prog rock/metal

The Dead Centuries – Race Against Time

The Dead Centuries est un trio canadien (d’Ottawa) officiant dans un metal progressif instrumental peu éloigné du djent (le groupe avait autrefois du chant). Avec sa jolie cover au goût rétro, Race Against Time nous propose dix compos à la technique instrumentale assez impressionnante, l’énergie et la vitesse étant souvent de mise au travers de très nombreuses mélodies permettant de ne pas tomber dans la démonstration trop pompeuse.
Car dès les premières notes de « Freddy Lounds », on écarquille les yeux d’admiration et d’appréhension: ok les mecs ont une technique irréprochable, l’énergie alliée aux bonnes mélodies sont là mais est-ce [...]

The Last Of Lucy – Ashvattha

Des champignons, un cerveau, une pyramide et plein d’autres éléments spatiaux, pas de doute à avoir, on va triper un maximum avec The Last Of Lucy. Sauf qu’avec leur logo, on peut tout de suite rejeter nos attentes stoner en faveur du death metal technique. En effet, le groupe en joue bien mais y incorpore de nombreux éléments issus d’autres styles comme du mathcore, du grind, un peu d’electro façon sci-fi et du jazz.

DSM – S/T

Sorti en autoproduction en 2016, le premier album éponyme des jeunes lorrains DSM s’est vu ressortir par M&O-Music, permettant de propager un peu plus leur premier effort (qui aura apparemment mis un sacré moment à être réalisé, un an et demi) dont l’étiquette « post-death » pourrait bien attirer les amateurs de Meshuggah…

Unbowed – Through Endless Tides

Ayant officié auparavant sous le nom d’Arawn, Unbowed a opté pour son actuel patronyme en 2011, livrant depuis deux EPs et un premier album en 2014 (Collapse The World). Ces jeunes canadiens sont donc revenus cette année avec un second long-format aux envies d’ouvertures « métallisées », Through Endless Tides partant d’une base death metal mais allant bien souvent dans des contrées black, progressives, sympho-épiques voire core et pagan (!). Un mélange casse-gueule mais pas si désagréable que ça en a l’air…

Graceful – No One Hears Us

Originaire de Nantes, Graceful s’attaque à un mélange de genres assez délicat: l’electro-rock, étiquette qui peut renfermer tout et n’importe quoi, dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. Les quatre gaillards ont décidé d’élargir au maximum les influences et d’oser les expérimentations, faisant constamment le grand-écart entre les moments catchy et les passages plus aventureux, faisant de No One Hears Us une expérience unique.

Major Parkinson – Blackbox

Quatrième album pour les norvégiens de Major Parkinson et si j’ai déjà eu l’occasion d’écouter leur précédente réalisation déjà passablement encensée, je dois admettre que je n’avais pas jusque-là été complètement conquis par la musique du combo de Bergen. Leur rock mâtiné de plans cinématographiques et de délires proches du circus metal ne m’avait jusque-là pas toujours semblé forcément très bien construit et suffisamment homogène. Mais ça c’était bel et bien avant ce Blackbox qui tourne en boucle et s’avère être une petite tuerie.

Caligula’s Horse – In Contact

Fin 2015, quelques semaines avant le traditionnel bilan annuel, j’avais découvert l’album que Caligula’s Horse venait alors de sortir et qui me mit une telle claque que je n’hésitais pas à l’inclure dans mes albums préférés de cette année 2015. Ce n’était pas la première fois que j’écoutais la musique de ce groupe australien, mais Bloom qui est leur 3ème album fut celui du déclic. En tant que fan de metal prog, je devais tôt ou tard finir par accrocher leur musique, à la mesure de Haken dont les 2 premiers albums ne m’avaient pas non plus emballés à leur sortie. La [...]

Five of the Eyes – The Venus Transit

Une de mes découvertes du moment trouvée aux détours du net, ce groupe rock américain sort à peine de l’anonymat, cet album est leur premier mais bénéficie d’une production exemplaire alors que le groupe n’a l’appui d’aucun label et a enregistré cet album après une campagne de crowdfunding. Une écoute aura suffit à me convaincre d’acheter l’album sur leur bandcamp tant ces 9 titres sont une bouffée d’air frais et d’une maturité étonnante pour un premier album.
Five of the Eyes propose un rock qu’on pourrait qualifier de « moderne », ils ont un son bien à eux au carrefour de pas mal d’influences et les 9 [...]

Save Us From The Archon – Melancholia

Déjà trois ans que j’ai chroniqué Thereafter, excellent album de Save Us From The Archon, suprenants mathcoreux mélodiques instrumentaux, et en trois ans le groupe ne s’est pas reposé sur ses lauriers, loin de là. En effet, pas moins de quatre albums ont vu le jour (ok dont une réédition et une captation de leur live chez Audiotree, excellente radio dont vous pouvez trouver des vidéos sur youtube) depuis, les quatre gaillards étant décidés à faire les choses aussi vite que leur musique !