neo metal/fusion

KoRn – The Nothing

On parlait de cette tendance récente (qui nous réjouit dans l’absolu) à une quasi réhabilitation du néo-métal dans notre chronique du dernier album de Slipknot. Comme pour appuyer ce constat, et nous donner raison, on est cette fois plutôt franchement énervé de voir la toile s’enflammer dans un quasi consensus pour le nouvel album de KoRn. « Le meilleur depuis Issues », « le retour du VRAI néo-métal », et j’en passe et des meilleures… Du grand n’importe quoi en mode XXL.

Slipknot – We Are Not Your Kind

Vous le savez bien, chaque sortie d’un album de Slipknot est un petit événement sur la scène metal, rares sont aujourd’hui les sorties occasionnant autant de bruit et faisant autant parler sur la scène. C’est évidemment l’occasion rêvée pour certains chroniqueurs de se défouler comme il faut, en assassinant souvent par avance ce groupe qui ne peut décidément qu’être malhonnête et sortir de la merde. Sauf que l’époque a un peu changé, le néo-métal connaît peu à peu une sorte de « réhabilitation » notamment du fait de jeunes groupes américains qui revendiquent (parmi des influences multiples) les influences néo de [...]

Defying Decay – Metamorphosis

Outre celle du Japon et dans une moindre mesure de la Chine et de la Corée du Sud (on ne parle là pas de K-pop), la scène asiatique n’est pas des plus exposée par chez nous. Originaire du pays aux paysages incroyables (et du tourisme de masse), Defying Decay vient donc mettre la Thaïlande sur la carte du metal avec ce Metamorphosis, premier album autoproduit. Le jeune groupe de Bangkok joue un mix de metalcore et de death mélodique visiblement influencés par les groupes phares du genre.

Blood Youth – Starve

Après deux EP dont on avait parlé par ici, les anglais de Blood Youth passent enfin au long-format avec ce Starve, l’occasion de développer leur mix de metalcore et de pop-punk ? Et c’est là que le groupe prend tout le monde de court, ce nouvel album dévoile une facette totalement différente et inédite pour Blood Youth, celle du néo metal (!).

Maraton – Meta

Encore un album qui va défier les catégorisations faciles, et compliquer l’existence des chroniqueurs… De prime abord j’ai eu envie de vous parler de ce groupe en le rapprochant de groupes que j’ai pu mettre en avant récemment comme les anglais de Black Peaks mais surtout les norvégiens de Ribozyme dont j’ai chroniqué le dernier album en date récemment. Tentation d’autant plus grande que Maraton partagent plusieurs points communs avec Ribozyme, à commencer par la nationalité (norvégienne donc) mais aussi le fait que les deux groupes sont signés chez Indie Recordings.

Shuffle – Won’t They Fade

Originaire de la Sarthe, Shuffle n’en est pas à son coup d’essai, le groupe ayant sorti Upon The Hill en 2015, premier album leur ayant permis de faire pas mal de concerts. Trois ans plus tard et avec un line-up un peu remanié, voici Won’t They Fade, nouvel album naviguant entre différentes eaux: progressives, alternatives et surtout avec des ambiances très travaillées.

Papa Roach – Who Do You Trust ?

Je dois admettre que sans avoir jamais été passionné par le groupe, éternel second couteau de la scène rap-métal ou néo-métal, je n’ai en même temps pas grand chose à reprocher à Papa Roach qui a finalement toujours su proposer des albums, à défaut d’être marquants, plutôt corrects dans le style. Je me suis cependant arrêté au cru 2004, d’ailleurs chroniqué dans ces pages, sans vraiment avoir suivi la suite. Un leak très en avance de ce nouvel album durant une période creuse en sorties (en gros la fin de l’année 2018) m’a amené à y jeter une oreille [...]

Bilan 2018 – Krakoukass

Grosse année encore, arriver à faire un top annuel semble chaque année toujours plus compliqué… Assez peu de déceptions à déplorer, nombre de découvertes une fois encore et quelques confirmations de poids également. Cliquez sur les albums pour aller consulter les chroniques correspondants et avoir davantage de détails.

Old Wounds – Glow

Old Wounds est un électron libre de la scène hardcore US, le groupe du New Jersey profite d’ailleurs de son nouvel album Glow pour se renouveler encore un peu. Et comme ils avaient plein de vieilles soupières sous la main, ils s’en sont servi allègrement pour leur inspiration, en plein dans les années 90’s: le néo metal, le post-hardcore et même un peu d’indus de l’époque remis au goût du jour. Et tout ça, ils l’assument totalement dorénavant.

Turnstile – Time & Space

Encore un oublié de choix, et une réparation tardive… Tardive mais nécessaire tant cet album s’avère au final, après quelques écoutes bien trop rapides au moment de sa sortie, comme un indispensable et une petite bombinette de hardcore new school qui devrait finir en bonne place dans mon Top 2018 (quand celui-ci paraîtra c’est-à-dire… à un moment probablement en 2019, hum…).