post-rock/math rock

Alcest – Spiritual Instinct

On imagine que tout le monde connaît aujourd’hui Alcest, groupe français monté en 2000 par Stéphane Paut alias Neige, ancien activiste du Black Metal français (en particulier durant sa collaboration avec Famine chez Peste Noire) qui a décidé depuis un moment déjà de s’orienter vers une musique beaucoup plus lumineuse et positive. A ce titre et pour ceux qui n’auraient pas suivi, Alcest n’a pour ainsi dire (toujours) quasiment rien de black metal, et le cru 2019 ne changera rien à cet état de fait malgré le retour de quelques effets propres au metal noir. En effet, la seule [...]

John Malkovitch! – Hyenaeh

Quand certains jugent le post-rock enfermé dans des schémas vus et revus, des groupes débarquent et font revoir leurs préjugés ! Ou plutôt leurs aprioris car le groupe du jour est italien et malgré son nom d’acteur qui laisserait à penser à du hardcore vénère (remember Charles Bronson par exemple), nous sommes bien ici avec du post-rock, mais John Malkovitch! en livre une version très originale. Après avoir sorti l’année dernière The Irresistible New Cult Of Selenium, le groupe est de retour avec une nouvelle offrande sacrément aventureuse.
Les cinq titres de ce Hyenaeh (dont deux dépassent les dix [...]

Shelter – Spetsnaz

Ne cherchez pas de Ray Cappo dans le coin, ce Shelter-là est français, de Lyon plus précisément, et joue quelque chose à mille lieues du hardcore straight edge ou du hardcore tout court. Non, on est là avec une musique beaucoup plus difficile à décrire en un mot. Entre metal progressif, jazz et math rock, le groupe vaut surtout pour la présence aux avant-postes d’une trompette menant souvent les débats ou laissant parfois une réponse à une guitare toute aussi déchaînée tandis que le reste du groupe les complète avec des rythmiques complexes, pas loin d’une frénésie épileptique. Second [...]

Chemtrail – Collider

Connu pour être l’un des meilleurs pourvoyeurs de hardcore made in USA (Madball, The Chariot, Axis et bien d’autres sont passés par là), Good Fight Music est un label qui n’a plus besoin de présentations. Pourtant, c’est aujourd’hui un groupe bien éloigné du style que le label a signé. Chemtrail est en effet un sextet du New Jersey jouant du post-rock, genre que l’on aurait jamais attendu par ici…

Tiny Moving Parts – breathe

Un peu moins de deux ans après le réjouissant Swell, Tiny Moving Parts fait son retour sur une nouvelle structure: Hopeless Records (Sum 41, Taking Back Sunday entre autres). breathe (sans majuscule) est donc dans la lignée de son prédécesseur, enjoué et énergique entre emo et math rock.

Sannhet – Short Life

Marquant avec Revisionist, Sannhet a depuis poursuivi son bonhomme de chemin, signant un So Numb (2017) tout aussi inspiré. Deux ans plus tard, revoilà le groupe de Brooklyn avec un deux-titres contenant une seule réelle nouveauté car l’on y trouve aussi une cover de Joy Division.

Oh Hiroshima – Oscillation

Il aura fallu quatre ans à Oh Hiroshima pour accoucher de ce Oscillation, quatre ans à peaufiner méticuleusement son post-rock multi-textures et le rendre hypnotique comme il se doit. Le trio suédois a d’ailleurs fait appel à un certain Magnus Lindberg (Cult Of Luna) pour s’occuper du mastering, afin que l’impact soit encore plus intense. Le résultat valait clairement l’attente !

The Chasing Monster – Errant

The Chasing Monster est de retour deux ans après Tales (2017), joli premier album d’un post-rock comprenant pas mal de voix (essentiellement sous forme de spoken words) narrant une certaine dramaturgie. Avec Errant, le groupe italien a semble-t-il souhaité laisser la musique faire le boulot en immergeant l’auditeur dans un univers faussement paisible.