prog rock/metal

Epping Forest – lebaBvoid

Epping Forest est un groupe portugais actif depuis 1998 mais à l’activité discographique assez discrète, preuve en est la sortie de ce lebaBvoid, neuf ans après Everblasting Struggle, leur premier long-format. Comptant en ses rangs d’anciens Corpus Christii dont le batteur Menthor, actuellement actif chez Lvcifyre ou Nightbringer, le groupe de Figueiras pratique un black metal typé orthodoxe mais ponctué de nombreux autres éléments pour un nouvel album finalement très, mais alors très très ouvert.

Hjarnidaudi – Pain:Noise:March/PsykoStareVoid

Après Gribberiket il y a quelques mois, Dead Seed Productions poursuit ses rééditions de groupes ou projets un peu à part. Une fois de plus, c’est dans l’underground norvégien que nous emmène le label à la découverte de Hjarnidaudi, projet solo de Vidar « Voidar » Ersmejo, guitariste dans le groupe de black metal qui aime les céréales Koldbrann (surtout les Kellogg’s Koldbrann, désolé) et anciennement chez les slam/deatheux Kraanium. Autant dire que le gaillard correspond bien au nom de notre zine puisque avec Hjarnidaudi, il explore encore une toute autre facette musicale, celle du drone/doom.

The Northern – Solstice

Nom en « The » assez passe-partout, imagerie sci-fi/spatiale, The Northern cumule déjà pas mal de poncifs avant même d’avoir écouté une seule note de son album. Formé en 2012 du côté de Toronto, le groupe canadien a rejoint l’écurie Tragic Hero Records afin de livrer Solstice, premier long-format faisant suite à un EP et plusieurs singles.

Pain of Salvation – In the Passing Light of Day

Pain of Salvation est un groupe qui m’accompagne depuis de nombreuses années, c’est initialement le groupe qui m’a ouvert l’esprit au prog. L’écoute de Remedy Lane à sa sortie a été le déclic, comme tout choc il a fallu m’y faire, en particulier me faire au chant expressif à la limite du kitsch, mais une fois accroché on l’est définitivement, j’ai ensuite rapidement été conquis par les 3 albums qui le précèdent puis par les concerts auxquels j’ai pu assister pendant les années 2002-2008 (dont 2 concerts remarquables à la Locomotive à Paris en 2005).
Je fais partie de la majorité [...]

Disperse – Foreword

Voici un outsider de la scène djent de part sa situation géographique comme sa personnalité, Disperse est un groupe polonais et Foreword est leur 3ème album. Je connais assez bien leur précédent album que j’ai apprécié sans plus, vite délaissé. L’annonce de la sortie de ce second album m’a quand même intéressée et les premiers extraits m’ont tout de suite surpris, un peu piquants, mais au final accroché au single « Tether », sa production pop/électro et ses vocaux très consensuels. Au départ, on trouve ça trop gentillet puis en fait on réalise que leur formule est vraiment unique et plus profonde que ce qu’en [...]

Ophidian Spell – Nux/Hêmera

Fondé en 2010 du côté de Strasbourg, Ophidian Spell est un groupe de death progressif ne souhaitant pas cloisonner sa musique. Nux/Hêmera, leur second album après un éponyme sorti en 2012, en est la preuve concrête, faisant ainsi se côtoyer des influences assez larges puisqu’on y trouve aussi un peu de djent et surtout beaucoup d’éléments symphoniques, de quoi apporter un peu d’originalité à un style pouvant parfois tourner en rond.

Jupiter Hollow – Odyssey

Formé au Canada en 2015, Jupiter Hollow est un duo composé de Kenny Parry (chant, batterie, synthés) et de Grant MacKenzie (guitare, basse, synthés) adepte d’un rock/metal progressif aérien. Le groupe sort enfin Odyssey, son premier EP après l’avoir peu à peu dévoilé (notamment sous forme de clips), un premier EP prometteur et qui devrait réjouir les amateurs de mélodies comme ceux de technique instrumentale.

Teramobil – Magnitude Of Thoughts

Formé en 2010 à Montreal, Teramobil est la rencontre de Mathieu Bérubé et Alexandre Dupras, deux membres d’Unhuman (death technique) et de Dominic « Forest » Lapointe, bassiste d’Augury/ex-Beyond Creation. Pour qui apprécie la scène canadienne, la lecture de ces noms est l’assurance d’avoir du metal extrême de qualité supérieure. Dès les premières mesures de « Terahertz », pas de tromperie sur la marchandise, ça va vite et ça tricote bien sur toute la longueur du manche de leurs instruments à cordes… mais aucune vocalise à l’horizon !

Veilburner – The Obscene Rite

Je vous avais parlé de Veilburner lors de ma découverte du groupe il y a deux ans de ça avec The Three Lightbearers, prometteur premier album d’un black/death metal expérimental ultra chaotique. Le duo Mephisto Deleterio/Chrisum Infernium a ensuite poursuivi l’an dernier avec Noumenon avant de revenir cette année avec le troisième (et dernier) chapitre de leur trilogie conceptuelle, The Obscene Rite. Vous pouvez lire le descriptif thématique sur leur page Bandcamp, il est en tous cas tout aussi complexe que la musique du groupe !

Devin Townsend Project – Transcendence

Ah putain enfin! Enfin un retour de Devin qui réussit à me filer la banane presque comme à la bonne époque. Je regardais récemment le nombre de sorties signées par le canadien depuis ses débuts, et même si je pense avoir écouté tous les albums qu’il a sortis depuis le début (plus ou moins attentivement, tant certains m’ont déçu voire énervé -hein [i]Deconstruction[/i]?) j’étais quand même particulièrement impressionné de voir que ce Transcendence n’est rien de moins que le 17ème album du canadien, sans compter les albums sortis avec Strapping Young Lad. On dépasse donc allègrement la vingtaine d’albums [...]