Styles

Ambassador Gun – Tomb Of Broken Sleep

Après le très bon Golden Eagle (2012), le trio de grindeux du Minnesota Ambassador Gun remet le couvert avec Tomb Of Broken Sleep. C’est simple, ce troisième album reprend globalement les mêmes éléments qu’on avait pu percevoir auparavant – brutalité à vitesse supersonique alliée à une belle densité riffique et un sens mélodique qui accroche un minimum – mais y ajoute des éléments venus d’autres styles histoire de ne pas sonner trop redondant.

Immortal Bird – Empress/Abscess

Originaire de Chicago, Immortal Bird est un jeune groupe ayant sorti un EP en 2013 (Akrasia, mixé par un certain Kurt Ballou s’il vous plait !) avant de passer au long-format cette année avec ce Empress/Abscess. Influencé par bon nombres de styles issus du metal ou du hardcore, ce court album (cinq titres pour 31 minutes quand même, mixé par Colin Marston (Krallice, Behold… The Arctopus) cette fois, se révèle être une sacrée bonne surprise !

Jeanne Added – Be Sensational

Qui est donc cette jeune femme de 34 ans qui nous a sorti en toute simplicité rien de moins qu’un des meilleurs albums pop français de l’année ? Les critiques s’emballent la concernant, et ils ont diablement raison (même Télérama!), tant Be Sensational pue le talent à plein nez.

Northlane – Node

Leader du metalcore australien en compagnie de Parkway Drive, Northlane a connu quelques désagréments fin 2014 ayant aboutis au départ de son charismatique chanteur Adrian Fitipaldes (officiellement pour des raisons de santé). Un départ comblé par l’arrivée d’un nouveau vocaliste derrière le micro, un certain Marcus Bridge, dont le chant va changer l’angle d’attaque du groupe dans son entièreté.

Highly Suspect – Mister Asylum

Oh la belle découverte que voilà! Déboulant de nulle part ce trio new-yorkais (qui existe quand même depuis 6 ans hein) arrive armé jusqu’aux dents avec 10 titres irrésistibles d’un rock burné et bandant qui devrait faire les affaires des amateurs du Queens of the Stone Age le plus direct, ou d’un Royal Blood au meilleur de sa forme.

Wyatt E. – Mount Sinai/Aswan

Wyatt E. est une jeune formation semblant apprécier bouleverser les repères de l’auditeur lambda. Il y a tout d’abord l’origine du groupe qui n’est pas Israël comme indiqué mais Liège en Belgique (on retrouve d’ailleurs en son sein des membres de Deuil, The K. et de Leaf House), puis il y a ce nom, rappelant le marshall Wyatt Earp mis en scène dans de nombreux westerns (interprété par Kevin Costner dans le film du même nom ou par Kurt Russell dans Tombstone), une référence peut-être pas forcément très évidente mais qui va de pair avec l’aura cinématographique du doom [...]

Bosse-De-Nage – All Fours

Originaire de San Francisco, Bosse-De-Nage joue dans l’ombre depuis sa création il y a une dizaine d’années. Chiffrant ses démos comme ses albums (deux démos et trois albums avant celui-ci), le groupe a eu les projecteurs braqués sur lui grâce à un split avec l’un des groupes les plus en vue ces dernières années: Deafheaven. Sensiblement dans la même veine que ces derniers, c’est donc auréolés d’une nouvelle « notoriété » grâce à cette exposition (entre guillemets hein) que sort All Fours, leur bien nommé quatrième album.

August Burns Red – Found In Far Away Places

Douze ans d’existence et déjà un septième album pour August Burns Red, c’est fou comme le temps passe vite ! Douze années de metalcore mélodique et aucun changement musical à l’horizon, le groupe originaire de Pennsylvanie continue de faire ce qu’il fait de mieux et leurs fans vont sûrement bien leur rendre. Le souci: douze ans après, la mode du metalcore est quelque peu chancelante, ce Found In Far Away Places permettra-t-il au style un regain d’intérêt ?

Tribulation – The Children Of The Night

Autant être honnête, je n’avais pas entendu parler du groupe suédois Tribulation avant la sortie de ce troisième album The Children Of The Night, sur le plus médiatique label Century Media, leurs deux précédents disques parus en 2009 et 2013 ayant été publiés sur des labels plus confidentiels, ceci expliquant peut être cela. Avec le recul, cela semble être une erreur, tant ce troisième effort du groupe suédois semble bien parti pour figurer en bonne place dans le traditionnel récapitulatif de fin d’année.

Funerary – Starless Aeon

Sorti une première fois l’année dernière, Starless Aeon, premier album de Funerary, se voit réédité par le très bon label (je le dis à chaque fois désolé mais c’est un fait, rien n’est à jeter chez eux !) Sentient Ruin Laboratories. N’ayant jamais entendu parler de ce groupe originaire de l’Arizona, je m’attendais tout de même à du lourd et sale au vu du label, une fois de plus il n’y a pas de tromperie sur la marchandise !