Styles

Rose Windows – The Sun Dogs

Après les excellents albums de Wolf People et Hexvessel (et dans une moindre mesure, Goat, plutôt axé world/rock), c’est au tour de Rose Windows de nous livrer sa propre conception d’un folk-rock psyché contemporain, et cela avec les influences propres à leur origines. Ce jeune groupe (formé en 2010) déboule donc avec un premier album signé chez Sub-pop (excusez du peu) mais n’entretient que peu de liens avec la musique que nous évoque ce label (Nirvana, Mudhoney…).

Palm – My Darkest Friends

De l’artwork à la musique pratiquée, Palm (et non Palms, absolument rien à voir avec le nouveau groupe de Chino Moreno/Isis) semble vouloir viser un type de public particulier: l’amateur de groupes estampillés Deathwish Inc. Il faut avouer qu’il y a vraiment de quoi susciter son intérêt chez ce groupe japonais, entre l’artwork signé Jacob Bannon et le mixage confié à Alan Douches (qui s’occupe notamment de… Converge !). Bref, on ne sera donc pas étonné de retrouver un peu de Converge dans leur musique.

Humanity’s Last Breath – S/T

« Le dernier souffle de l’humanité », tout un programme ! Derrière ce patronyme pas piqué des hannetons se cache un jeune groupe suédois ayant sorti auparavant deux EPs: Reanimated By Hate en 2009 et Structures Collapse en 2011. Peu d’évolution entre ces derniers et ce premier album éponyme, Humanity’s Last Breath évolue dans une mixture de deathcore et de djent mais avec un son beaucoup plus massif désormais.

Anorak – Go Up In Smoke

C’est en train de devenir un rituel : tous les deux ans, un nouvel Anorak dans tes oreilles, une nouvelle claque dans ta tronche. Go Up In Smoke – c’est le nom de leur dernière branlée bisannuelle – ne va pas prendre les fidèles à contre-pied. L’identité du groupe est tellement forte que l’innovation est superflue, et même si l’on a deux trois tentatives ici et là, la démarche reste identique : accélérations grindisantes épileptiques, lourdes et courtes respirations puis grosses montées qui prennent aux tripes. Le tout blindé de rythmes saccadés, assez complexes pour être stimulants, assez carrés [...]

OvO – Abisso

Duo italien composé de Bruno Dorella (batterie) et de Stefania Pedretti (à priori rien à voir avec Benoit le footballeur) à la guitare et au chant, OvO officie dans un noise rock expérimental et singulier depuis maintenant treize ans, ce qui lui a valu de nombreux albums (dont des splits avec Nadja et KK Null). Pour ma part je découvre le groupe avec ce Abisso, plus précisément avec le clip de leur « single » Tolokoshi.

Touché Amoré – Is Survived By

En l’espace de deux albums et de multiples splits (en compagnie entre autre de Title Fight, Pianos Become The Teeth ou leurs cousins germains sonores La Dispute), Touché Amoré est devenu un groupe reconnu et attendu au tournant grâce à un son personnel entre mélodies déchirantes et tristesse poignante. Le groupe de Los Angeles remet donc ça avec ce Is Survived By, sorti une fois encore chez Deathwish Inc, au milieu de groupes bien plus sombres/moins sensibles !

Entropia – Vesper

Originaire de Pologne, Entropia est un jeune groupe dans l’air du temps. En effet, le groupe mixe black metal, postcore et shoegaze, nomme ses morceaux « de manière conceptuelle » avec des noms d’illustres inventeurs/personnages historiques et met tout ça en libre téléchargement sur sa page Bandcamp. Un genre d’optique vu et revu sur les blogs spécialisés ces dernières années, si bien que c’est avec une certaine méfiance que se présente cet album, la faute à des wagons de groupes du style de qualité aléatoire.

KoRn – The Paradigm Shift

The Path of Totality sorti fin 2011 marquait de la part de KoRn la volonté d’assumer un parti-pris clair : prendre une tournure électronique orientée dubstep, le courant de musique électronique en vogue chez les jeunes. Malgré ce virage opportuniste, c’est sans doute cette orientation assumée qui a permis de faire de cet album une bonne surprise avec de très bons titres parfaitement dans le ton de la bande de Bakersfield, même mis à la sauce électronique.
Quelle allait donc être la suite et l’orientation retenue par le groupe après cet album ? Poursuivre dans cette voie ? Repartir dans [...]

Deuil – Acceptance/Rebuild

Monté sur les cendres d’Isaiah (excellent groupe de screamo dans la lignée des meilleurs groupes francophones parmi les pionniers du genre tels que Mihai Edrisch ou Sed Non Satiata), Deuil est un jeune groupe liégeois ayant décidé de troquer le screamo en faveur d’un style plus en vogue actuellement, à savoir un bâtard de sludge/doom et de black metal.

Blue Sky Black Death – Glaciers

Blue Sky Black Death, derrière ce nom mystérieux (tiré de l’argot du parachutisme) se cache un duo de producteurs/DJ californiens (désormais à Seattle) très prolifique. Kingston et Young God (noms sous lesquels ils officient) ont en effet sorti une bonne douzaine d’albums à leur compteur depuis 2006: de nombreuses collaborations (dont trois avec le rappeur Nacho Picasso) mais aussi des albums instrumentaux comme Late Night Cinema (2008) ou Noir (2011). C’est sur ces mêmes bases que parait cette année Glaciers, nouvel album de seulement cinq titres.