metal/hardcore

UNITYTX – Madboy

Pure Noise a toujours eu tendance à varier les plaisir, alternant ces derniers mois les sorties de hardcore metal bien fat (Left Behind), la pop punk plus gentille (Hawthorne Heights) et même un quelques songwriters qui la jouent acoustique (Cory Wells par exemple). Le label californien marche au coup de coeur et c’est ainsi qu’il est tombé sur UNITYTX. Mixant hip-hop et gros son hardcore metal, le groupe originaire de Dallas dénote forcément dans le roster !

Fantom Limb – Self Titled

Des envies de chaos à l’ancienne ? Fantom Limb est fait pour vous ! Pas vraiment nouveau venu sur la scène US (car actif depuis 2013), le groupe texan déboule avec un (seulement ?) premier court EP ultra vénère marchant dans les traces de Botch, Breather Resist ou encore Coalesce. Le hardcore chaotique est ici cru, infusé de metal et de noise avec plein de contretemps et de cris déments à s’en décrocher la glotte.

Chroniques Express – Encore des oubliés de 2019

Même constat que mon collègue Krakoukass dans son récent article, 2019 s’est écoulé bien trop vite (Bonne année d’ailleurs !) et moi non plus – malgré un rythme de publications assez soutenu – je n’ai pas pu parler de tous les albums qui ont marqué l’année venant de s’achever, c’est qu’il y en a eu un sacré nombre ! Bien moins détaillé que celui de mon collègue, voici un petit assortiment (incomplet) de perles oubliées de 2019…
Vi som älskade varandra så mycket – Det onda. Det goda. Det vackra. Det fula. (Moment Of Collapse/Zegema Beach)
Repéré en 2014 [...]

Chroniques Express : les oubliés de 2019

Avant d’attaquer le bilan de l’année 2019 désormais derrière nous (bonne année à tous au passage!), il convenait de s’assurer d’avoir pris le temps de traiter les quelques albums qui n’avaient pas pu faire l’objet d’une chronique durant l’année faute de temps ou de découverte en temps et en heure. A côté de « grands » nom comme Tool ou Torche, se côtoient en effet des groupes beaucoup plus confidentiels et même de vrais outsiders potentiels. Parmi tous ces disques certains devraient même (Lord Mantis par exemple) figurer en bonne place dans les albums à retenir de 2019. Comme d’habitude on [...]

Fawn Limbs – Their Holes Aroused by the Splinters Carved From Their Teeth

Quelques mois seulement après la claque infligée par Harm Remissions, Fawn Limbs fait déjà son retour avec un nouvel EP sous le bras. Pour rappel, le trio est composé par d’actuels et anciens Mireplaner, Psyopus et Artificial Brain et joue une musique particulièrement brutale et oppressante. Des envies toujours d’actualité sur ce nouvel EP au titre fleuri (et assez en phase avec la musique) dont la traduction donne « Leurs trous suscités par les éclats taillés dans leurs dents ».

SeeYouSpaceCowboy – The Correlation Between Entrance And Exit Wounds

Quelques mois à peine après la sortie de Songs For The Firing Squad, SeeYouSpaceCowboy fait déjà son retour ! Cependant, The Correlation Between Entrance And Exit Wounds risque de bien surprendre les amateurs de leur premier jet. Une raison à cela ? Un gros changement dans leur approche musicale, le groupe de L.A. quitte totalement ici son « sass grind » barré au profit d’un metalcore premier du nom.

Bad Wolves – N.A.T.I.O.N.

Derrière cette cover racoleuse se cache l’un des derniers « supergroupes » formé outre-Atlantique. Composé de Tommy Vext (ex-Snot, ex-Divine Heresy) au chant, John Boecklin (ex-DevilDriver) à la batterie, Doc Coyle (ex-God Forbid) et Chris Cain (ex-Bury Your Dead) aux guitares et Kyle Konkiel (ex-In This Moment, Vimic) à la basse, Bad Wolves (formé en 2017) a sorti un premier album intitulé Disobey l’an dernier (pour la petite histoire, Dolores O’Riordan devait y avoir un featuring pour une reprise du fameux « Zombie » de The Cranberries, sauf qu’elle est malheureusement décédée avant), un premier album qui a fait un énorme carton aux [...]

Stray From The Path – Internal Atomics

Et de neuf albums pour Stray From The Path (et encore je ne compte pas l’album live qu’ils ont sorti il y a quelques mois) ! Le temps passe si vite que je n’avais même pas encore pu écouter Only Death Is Real, précédent album du groupe (alors que j’avais chroniqué Subliminal Criminals, 2015). Désormais signé sur UNFD, le groupe de Long Island se maintient depuis pas mal d’années dans sa recette mixant hardcore metal et vocaux quasi rappés déclamant ses textes toujours essentiellement basés sur la société actuelle, la politique ou encore la religion (sur « Second Death », titre [...]