, un groupe de quatre potes lambda repérés par Pure Noise Records pour la sortie de leur premier EP Death Deserve A Name. Au vu du label, pas trop de surprise à avoir quant au style pratiqué, la pop punk est de mise mais la version de ces mecs qui coulent (vu qu’ils ne savent pas nager) sort un peu des clichés, du moins au début.

Basement – Promise Everything

C’est avec joie que l’on a reçu la nouvelle du retour aux affaires de Basement en juin 2014. Le groupe anglais a en effet décidé de finalement sortir de son hiatus entamé au moment de la sortie de son excellent second album Colourmeinkindness (2012). Un EP (Further Sky, 2014) et un an et demi plus tard, voici que sort Promise Everything, le troisième véritable album du groupe, un condensé de puissance et de mélodies so 90’s. Qui tient ses promesses ?
Ils promettent tout, et effectivement ils les tiennent ces promesses ! Ce nouvel album marque d’abord une certaine [...]

Terrible Love – Change Nothing EP

Apparaissant en ce début d’année 2016, Terrible Love n’est pourtant pas un groupe débarquant de nulle part. Le jeune groupe londonien compte en effet en ses rangs des membres de groupes étant (ou ayant été car nombre d’entre eux ont splitté) très reconnus dans le microcosme hardcore britannique. Ainsi des membres de Bastions, Goodtime Boys, Funeral For A Friend, Crocus et Grappler (oui, c’est un line-up plutôt excitant !) ont donc décidé de fonder ce nouveau groupe au propos à forte teneur émotionnelle (comme nombre de leurs groupes originels).