Styles

Puscifer – Money Shot

On le sait bien depuis longtemps, Maynard James Keenan (la voix de Tool) est un drôle de personnage. Mais même sachant ça, j’aimerais avoir une conversation avec lui afin qu’il m’explique d’où viennent ces idées de pochettes pour son groupe Puscifer. Vous allez me dire : qu’est-ce qu’on s’en bat le steak des pochettes ? Bien sûr la musique d’abord, tout ça tout ça, mais tout de même, on peut légitimement penser que la pochette (désolé d’enfoncer des portes ouvertes) sert à illustrer la musique et à ce titre, devrait être connectée à cette dernière.

Batushka – Litourgiya

Selon le label polonais Witching Hour qui a signé le projet, Batushka serait une sorte de « all-star band » formé d’acteurs bien connus de la scène metal souhaitant conserver (au moins pour l’instant) l’anonymat.
L’album se présente comme un rituel orthodoxe, très cohérent et compact. Seulement, à la différence de bon nombre de projets officiant dans l’orthodoxe, Batushka ne délivre pas un exercice de style longuet et dévolu d’âme. Le groupe arrive nettement à se démarquer du reste de la scène orthodoxe grâce à leur travail sur la composition et l’atmosphère. Le riffing et l’ambiance sont saisissants dès le premier morceau [...]

Secrets of the Moon – SUN

Ma (probable) dernière grosse claque de l’année nous vient des allemands de Secrets of the Moon. Et la surprise est de taille car il faut bien reconnaître que l’intérêt des sorties du groupe tendait à s’amenuiser avec le temps, après deux albums référence (Carved in Stigmata Wounds et Antithesis). Rien de honteux pour autant, et ne nous méprenons pas : Privilegivm autant que Seven Bells étaient tous deux de très bons albums. Le premier en tant que doublon d’Antithesis, le deuxième dans une sorte de tentative d’aller chasser sur les terres dark/doom d’un Triptykon. Mais on ne pouvait s’empêcher de penser [...]

Eulogy – Eternal Worth

Apparus sous le nom de Stallone il y a quelques années (en 2011 plus précisément), ces quatre londoniens ont changé de nom en 2014 pour devenir Eulogy, je n’ai pas trouvé de réelle raison à ce changement mais peut-être qu’un certain Sylvester (à moins que ce ne soit son avocat) y est pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, le groupe n’a pas pour autant décidé de changer de style, celui d’un hardcore métallique rentre-dedans et volubile illustré par son excellent second EP sous ce patronyme, Eternal Worth.

Bridge Burner – Mantras Of Self Loathing

Débarquant d’Aukland (Nouvelle-Zélande), Bridge Burner est un jeune quartet formé un peu plus tôt en cette année 2015 (sur les braises de Graves, un groupe local) et livrant là son tout premier EP.

Fucking Werewolf Asso – Why Do You Love Me Satan?

Derrière ce nom de groupe fleuri, ce titre d’album un tantinet débilitant et cette cover qui aurait pu faire partie d’un décor de film d’horreur de série Z, se cache un groupe suédois mélangeant punk et sons 8-bit tirées de vieilles consoles. Tout un programme pour un album bien barré !

Infinity Girl – Harm

Originaire de Brooklyn, Infinity Girl ce sont quatre jeunes gars bercés par la scène post-punk/shoegaze des années 80/90. Un groupe de plus dans le créneau me direz-vous, oui mais à l’instar d’un Cheatahs, ces mecs ont choisi de suivre une voie certes « hommage » mais contenant tout de même quelques libertés par rapport au genre originel…

Cult Leader – Lightless Walk

J’aime quand mes vœux sont exaucés comme ça. Je souhaitais en effet sur ma chronique de Useless Animal que sa suite ne se fasse pas trop attendre, sa suite la voilà quelques petits mois plus tard, elle s’appelle Lightless Walk et elle fait très très mal ! On ne va pas revenir une fois de plus sur les origines du groupe car Cult Leader ne fonctionne plus d’après le bon souvenir de Gaza mais désormais comme un groupe à part entière.

Light Years – I’ll See You When I See You

Débarquant de Cleveland, Ohio, Light Years est le genre de groupe mélangeant pop et punk sans trop faire de remous pour rester accessible quoi qu’il arrive. Leurs modèles sont directement reconnaissables, ce sont les groupes qui ont marqué le genre à la fin des années 90/début 2000 grâce à des titres diffusés sur MTV (qui est une chaine musicale à la base, oui) ou sur quelques radios, des groupes tels que Blink 182 ou New Found Glory.