pop/folk

Ashes Divide – Keep Telling Myself It’s Alright

Ashes Divide est le nouveau projet de Billy Howerdel, leader chauve de A Perfect Circle.
Bon avec une phrase d’intro pareille je suis à peu près sûr d’avoir gagné quelques clients qui resteront jusqu’au bout de la chronique.
Bien qu’on ne sache pas vraiment aujourd’hui si APC doit être considéré comme en sommeil ou pas, Ashes Divide a le mérite d’apporter une bonne dose de nouveauté à travers ces 11 titres.
Alors, comment s’inscrit Ashes Divide par rapport à APC, me demanderez-vous certainement ?
Pour être clair, les deux projets, même s’ils partagent certaines similarités, sont quand même assez [...]

Chewy – Somanydynamos

Si Chewy n’est plus, il est indéniable que le groupe aura marqué la scène indie rock Lausannoise en proposant une mixture détonante, qui mélangeait guitares abrasives, rythmes effrénés, et mélodies imparables. En piochant dans un registre qui n’est pas sans rappeler Dinosaur Jr., Pavement, ou encore Superchunk, le groupe sort son premier maxi (Prime time (1996)) ainsi qu’un EP (Chewy (1998)) sur le label Fierce Panda. Le cap du premier album est franchi en 2000 avec l’excellent Whattookyousolong qui sort chez B Track Records, et qui assied la réputation du quartet comme une des valeurs sûres de l’indie rock [...]

Fink – Distance and Time

Le précédent album de Fink, Distance And Time, s’était distingué dans une veine folk et pop aux arrangements discrets et élégants en 2006 et cette nouvelle production du musicien anglais n’entend pas bouleverser sa formule musicale.Avec un véritable talent de composition, Fink arrange des éléments folks traditionnels, à une guitare ample et ronde répond une voix discrète, presque atone, régulière, chaleureuse et jamais plaintive. A cette base musicale viennent également se greffer des éléments électroniques en accompagnement et en arrangement, sans qu’ils ne prennent jamais le pas sur les autres instruments.
Fink ne révolutionnera rien, ne suscitera pas d’émoi [...]

Porcupine Tree – We Lost the Skyline

Décidément nos amis de Porcupine Tree ne chôment pas. Après un excellent EP, Nil Recurring déjà chroniqué ici, voici que le groupe sort, pour l’instant uniquement via son site web ou dans les magasins affiliés au réseau Think Indie, un mini-live acoustique de huit titres et une trentaine de minutes.
C’est un showcase acoustique donné par Steven Wilson et John Wesley en 2007 à Orlando qui a donné lieu à l’enregistrement de ce live. Pour les trois premiers titres, on retrouve uniquement Steven Wilson en solo, avec sa guitare pour trois titres de la première période du groupe : [...]

The Cesarians – Flesh Is Grass – Woman

Ici l’esprit du rock se drape d’un long manteau noir. Il navigue dans les bas fonds de la ville, se jette dans les bras de la nuit et de ces clubs enfumés. L’alcool coule encore même s’il n’a plus de prise depuis bien longtemps et The Cesarians en est le nouvel ange noir. Ou tout du moins Charlie Finke, le chanteur, l’ange de la désolation qui souffre, s’envole et plane au-dessus de ce projet dont il est le créateur. Son groupe et sa musique sentent les nuits sans sommeil, l’alcool et le reste. Finke entraîne ces Cesarians dans des [...]

Aaron – Artificial Animals Riding On Never Land

Aaron. Un prénom pour un duo français qui s’est fait connaître avec le single « U-Turn (Lili) », titre emblématique du film « Je vais Bien Ne t’en fais pas » de Philippe Lioret. La chanson a bien tourné sur Internet et sur les ondes. Un titre efficace, bien calibré mais pas creux pour autant. Non. Une sorte d’électro-pop aux relents trip-hop servie par une voix légèrement rocailleuse. Un peu de baume aux oreilles qui fait du bien dans le paysage actuel fadasse du rock français grand public où se battent Les Naast, Les plasticines, Bbbrunes et j’en passe…
Les deux garçons (Simon [...]

Dirty Sweet – Of Monarchs and Beggars

STOOOOP malheureux ! Lâchez ces ciseaux et ce rasoir ! Z’êtes pas un peu malade de vouloir réduire à néant ce qu’il reste en vous de wackeur !? Et vous me ferez le plaisir de me refaire pousser ces roufflaquettes qui accompagnent si merveilleusement les jeans vieillis et les près le corps huilés.
Comment ? Vous n’êtes pas au courant ? Vous ne savez pas que l’avenir du rock ne se situe pas forcément dans le passé des 60’s et 70’s ? Va falloir arrêter de travailler plus pour écouter plus moi j’vous l’dis.
Bon allez j’arrête les frais, [...]

Fiction Plane – Left Side of the Brain

Fiction Plane , groupe de fils à papa ? La tentation est grande en effet. Le leader du groupe n’est autre que Joe Sumner, fils de Gordon Sumner, alias Sting, et en regardant de plus près le nom du groupe, on peut se rendre compte que Fiction Plane est un anagramme de Infant Police. De plus, quand on sait que The Police a proposé à Fiction Plane de faire leur première partie lors de leur tournée mondiale de réunion, on serait tenté de penser qu’on se trouve en face du même genre de supercherie que Lauren Harris, par exemple.

Amy Winehouse – Back to Black

Amy Winehouse crée une belle surprise avec ce Back To Black, puissant succésseur du déjà très réussi Franck sorti en 2003.La voix de la jeune anglaise dessine des lignes trouvant le parfait équilibre entre jazz et soul, sur une musique très 60’s/70’s, aux rythmiques simples, intelligentes et efficaces, nourries de sections cuivres et piano finement interprétées par Richard Edwards, Ian Hendrickson-Smith, et Victor Axelrod entre autres. Back To Black sent l’excuse, pue l’alcool et dégage ces fumées qui s’échappent lentement d’une cuillère au contenu aussi blanc que le l’arrière plan de cette page…Macy Gray vient à l’esprit, pas seulement [...]

Iron And Wine – Shepherd’s Dog

Sam Beam is a busy man. Son premier album The Creek Drank the Cradle sortait sur Sub Pop en 2002. Il rejoignait ainsi le rang des mythiques découvertes à la Nirvana. Mais il ne s’agit pas vraiment de rock ici, ni de grunge. Depuis son premier album, le gentleman a sorti plusieurs EP et singles et un album en 2004 avant ce Shepherd’s Dog, sans oublier la BO du beau « Garden State ».La folk « a little bit country » au bord du progressif de ce monsieur à l’écriture sobre et polie nous plonge dans un univers de rêves en couleurs parfaitement [...]