Styles

A Life Once Lost – Ecstatic Trance

A Life Once Lost où l’exemple du groupe avançant à son rythme en toute indépendance, produisant des albums régulièrement depuis 2000, en changeant légèrement de style à chaque fois, mais sans vraiment suivre la mode du moment. Chaque album du groupe a sa propre patte, les débuts portaient plutôt la marque de Pantera, même si Meshuggah a toujours été leur influence principale et cela, bien avant tous les autres groupes qui s’y sont mis par la suite. A Life Once Lost a toujours eu également un son metalcore, brut, organique, limite bestial, avec une touche américaine « southern », un son [...]

Hexvessel – No Holier Temple

Deuxième album du groupe anglo-finlandais Hexvessel qui présente la particularité d’avoir dans ses rangs l’illustre Khvost (de son vrai nom Mathew Joseph McNerney, anglais de naissance, qui réside en Finlande après avoir occupé la Norvège), chanteur de Code, mais aussi et surtout de Dodheimsgard.
Ce projet est l’occasion pour lui d’explorer des contrées nouvelles, qui vont puiser dans la folk des années 70s, et lui laissent l’occasion de se livrer à une performance vocale très différente de son registre dans les groupes précités.

Panzerballet – Tank Goodness

Ca fait un moment que je suis le groupe allemand Panzerballet, un des rares groupes à ma connaissance à proposer une musique pile entre metal et jazz fusion.
Allez il y a bien Tribal Tech ou Planet X (side project du clavier de Dream Theater) qui les ont influencé, mais aucun groupe ne présente à la fois une veine réellement métallisée, utilisant du gros son saturé mais également la complexité rythmique d’un Meshuggah, tout en poursuivant directement l’oeuvre de Weather Report, Mahavishnu Orchestra ou Return to Forever au sein de mêmes compositions.

Marillion – Paris Le Trianon – 18 Janvier 2013

Ce vendredi 18 janvier, Marillion, donne le premier des deux concerts prévus dans notre capitale. Et ce soir-là, la neige s’était invitée à Paris et ça tombe dru sur la capitale lorsque nous sortons de ce petit bistro sympatoche qu’est le Rock’n’Roll Circus (d’autant plus sympathique que la Triple Karmiliet y est fraîche et peu onéreuse), pour se rendre au Trianon un peu plus loin. Une superbe salle à l’ancienne, un mix entre un petit Bataclan et l’Olympia que nous découvrons ce soir-là. Depuis le bar qui borde la salle on peut voir la neige tomber à gros flocons, [...]

Arsis – Lepers Caress

Arsis roule sa bosse depuis pas mal de temps désormais, le jeune groupe qui peinait à se faire reconaitre en 2004 lors de la sortie de A Celebration of Guilt est désormais devenu une des références américaines du moment en matière de death technique, grace à United in Regret (2006) mais surtout à We Are the Nightmare, leur meilleur album à mon avis.
Poursuivant avec régularité leur principe de sortir un album tous les 2 ans, le groupe déçut toutefois avec Starve for the Devil en 2010, un album qui avait pour vocation de proposer une musique un peu [...]

4 Horsemen Of The Apocalypse ‎– Drowning In Her / We Are The Future

1992-1993 : après quelques années d’hédonisme effréné à grands coups de cachets d’ecstasy, le mouvement rave anglais découvre l’envers du décor. L’État anglais s’attaque aux raveurs, les Spiral Tribes s’exilent, l’éphémère rêve de communion par la MDMA s’effondre, emporté par ses excès et ses effets secondaires. La musique électronique anglaise entre dans une ère plus sombre.
Dès les premières secondes de Drowning in Her, le malaise est palpable. L’intro aux relents de film d’épouvante précède l’entrée de la rythmique apocalyptique et compulsive. Les arrêts de cette cadence sont autant de tentatives désespérées pour s’extirper du chaos, mais celles-ci meurent [...]

Izz-Crush Of Night

De par son éclectisme, le rock progressif n’est pas un genre qu’il est aisé d’apprécier de manière universelle et par conséquent de chroniquer. Les partis pris de chaque groupe, certains privilégiant les ambiances et une apparente simplicité, là où d’autres lui préféreront une forme de virtuosité baroque et des morceaux aux structures complexes, étant souvent bien tranchés il n’est pas toujours facile de trouver chaussure à son pied. D’autant plus que le prog reste depuis les 70’s un genre fortement peuplé (qui a dit surpeuplé?) et la profusion de groupes se réclamant de cette scène n’aide pas vraiment à [...]

Mestis – Basal Ganglia

Javier Reyes était jusqu’à maintenant le guitariste que Tobin Abasi avait choisi pour le seconder dans ce qui était au départ son projet solo, Animals As Leaders puis avec qui il a créé T.R.A.M. projet s’éloignant du metal progressif pour rejoindre le jazz. Mestis est le projet solo de Javier Reyes, et Basal Ganglia en est un premier aperçu, avec ses 5 titres et 15 minutes de sa musique.
Le format solo et instrumental tourne exclusivement autour de son jeu de guitare, particulier déjà parce qu’il utilise des guitares 8 cordes possédant une partie du spectre d’une basse, mais [...]

Tragedy – Darker Days Ahead

Découvrir Tragedy en 2012 (fin 2012 même) avec ce dernier opus, et se taper la discographie du groupe à rebours est une expérience assez intéressante finalement. Je comprends mieux pourquoi ce groupe, considéré par beaucoup comme un groupe culte de la scène punk-crust peut voir son dernier album aussi décrié, et ramasser une aussi « mauvaise » note générale (3,02 à l’heure où j’écris ces lignes) sur le référentiel site web Rate Your Music. Enfin je dis que je comprends mieux, mais en fait après m’être tapé tous les albums à répétition pendant 2 semaines, je dois bien dire que je [...]

Carpenter Brut – EP I

Un peu de lumière au milieu de toutes ces chroniques si sombres pour terminer en beauté une année 2012 qui aura vu l’humanité survivre à la fin du monde!
Derrière le pseudonyme de Carpenter Brut se cache un type qui a manifestement décidé de rendre un hommage appuyé à John Carpenter et aux fameuses BO de ses films. Au-delà de l’hommage évident des sonorités jusque dans le nom et les titres de pistes, on sent une volonté de ne pas se contenter de faire du pur rétro kitsch, mais au contraire d’incorporer aussi une certaine modernité. C’est un peu [...]