metal/hardcore

Confession – Life and Death

Derrière cette cover du genre plutôt immonde se cache Life and Death, troisième album du groupe australien Confession. Mené par le charismatique Michael Crafter (qui a fait ses armes chez I Killed The Prom Queen, Bury Your Dead et Carpathian), le quintet distille un metalcore basique, générique mais mélodique, parfois atmosphérique, bref pas fantastique mais plutôt efficace, nom d’une bique !

Dark Circles – MMXIV

Dark Circles, derrière ce nom peu évocateur se cache un groupe québecois semblant fortement inspiré par la scène scandinave, oui mais laquelle ? S’il y a un « Dark » dans leur nom, c’est forcément à du black qu’on va avoir affaire à moins que ça ne soit du death… ?
Raté et encore raté, le groupe Montréalais semble davantage influencé par des groupes comme Martyrdöd ou Skitsystem, soit le fleuron de la scène crust/d-beat nordique.

Vanna – VOID

Groupe de post-hardcore (la version ricaine la plus récente) de Boston, Vanna est un nom que l’on voit régulièrement sur les tournées géantes des cadors du metalcore international (Vans Warped Tour notamment). Pour leurs dix ans d’existence, les voilà qui sortent pas moins que leur cinquième album !

SHDDRSCTND Split – (Split Shudder/Sectioned)

Après Outlier, EP ultra puissant sorti l’an dernier et chroniqué sur ces pages, les écossais de Sectioned en donnent enfin la suite. Pour l’occasion ils ne sont pas seuls puisqu’ils sont accompagnés par Shudder, jeune duo écossais lui-aussi. L’occasion d’en s’en reprendre plein la gueule en double-dose ?

Trap Them – Blissfucker

Désormais réglés comme des métronomes (un album tous les trois ans), les joyeux loustics de Trap Them sont de retour pour déverser ce qu’ils savent faire de mieux: crasse, fureur et haine pure, ce avec un côté plus catchy.

Young And In The Way – When Life Comes to Death

L’étiquette Deathwish Inc. est souvent gage de qualité au sein du microcosme du metal et du hardcore (ou les deux mélangés), Jacob Bannon (son fondateur qu’on ne présente plus) a souvent eu le nez creux pour dénicher le nouveau groupe en vogue (pour ne pas dire hype). Aujourd’hui c’est donc Young And In The Way qui a le droit à cette faveur. Loin d’être des inconnus, le groupe de Charlotte, qui a déjà bon nombre d’albums et de splits à son actif, signe là son premier album pour le label bostonien, et peut-être s’agit-il là même de son meilleur [...]

Cult Leader – Nothing For Us Here

S’il y a bien un album de lourdeur chaotique qui était attendu, c’est bien celui-là ! J’en parlais récemment lors de ma chronique du dernier Bird Eater, ce Nothing For Us Here est l’album tant espéré par les adorateurs orphelins du grand Gaza. Pour rappel, Cult Leader = Gaza sans son chanteur mais avec le bassiste derrière le micro.

Trainwreck – Old Departures New Beginnings

Trainwreck est un groupe que l’on pouvait jusqu’alors considérer comme un petit joueur. Rien de méchant dans cette considération mais bon, neuf ans après sa création, le groupe allemand n’a jamais sorti d’album long-format, uniquement des EPs (dont le dernier en date If There Is Light, I Will Find You remonte à trois ans déjà) et des splits (un 4-Way split avec Zann, Ghostlimb et Perth Express, et un autre avec l’une de leurs évidentes inspirations: Comadre). Mais voilà, pour 2014 Trainwreck a décidé de pondre un véritable album, une révolution au sein de leur discographie qui nous amène [...]

Enabler – La Fin Absolue du Monde

Si certains fous furieux avaient été refroidis par All Hail the Void (et surtout la production beaucoup plus « propre » que celle des sorties précédentes), je suis heureux de les rassurer : non les américains ne se sont pas calmés du tout (comme le titre le laisse clairement penser d’ailleurs), ils ont même légèrement rétropédalé par rapport à leur (par ailleurs excellent) album de 2012 revenant à un son plus cru, remettant au premier plan leur attitude et leur amour pour le crust. Difficile en effet de rater le t-shirt Tragedy qu’arbore Jeff Lohrber, leader et hurleur du groupe, sur les photos [...]

Seeker – Unloved

Une nouvelle sortie estampillée Victory, voilà qui promet une bonne tranche de rigolade ? Oui, c’est désormais le genre de pensée qui prime dès que l’écoute d’un album sortant chez eux se profile, et avec les casseroles que le label se traine (Ill Nino, The Bunny The Bear parmi d’autres), on peut s’attendre à n’importe quoi. Et là débarque Seeker, groupe texan dont le premier album va rapidement faire ravaler les aprioris des méfiants et médisants.