metal/hardcore

Cursed Earth – The Deathbed Sessions

Il s’en est passé des choses pour Cursed Earth deux ans après la sortie des deux impressionnants volumes de Cycles Of Grief. La principale a été le départ de sa charismatique vocaliste Jazmine Luders, si bien que le groupe de Perth a décidé de poursuivre l’aventure sans la remplacer (pour le moment). Cursed Earth serait alors devenu un groupe instrumental ? Que nenni ! Le groupe australien a trouvé de l’aide chez des collègues issus (souvent) de pointures du metal/hardcore (locales mais aussi plus éloignées) afin de réaliser The Deathbed Sessions, nouvel album aux sept titres pour autant de [...]

Fuming Mouth – The Grand Descent

Le mélange entre hardcore et death metal peut donner différents résultats allant du deathcore le plus générique à un mix plus respectueux des fondations des deux styles. C’est avec cette seconde vision qu’officie Fuming Mouth (et on les en remercie !), groupe du Massachussetts qui a décidé de sortir l’artillerie lourde pour ce nouvel album dont la prod aura été confiée à un certain Kurt Ballou (Converge).

Vale – Burden Of Sight

Deux ans après avoir sorti sa démo, Vale passe aux choses sérieuses en sortant Burden Of Sight, premier album qui vient s’ajouter au catalogue de l’excellent label The Flenser (Have A Nice Life, Street Sects etc.). Le groupe californien comprenant des membres d’Abstracter, Atrament ou encore Ulthar, délivre un blackened crust basé sur des riffs en trémolo picking, des rythmiques principalement dans le rouge et une vocaliste aux cris stridents. Le tableau idéal pour passer un bon moment !

Shin Guard – 2020

Intéressante trajectoire que celle de Shin Guard, jeune groupe de Pittsburg (Pennsylvanie) ayant démarré ses activités fin 2017 avec un Five Songs aux contours emo à l’ancienne (avec quelques touches screamo) très prometteurs. Pourtant moins d’un an plus tard c’est avec un ton un peu plus durci que le groupe sort Cerebral, contenant beaucoup plus de passages nerveux mais émotionnels pouvant rappeler Touché Amoré. Un durcissement qui se densifiera sur ce 2020, Shin Guard ayant décidé d’injecter une grosse dose de folie à sa musique ainsi qu’une envie de dérouter l’auditeur.

Defying Decay – Metamorphosis

Outre celle du Japon et dans une moindre mesure de la Chine et de la Corée du Sud (on ne parle là pas de K-pop), la scène asiatique n’est pas des plus exposée par chez nous. Originaire du pays aux paysages incroyables (et du tourisme de masse), Defying Decay vient donc mettre la Thaïlande sur la carte du metal avec ce Metamorphosis, premier album autoproduit. Le jeune groupe de Bangkok joue un mix de metalcore et de death mélodique visiblement influencés par les groupes phares du genre.

Short Fuse – Sink Or Swim

Premier album pour Short Fuse, groupe italien bien décidé à faire cohabiter deux écoles de hardcore sur des textes engagés mais positifs. Ce Sink Or Swim est donc un équilibre bien dosé entre old school et new school, preuve que ce jeune quintet peut respecter les origines de leur style tout en sonnant résolument moderne.

Sleep Talk – Everything In Colour

Originaire d’Adelaide (Australie), Sleep Talk aura attendu quelques années avant de sortir un premier album, deux ans après la sortie de « New Tradition », leur premier single (que l’on retrouve d’ailleurs ici). Le groupe a profité de ce laps de temps pour composer le reste des morceaux de ce Everything In Colour pour ensuite mieux les tester en live lors de tournées dans leur pays natal.

Nails – I Don’t Want To Know You

Single avec une B-side ou court EP, à vous de voir comment vous prenez ce I Don’t Want To Know You. Nails revient en tout cas avec deux nouveaux titres, les premiers enregistrés avec leur nouveau second guitariste au joli patronyme Leon del Muerte (ex-Intronaut, Nausea, Exhumed etc. bref, pas n’importe qui !), le groupe sortant enfin du silence après leur acclamé You Will Never Be One Of Us datant d’il y a trois ans (déjà !).

Pound – ••

Pound est un duo de Seattle qui a récemment atterri sur Silent Pendulum Records, label dont s’occupe Michael Kadnar, aussi batteur de Downfall Of Gaia à ses heures perdues. Et à deux, ils en font un boucan ! Si Michael Sticknet martèle son kit de batterie comme un forcené, son compère Ryan Schutte malmène lui sa guitare, enfin sa « 9 string baritone guitar », soit une espèce de combo de guitare et de basse à neuf cordes lui permettant une multitude de possibilités. Et c’est ce qu’il va s’employer à faire sur ce nouvel album !

Blood Youth – Starve

Après deux EP dont on avait parlé par ici, les anglais de Blood Youth passent enfin au long-format avec ce Starve, l’occasion de développer leur mix de metalcore et de pop-punk ? Et c’est là que le groupe prend tout le monde de court, ce nouvel album dévoile une facette totalement différente et inédite pour Blood Youth, celle du néo metal (!).