post hardcore/sludge

156/Silence – Irrational Pull

Un certain renouveau est récemment apparu dans la scène metal/hardcore US. Lassés de l’aspect trop conventionnel du metalcore, quelques groupes du genre ont décidé de s’affranchir des codes et d’expérimenter en calant quelques éléments rappelant les prémices du metalcore des débuts et pas mal de chaos à leur son. Dans la mouvance de groupes comme Orthodox (pas le groupe de doom du même nom), Darknet, Chamber ou même encore de Code Orange, voici 156/Silence, groupe venant renouveler le genre avec un percutant second long-format.

Infant Island – Beneath

Un petit mois à peine après avoir sorti son inattendu EP Sepulcher, Infant Island fait son retour en long-format. Beneath est donc le second véritable album du groupe de Fredericksburg après son éponyme sorti en 2018, et comme aperçu sur son EP, le screamo n’est plus si « traditionnel » et se pare à de multiples reprises d’expérimentations, quelque peu déstabilisantes…

Daggers – Neon Noir Erotica

Il aura fallu six longues années pour que Daggers sorte enfin un successeur au très bon It’s Not Jazz, It’s Blues ! Très occupés par leurs projets parallèles (Necrodancer, Cocaine Piss ou encore Deathmaze), les belges étaient donc attendus au tournant et pas de déception à l’horizon, ce Neon Noir Erotica poursuit dans cette atmosphère singulière entre groove et gueule de bois.

Dance Gavin Dance – Afterburner

Cette année 2020 sera malheureusement évidemment marquée pour toute l’humanité par cette saloperie de COVID 19 et tout le bordel autour.  Sur un plan beaucoup plus léger et personnel, musicalement cette année 2020, peu importe ce qu’elle nous réserve d’autre jusqu’à son terme, sera pour moi l’année de la découverte de Dance Gavin Dance. Un groupe au patronyme ridicule que j’ai assimilé aux horribles Panic at the Disco, et que j’ai donc pris soin d’éviter au maximum depuis 15 ans (le groupe s’est monté en 2005). Et voilà que Dance Gavin Dance est depuis quelques mois devenu de loin [...]

Non Serviam – Le Cœur Bat

Dans le genre curiosité pour public ayant le cœur bien accroché, voici Le Cœur Bat par Non Serviam, projet collectif anonyme parisien qui définit sa musique comme de l’industrial/experimental/black metal/grindcore/trip hop/baroque/electro/doom/crust (pfiou ça en fait beaucoup là non ?!) et actif depuis quelques années (son premier album Un peu d’amour pour la haine datant de 2014). Et même si l’on peut rester quelque peu perplexe devant cette impressionnante liste stylistique, une fois ce nouvel album lancé on se rend compte que Non Serviam ne ment absolument pas.

Nwar – EP

Si vous ne suivez pas trop la scène montpelliéraine, il y a des chances pour que le nom de Nwar ne vous parle pas trop. Pourtant, en se penchant sur ses membres, on se rend compte que ce duo n’est né de la dernière pluie: le batteur n’est autre que Nicolas Gromoff (issu de deux des groupes de noise parmi les plus importants du genre: Tantrum et Drive Blind) et Laurent Graziani (Lunatic Age, Franckie IV Fingers) officie à la guitare. Après un premier album autoproduit (déjà sans titre) sorti en 2018, Nwar remet le couvert avec cet EP, [...]

Shakers – I Need You To Know

Premier album pour les allemands Shakers et comme leur nom l’indique, les promesses d’être un peu secoué tiennent ici. En effet, le groupe Wiesbaden distille un son à mi-chemin entre emo, screamo et post-hardcore, soit un concentré d’émotions désespérées qui parleront forcément aux amateurs de ces genres.

Untitled With Drums – Hollow

Originaire de Clermont-Ferrand, Untitled With Drums sort avec ce Hollow son premier album. Pour l’occasion, le quintet a enregistré chez l’excellent producteur suisse Serge Morattel (Knut, Year Of No Light, Ventura…) et s’est donc paré d’un son très solide aux influences variées entre noise, post-hardcore, rock plus planant, le tout avec un agréable goût pour les 90’s (ça cite Failure, Slint, Cave In ou encore Shipping News duquel provient leur nom).
Hollow condense tout cela et propose un rock alternatif aux riffs puissants et immersifs, le tout dans une optique variée et très accrocheuse. « Play With Fire » débute les [...]