Styles

Katamine – Lag

Chez Katamine, on aime jouer avec les mots, avec les doubles sens, voir les contrer. Un œil distrait aurait certainement lu kétamine sur cet artwork maladif à en crever et à la limite on aurait rien trouvé à y redire. Sauf que Assaf Tager, la tête pensante de cette nouvelle entité, nous la joue fausse pudeur en choisissant le nom de Katamine. Quid du sens ? Nada. Aucune signification plausible fournit par l’auteur de ce méfait. Bref les paparazzis du rock en seront pour leurs frais… Ca ne veut rien dire et mon parallèle avec les sniffers de near [...]

Irepress – Samus Octology

Cet album n’est pas à proprement parler une nouveauté de cette année 2007 étant donné qu’il a été enregistré en 2005 et est sorti sur le propre label de membres du groupe. Il ne parvient à nos oreilles que cette année, à l’occasion de sa réédition sur l’excellent label Translation Loss (Intronaut, Mouth of the Architect, Dysrythmia, Rosetta) qui devrait leur procurer rapidement une plus grande visibilité bien méritée.
Les premières minutes de l’album et l’absence de chant dans leur musique pourrait permettre de rapidement associer Irepress à la scène post-rock. De plus, sachant qu’ils n’hésitent pas à [...]

Divine Heresy – Bleed the Fifth

Revoilà le Dino ! Comment ça qui ça ? Le gros Dino, que diable ! Dino Cazarès, anciennement dans Fear Factory !
Divine Heresy marque en effet son retour et c’est chez Roadrunner qu’il s’effectue.
Mais l’imposant guitariste n’est pas seul puisqu’il s’est entouré de 2 collaborateurs de choc, au premier rang desquels Tim Yeung à la batterie, rien de moins que le batteur de Hate Eternal et Vital Remains. Le 3ème larron, au chant, est pour le coup un inconnu du nom de Tommy Vext. Dino s’occupe du reste, à savoir guitare et basse.
Alors ça donne quoi [...]

Coph Nia – The Dark Illuminati

Il est de ces groupes qu’il est difficile d’oublier pour des raisons diverses. Certains ont sorti un album tellement mauvais qu’ils restent gravés dans nos têtes pour l’éternité. D’autres, nous ont fait un tel choc à l’écoute que les oublier est rigoureusement impossible. Coph Nia fait partie de cette deuxième catégorie. Remarqué pour ses deux premiers chef d’œuvre, Coph Nia, digne représentant de l’écurie Cold Meat Industry, nous offre ici son troisième opus après plus de 4 ans d’attente.
Coph Nia c’est un des groupes avec lesquels j’ai découvert le vrai sens du mot « glauque ». Rarement je [...]

Jesus Volt – In Stereo

Je sais pas pour vous mais le terme blues rock a pour moi toujours été associé à ces groupes de vétérans condamnés à jouer dans des bars avec un répertoire fait de reprises de Deep Purple, Jimi Hendrix, Paul Personne ou Eric Clapton. Bien évidement, toujours dans le même bar et devant un public constitués en grande parties de connaissances des musiciens. C’est fou les films qu’on peu se faire. Je parlais de clichés dans ma chronique de Seven Reizh, je me rend compte que je n’échappe pas à la règle.Pourtant, comment qualifier autrement la musique du messie electrique, [...]

My Own Private Alaska – Mopa

Au-delà d’un patronyme un brin clichesque, My Own Private Alaska, groupe toulousain de son état, est pourtant bel et bien une formation atypique. Œuvrant sous la forme d’un trio, il est de prime abord bien surprenant de constater qu’aucun instrument à cordes frottées ou pincées ne fasse partie des 3 retenus. En clair : pas de trace de guitare ou de basse sur cet opus uniquement orchestré autour d’une batterie (tenue par Y), d’un piano (tenu par T) et d’une voix (assurée par M). Derrière ces lettres se cachent quelques acteurs de la scène française assez bien établis qui [...]

Desiderii Marginis – Seven Sorrows

Déjà plus de 10 ans que Desiderii Marginis nous abreuve de ses disques, déjà plus de 10 ans que Cold Meat Industry a eu (comme d’habitude) du nez pour miser sur le bon cheval…. 10 ans que c’est beau.
6ème album donc pour ce groupe de dark ambient qui aura su évoluer en tirant parti de ses erreurs passées et des critiques rencontrées à son égard pas toujours flatteuses. Ainsi, tout dans ce disque ne respire pas franchement le désespoir inhérent au genre, la pièce d’ouverture avec ses parties de guitares tranche directement dans le vif et promet un [...]

Decimate – 11 Rounds

Tout droit débarqué d’Angleterre, Decimate sort en 2006 son premier album qui fait suite à deux EP (Betrayed to the point of reprisal (2000) et In the name of a god (2001)), qui avaient été assez bien reçus par la critique.Même si la page myspace du groupe arbore le slogan «metalcore since 2001», le mélange détonnant de nos cinq Britishs lorgne plus vers le hardcore et n’est pas sans rappeler des groupes tels que Biohazard, Hatebreed, Madball, ou encore Most Precious Blood.Decimate propose des compositions qui empruntent pas mal au NYHC, mais qui sont étoffées par l’apport de nombreux [...]

Amorphis – Am Universum

Ma récente redécouverte d’Amorphis m’a donné envie d’écrire l’ensemble des chroniques de leur discographie. Etant donné que far from the sun figure déjà dans ces pages et bien que je ne sois absolument plus d’accord avec ce que j’ai noté à l’époque (je me fendrais sûrement d’une contre chronique dans les prochains jours) je commence ma rétrospective avec Am Universum probablement l’album qui m’aura pris le plus de temps à assimiler.
Depuis Tuonela en 1999 il était clair dans la tête de nombreux fans que le groupe ne reviendrais pas en arrière et ne re-proposerais pas un Tales from [...]

Seven Reizh – SamsâRa

Allez avouez-le, vous avez sûrement plein d’idées reçues sur la Bretagne et les Bretons. Vous les imaginez tous en ciré jaune, sur des bateaux de pêche la semaine et au bistrot le W.E, buvant du chouchen en écoutant du biniou. Le tout par un temps déplorable évidement. De même, le touriste en vacances ira directement à la pointe du Raz au lieu de la pointe du Vent, à Belle-ile au lieu de l’île de Groix, et ramènera en souvenir un best-of de Tri Yann (le 13e… bien mieux que le 12e évidement) au lieu d’un album de Seven Reizh. [...]