Styles

Machine Head – Burn My Eyes

Bon allez… Le consensus est rare en musique, mais là quand même merde. J’espère que personne n’osera s’aventurer à essayer de contester le bien-fondé de la présence de cet album dans la rubrique Anthologik. C’est vrai quoi le dernier album de Machine Head (The Blackening) a beau être vraiment excellent, Burn My Eyes reste intouchable, album culte qu’il est, rattaché à une époque, la grande époque de Roadrunner au début des années 90, avec les Fear Facory, Life of Agony, et autre Sepultura…
La rage est là, avec la violence frondeuse de la musique, de l’attitude, des lyrics [...]

Drudkh – Estrangement

Drudkh ne pourront pas être accusés de trahir leur public, c’est acquis. Mais l’esprit humain est ainsi fait qu’il n’hésite maintenant pas à leur reprocher l’exact opposé: leur constance. L’immobilisme qu’il appelle ça, l’esprit humain. L’esprit chagrin. Comme si on reprochait au paysan de reproduire à chaque dégel les mêmes gestes laborieux et rituels. Et quand bien même, est-ce que ça nous empêcherait de les manger, ses patates? Bref tout ça pour dire que je m’inscris en faux contre le raisonnement qui consiste à assimiler l’absence de renouvellement au déclin, pour Drudkh et en règle générale d’ailleurs. Quitte à [...]

Nadja – Atavist – 12012291920-1414101

Vous étiez où quand sort un album de Nadja ? Hier moins loin qu’aujourd’hui et demain plus ici encore… Albums, collaborations, rééditions et autres splits, il est impossible d’éviter le phénomène Nadja ces derniers temps. Le suivre est plus difficile. Pas que l’on s’en plaigne chez Eklektik, on aime Nadja. On vous en a déjà longuement parlé et on continuera ainsi à n’en pas douter. On aime ce duo canadien – Aidan Baker, le stakhanoviste du son – Leah Buckareff, la bassiste/chanteuse un rien angélique. On aime cette musique entre l’éther et le plomb, aussi hybride qu’hypnotique, aussi puissante [...]

The Ocean – Precambrian

Wouah… Après le beau digipack de Fogdiver, le superbe digipack de Fluxion, le joli fourreau et le livret grande classe de Aeolian, The Ocean s’est une nouvelle fois surpassé pour nous proposer un artwork superbe, un packaging qui en donne pour son argent. Pour une présentation détaillée de l’objet, je vous renvoie à l’interview de Robin (lien), tête pensante du groupe.
Les téléchargeurs fous qui oublient qu’il faut aussi de temps en temps contribuer à faire vivre les artistes et les soutenir en achetant leurs disques, en seront vraiment pour leurs frais. Ils passeront à côté de quelque chose [...]

Bossk – .2

2ème ep de Bossk, qui tout comme Baroness, le nomme .2 après un .1, la comparaison s’arrêtant là, Bossk est un groupe anglais proposant une musique dans la lignée d’Isis période Panopticon avec cependant sur ce 2ème EP une coloration plus personnelle, à la fois avec plus de rudesse et de psyché. Le premier morceau débarque avec un gros riffs stoner bien groovy au son bien sûr gorgé de saturation pour retomber au bout de 2 minutes dans une ambiance plus posée, quasi post-rock, avec une basse bien présente qui marque une rythmique assomante pendant que les guitares sillonnent [...]

Oceansize – Frames

Autant commencer par dire qu’Oceansize est un groupe que j’affectionne particulièrement, j’aime leur musique, j’aime le potentiel mélodique du groupe, la voix du chanteur, leur son massif, le jeu du batteur, j’ai vu le groupe 6 ou 7 fois en concert et ai toujours été comblé, et d’autant plus tout récemment dans une Maroquinerie (Paris) bondée où le concert fut exceptionnel.
A une époque où le rock anglais se tourne vers le passé en revisitant éternellement la brit-pop, le rock 70s ou autre revival du binaire, Oceansize me semble être un groupe à proposer quelque chose de neuf sans [...]

Stinking Lizaveta – Scream of the Iron Iconoclast

On avait commencé à entendre parler de ce curieux patronyme, Stinking Lizaveta, début janvier 2006 lors de la tournée de Corrosion of Conformity en Europe et plus particulièrement lors de la date à l’Astoria de Londres. Première partie d’un évènement rarissime, ça peut marquer son homme. Quoiqu’il en soit les retours avaient été plus qu’encourageants. Voici donc venir aujourd’hui le quatrième album (déjà !) de ce trio américain en provenance direct de Philadelphie. Une guitare, une contrebasse et une batterie pour une musique rock instrumental, un rien expérimental, naviguant entre les eaux du stoner et de la noise [...]

Bear Claw – Slow Speed : Deep Owls

Second album paru chez Sick Room records, Bear Claw nous replonge au cœur des 90’s. Je vous rassure de suite, nulle nostalgie, nul passéisme n’est à déplorer. Simplement lorsque l’on vit dans les zones désindustrialisées du sud de Chicago, tels que le batteur/chanteur Scott Picco et le bassiste Rob Raspolich, il y a des chances – qui ressemblent bien plus à de fortes probabilités – pour que l’inspiration s’empare de ce contexte. Ici s’arrêtera mon analyse situationniste de comptoir. Simplement force est de constater que le son noise rock s’accorde à merveille de ce paysage urbain, froid et un [...]

The Bones – Burnout Boulevard

On va encore dire que je suis un amouré de scribouillard tout juste bon à cracher dans la soupe, m’enfin il faudra m’expliquer l’intérêt d’un groupe tel que The Bones sur la scène actuelle. Et pis encore de cette signature chez Century Media… Ils sont autant désespérés chez Century Media pour noyer les bacs de rééditions de leur glorieux back catalogue et signer des groupes aussi insipides que The Bones ? Je veux bien être compatissant, mais de là à me faire sabrer les oreilles sur l’hôtel du cynisme du business… Bref, Burnout Boulevard c’est le quatrième album de [...]

Farsot – IIII

Well, well, well… Voilà un “cas” intéressant que celui des allemands de Farsot. Intéressant à plus d’un titre, même. Tout d’abord, parce qu’il s’agit d’un bon (voire très bon) album et qu’à ce titre il fait l’objet d’une flopée de chroniques élogieuses sur bon nombre de zines. Ensuite, parce qu’il semble proposer ce que certains n’hésitent pas à nommer un « style unique ». Enfin, parce qu’il n’est pas impossible que nous ayons affaire à de mystérieux musiciens un peu moins primaires que la moyenne.
Je reviens immédiatement sur le dernier point et non sur le premier, foufou que [...]