Styles

Salving Thy Amiss – Amid All This Mess, A Weak Splendour!

Déjà cinq ans qu’on attendait des nouvelles des franciliens de Salving Thy Amiss ! Leur première démo trois titres avait fait son effet à l’époque, celui d’un implacable rouleau-compresseur mais… stoppé net dans l’élan de sa course folle à cause de sa trop courte durée.
Une actu discrète et des changements de line-up, c’est comme si le groupe avait volontairement tout fait pour se faire oublier pour mieux éclore à nouveau aujourd’hui ! Car en effet les choses sont aujourd’hui telles que le groupe les avait laissées cinq ans auparavant et ce premier full-length de 26 minutes en est [...]

Darkest Hour – The Human Romance

Pour situer, après 2 albums au sein de la scène metal/hardcore américaine, Darkest Hour émerge avec un 3ème album en 2003, Hidden Hands Of A Sadist Nation, produit par Fredrik Nordström, en Suède, avec en guests Tomas Lindberg, Anders Björler, Peter Wichers, Marcus Sunnesson (At the Gates, Soilwork, The Crown), le gratin du thrash/death mélodique suédois. Cet album, leur plus rageur, fait de Darkest Hour une sorte de filleul américain d’At The Gates, meilleur continuateur du thrash/death mélodique de ces derniers au sein de la scène metal/hardcoreaméricaine, dont ils conservent les codes, en matière de look comme de choix [...]

Crowbar – Sever The Wicked Hand

Pillier du doom/sludge du sud profond de la Nouvelle Orléans, synonyme de metal brut de fonderie, guitares vrombissantes accordées plus bas que terre d’où émanent des riffs binaires chaloupés, voix bourrue de barbu patibulaire bedonnant. Pied de biche. Crowbar.
Année après année, le groupe de Kirk Windstein poursuit sa route, parfois dans l’ombre de ses side projects, plus stoner avec Down, plus récemment plus hardcore pour Kingdom of Sorrow avec Jamey Jasta de Hatebreed, mais il revient toujours plus ou moins régulièrement à « son » groupe, qui en 20 ans d’existence, sort ici son 9ème album. Accompagné de quelques potes de Soilent Green [...]

The Human Abstract – Digital Veil

Je n’avais qu’une vague idée de la musique de The Human Abstract avant d’entendre le premier extrait de leur 3ème album, Digital Veil. Tout juste un groupe de metalcore américain de seconde zone, dont les quelques courtes écoutes du premier album ne m’avaient pas convaincu, malgré la volonté perceptible de proposer déjà quelque chose de nouveau, progressif et inspiré par la musique classique.  Après ce premier album en 2007, Nocturne, qui comportait donc déjà les prémisces de ce qui sera présent sur Digital Veil mais dans une version bien plus jeune et banale, leur 2ème album est enregistré sans [...]

Moonsorrow – Varjoina Kuljemme Kuolleiden Maassa

Varjoina Kuljemme Kuolleiden Maassa : « Tels des ombres, nous marchons au pays des morts ».  A la lecture du titre de cette nouvelle offrande viking, on imagine fort bien des landes glacées battues par le vent, des paysages de neige, des champs de bataille jonchés de cadavres, un ciel plombé par de lourds nuages noirs. Puisant de nouveau dans les légendes et récits scandinaves, cet album est une nouvelle invitation à un voyage aussi bien auditif que temporel…
Au premier abord, ce qui marque, c’est la rudesse du propos. Je trouve que jamais Moonsorrow n’a sonné de manière aussi vindicative. [...]

Times Of Grace – The Hymn Of A Broken Man

A l’annonce de la collaboration dans un side project entre Jesse Leach et Adam Dutkiewicz, respectivement chanteur et guitariste sur l’album phare de Killswitch Engage, Alive or Just Breathing, qui a bercé une génération de groupes metalcore, et moi-même par la même occasion, je ne pouvais qu’être enthousiasmé. Etant moyennement convaincu par les derniers Killswitch Engage tout en ayant bien accroché aux groupes dans lesquels Jesse leach chante depuis son départ (Seemless, The Empire Shall Fall), la réunion des atouts respectifs des deux pouvait donner des étincelles.
Les premières écoutes m’amènent tout de suite à la conclusion que malgré [...]

Pestilence – Testimony of the Ancients

Troisième album pour les hollandais, et gros changements au niveau line-up. Suite à d’importantes engueulades avec Patrick Mameli, Martin Van Drunen claque la porte du groupe en pleine tournée US avec Death et Carcass. Mameli récupère le micro pour enregistrer ce  Testimony of the ancients. Changement de bassiste aussi, avec l’arrivée d’un certain Tony Choy (Cynic), qui va apporter tout son savoir faire. Malheureusement, on le verra plus tard, mais les petits doigts boudinés de Scott Burns n’ont pas rendu hommage au jeu de basse du monsieur. Mis en boîte aux très convoités (à l’époque) Morrissound studios de Tampa, ce [...]

Architects – The Here And Now

C’est bien malheureux d’avoir à descendre un groupe dont j’apprécie beaucoup les premiers albums, dont je trouvais même l’image d’inconsistance qui a pu leur être apposée inappropriée; les voir s’enfoncer eux-mêmes là où leurs détracteurs les caricaturaient déjà…
Nightmares était une petite bombe haineuse, tendue de bout en bout entre excitation mathcore hystérique et screamo déchirante, Ruin poursuivait en optant pour des inspirations punk/hardcore et la puissance d’un son énorme, Hollow Crown accentuait encore plus cet aspect, misant tout sur l’impact de riffs martelés avec acharnement, appuyé par une production phénoménale, tout en se permettait également quelques refrains en chant [...]

Madlib – Medicine show n°5, The history of the loop digga 1990-2000

Des muscles, du cul, des flingues.  Le comics à l’intérieur du livret présente toutes les marques de la bd d’ado dessinée pour remplacer tout les fantasmes nourris aux hormones que tout mec a pu avoir.
Elle rappelle que ce cinquième volume du Medicine Show est la réédition d’une collection de morceaux édités sous forme de cassette pour son cercle d’ami, ou pour faire la promotion de sa musique auprès de rappeurs intéressés. Comme le renseigne le descriptif sur le site de Stones Throw, certaines instrus ont été utilisées beaucoup plus tard pour des productions plus récentes de Madlib comme [...]

Aorlhac – À la croisée des vents

Eisiger Mond a eu le nez fin à l’époque en signant Aorlhac, jeune groupe français originaire d’Aurillac, après les très bonnes surprises que furent Sühnopfer et Héritiers de la Haine qui ont vu leur premier jet signé chez le label nordiste. À la croisée des vents, première sortie CD de la bande composée de Julien (batterie, guitares), Ashcariot (basse) et Spellbound (vocaux) foule les terres occitanes durant 28 minutes et témoigne d’un héritage ancestral des plus sincères.
A la première écoute, la production nous frappe tant la clarté et la puissance sont de rigueur. Un tantinet accentuée sur les percussions [...]