post hardcore/sludge

DKH – Total Write-Off

DKH (pour Dirty Kinda Hot) est un groupe formé à Brighton en 2007 sévissant depuis au sein de l’underground UK. S’ils définissent leur son comme du sludgecore, les cinq anglais envoient sur Total Write-Off, dernier EP en date sorti en décembre 2014, une musique beaucoup plus chaotique qu’écrasante.

Death Engine – Mud

On a gardé en mémoire Amen, premier EP de Death Engine, première carte de visite prometteuse touchant autant à ce mélange de hardcore(s) si cher à l’écurie Throatruiner qu’à des ambiances noise à la limite de l’indus. Un premier essai court mais intense qui voit sa suite sortir cette année.

Hexis – split avec This Gift Is A Curse

Je ne sais pas s’il pouvait y avoir un split plus évident que celui-ci. D’un côté les danois Hexis dont le blackened hardcore ne quitte quasiment jamais le premier plan depuis la création du groupe (rien que l’an dernier on compte un album (Abalam), une réédition (XI) ainsi qu’un split avec Primitive Man), de l’autre This Gift Is A Curse (avec qui c’est tout l’inverse), groupe suédois dont on était sans nouvelle depuis leur sensationnel premier album I, Guilt Bearer.

Black Sheep Wall – I’m Going To Kill Myself

Black Sheep Wall est de retour, les papas du terrible I Am God Songs (2008) redéboulent dans le game armés d’un nouvel album à la cover aussi loufoque que son titre. I’m Going To Kill Myself marque surtout un nouveau départ dans la carrière mouvementée du groupe: Trae Malone, surpuissant chanteur officiant aussi dans Noriega (RIP ?), est parti en laissant la place derrière le micro au bassiste Brandon Gillichbauer. Si le gaillard s’en tire plutôt bien vocalement (dans un registre totalement différent certes), difficile d’en dire autant en ce qui concerne l’inspiration de ses camarades…

Cowards – Rise To Infamy

Cowards est le genre de groupe dont les superlatifs n’en finissent plus de s’étendre album après album: plus lourd, plus crade, plus malsain, plus vicieux… Le groupe parisien n’a pourtant que peu changé sa recette faite de sludge, hardcore et (black) metal mais force est de constater que celle-ci fonctionne une nouvelle fois à merveille sur ce Rise To Infamy !

Callisto – Secret Youth

Je sais pas vous, mais pour ma part je suis vraiment passé par une phase où je ne pouvais plus rien écouter de « post-machin » ou assimilé, franchement écœuré par la génération quasi spontanée et incessante de groupes, vagues ersatz de Cult Of Luna, Isis ou Neurosis dotés d’autant de talent que de personnalité… Il y a du reste eu quelques exceptions ces dernières années, que ce soit avec Reka ou Asidefromaday qui ont sorti deux de mes albums cultes dans le genre, mais il faut reconnaître qu’aujourd’hui voir l’étiquette post-hardcore ou post-metal accolée à la musique d’un groupe, ne [...]