Styles

Black Knights – Medieval Chamber

On connaissait John Frusciante en tant que guitariste. Chez les Red Hot Chili Peppers certes, mais aussi en solo avec de nombreux albums sortis. Et encore à côté de ça, le bonhomme se montre aujourd’hui aussi amateur de hip-hop, enfilant le tablier de producteur pour Medieval Chamber, troisième album du duo californien Black Knights.

Dephosphorus – Ravenous Solemnity

Qu’est-ce qu’il faut que je fasse de plus pour faire comprendre à tout le monde que Dephosphorus est un groupe génial, essentiel ? Franchement je commence à manquer sérieusement d’idées. Les grecs eux n’en manquent pas, et voilà donc que sort un nouvel album en ce début d’année. Et sans surprise c’est encore une petite bombe que l’on doit à ce trio organisé autour du noyau dur de Thanos (qui écrit et joue l’essentiel de la musique, à part la batterie) et Panos (qui écrit -presque toutes- les paroles et s’époumone dans le crachoir).

Horror Vacui – Nihilistic

Monté sous l’impulsion du guitariste de No Guts No Glory, Horror Vacui est un groupe de crust/hardcore dont la motivation première semble être de repeindre en noir les murs de la ville rose. Leur premier album, le bien nommé Nihilistic, balance 19 minutes de haine pure. Alors certes le style est rabâché ces derniers temps, certes les toulousains jouent beaucoup « à la manière de », mais c’est tellement bien fait.

Kampfar – Djevelmakt

Je ne me suis jamais vraiment penché sérieusement sur Kampfar, au-delà d’une écoute distraite de quelques titres à un moment où je m’intéressais au black viking. Mais la donne est différente avec ce nouvel album qui m’a littéralement captivé dès la première écoute. Djevelmakt sort l’année du 20ème anniversaire du groupe norvégien dont on ne peut qu’admirer la ténacité et l’engagement au service d’une musique sincère, sur laquelle le compromis n’a jamais eu droit de cité.

Neck Deep – Wishful Thinking

Neck Deep est un jeune groupe anglais (formé en 2012) ayant sorti pas moins de trois EP avant leur premier album Wishful Thinking. Si vous n’avez jamais entendu parler de ce groupe auparavant (c’était mon cas), c’est normal car les jeunots ne jouent clairement pas dans un registre souvent traité sur Eklektik…

Have A Nice Life – The Unnatural World

Amateurs de réverb, réjouissez-vous ! L’un des duos les plus atypiques de ces dernières années est en effet de retour. Resté très mystérieux tout en ayant reçu des critiques quasi unanimement dithyrambiques, Have A Nice Life donnait l’impression d’avoir été laissé en suspens pendant ces dernières années jusqu’à l’annonce de l’inattendu The Unnatural World dont nous allons parler ici.

Cheveu – Bum

Après l’excellent 1000 et son rock garage tonitruant associé à des savantes cordes, on pouvait se demander quelle direction allait emprunter le trio barré de Cheveu. La réponse tient dans ce nouvel album, Bum (huhuhuh) et ses 10 nouveaux titres.

Daggers – It’s Not Jazz, It’s Blues

Nouvelle signature de l’écurie Throatruiner, Daggers ne dénotera pas trop dans leur roster. En effet, les belges présentaient déjà sur leurs précédentes livraisons un condensé de tous les critères que l’on trouve habituellement chez leur nouveau label: du chaos, de la lourdeur, de la violence.

Grand Magus – Triumph And Power

Deux ans après The Hunt, revoilà le trio suédois du grand mage, mené de main (et de voix) de maître par le guitariste chanteur Janne « JB » Christoffersson (récemment remarqué sur le dernier disque d’Ayreon). Cette fois-ci ce n’est pas à la chasse que nous emmène le groupe mais à la guerre, et pas pour y prendre une rouste, le titre de l’album annonce la couleur d’entrée : l’épopée sera victorieuse.

Worsen – Blood

Issu du collectif AC//13 dont fait partie Young And In The Way, Ayr et Votnut, Worsen est un nouveau nom à mettre à l’actif de Rick Contes, officiant aussi dans les trois groupes précités. Seul aux manettes pour ce projet, le gaillard vogue une fois de plus dans une optique black metal meets hardcore, mais avec une approche bien différente ce coup-ci !