prog rock/metal

Saw – Bipolarity

A-t-on réellement besoin d’un groupe comme Saw en 2010 ?
La question mérite d’être posée tant il est aisé dès les premières secondes de trouver l’inspiration principale de ce jeune groupe français qui viendra grossir les rangs des formations œuvrant dans ce qu’il est de bon ton d’appeler un métal moderne (aux côtés de Gojira, Hacride, ou Clampdown). L’influence évidente dont il est ici question, c’est clairement le groupe batave Textures. Dès les premières secondes de Bipolarity, la filiation saute aux oreilles et s’impose d’elle-même, de par la musique (polyrythmies light à tous les étages) mais aussi dans la [...]

Clampdown – Vision of Splendor

Le nom de Clampdown ne vous dit peut-être rien, mais ce groupe français n’est pourtant pas le premier venu, puisqu’existant depuis 1998. Les gars ont pris le parti de prendre leur temps pour composer, éprouver les compositions sur scène, et les enrichir au regard des expériences vécues sur les planches.
Le résultat de ce long mais fructueux travail est ce premier album, Vision of Splendor qui sort enfin en 2010 chez Season of Mist, soutenu par l’association Klonosphere (montée par les membres des excellents Klone).
Ceux qui connaissaient déjà Clampdown devront se faire eux-mêmes une idée des progrès et [...]

East Of The Wall, Year of No Light & Rosetta – Split

Un teaser en trois actes, voilà ce qu’est ce split. Tous ces groupes vont sortir des disques très prochainement et sont tous attendus au tournant.
East of the Wall est maintenant le nouveau nom de The Postman Syndrome qui, après s’être scindé en plusieurs formations (Biclops, Days Without Dawn), revient presque intégralement dans ce groupe continuer de produire une musique progressive bien que maintenant instrumentale. Comme sur Terraforming, leur premier et unique disque (une compilation d’inédits arrive cependant bientôt), les trois morceaux ne forment qu’un seul mouvement aux mélodies réminiscentes de ce même disque avec toutefois un gain [...]

Imbroglio – The Oncoming Swarm

Un premier titre lent et lourd, un deuxième survolté et un troisième planant. Ai-je besoin de vous préciser que ce groupe a une idée derrière la tête et qu’elle n’est pas réjouissante? Sorti du même tonneau de goudron que Black Sheep Wall, la musique d’Imbroglio accumule les superlatifs de violence primaire.
Cinq personnes (le groupe est aujourd’hui un trio) sont crédités dans le livret pour avoir tous eu un micro devant la bouche et cela ne passe pas inaperçu. De plus, l’un des noms étant celui de James Bailey de Architect (non, pas le groupe de metalcore anglais), [...]

Living Corpse – Metaphysical Collapse

Décrit comme un groupe de thrash-core, Living Corpse n’a de core qu’un tempo rapide et de thrash pas grand-chose. Plus At the Gates que The Haunted, le metal de ces italiens file de titre en titre sans laisser de trace. Il y aurait bien deux passages sympathiques, la conclusion de « Zero is the zenith of the sun » et de « Supplying my lust », mais ils disparaissent bien trop rapidement pour faire grande impression. Le registre vocal du hurleur est bien maigre de même que ses lignes de textes, aussi interchangeables que les riffs qui les accompagnent. Les cymbales atténuent aussi [...]

Sybreed – The Pulse of Awakening

Après deux formidables albums, on attendait encore, intransigeants que nous sommes, que les suisses de Sybreed confirment les espoirs placés en eux.
Qu’on se rassure de suite, le groupe revient avec un album qui affiche clairement ses ambitions : avec maintenant 3 albums sous le bras, Sybreed réalise une véritable OPA sur le genre cyber-métal, enterre la concurrence et la laisse loin derrière coincée dans son bac à sables (y a du boulot Mnemic c’est moi qui vous le dis…).
The Pulse of Awakening ne s’apprivoise pourtant pas facilement et les premières écoutes peuvent décontenancer l’auditeur habitué aux albums [...]

City Of Fire – City of Fire

Chroniques de l’usine à peur, chapitre 3 : la claque !
Alors que ses compères Herrera et Wolbers se vautrent dans la médiocrité et la redite avec Arkaea (cf chapitre 1), que le gros Dino tente avec plus ou moins de réussite d’extérioriser sa frustration chez Divine Heresy (cf chapitre 2), on avait toutes les raisons de douter également du projet de Burton C. Bell, monté avec le renfort de son compère Byron Stroud et de trois illustres inconnus canadiens, Sho Murray (qui jouait alors de la guitare dans… Shocore, pas bien rassurant déjà), Bob Wagner (batterie) et Ian [...]

Divine Heresy – Bringer of Plagues

Chroniques de l’usine à peur, chapitre 2 : la revanche
2ème chronique consacrée à l’Usine à Peur, avec le 2ème album de Divine Heresy, le groupe du gros Dino, monté peu après son éviction de Fear Factory il y a 3-4 ans.
Exit Tommy Vext qui chantait sur le premier album, Bleed the Fifth, et qui se trouve remplacé ici par Travis Neal, du groupe The Bereaved.
On aurait pu du coup espérer que Dino allait profiter de ce changement pour en finir avec les voix claires, bien souvent inutiles sur une musique aussi agressive et puissante, qu’on pourrait [...]

Arkaea – Years in the Darkness

Chroniques de l’usine à peur, chapitre 1 : la déroute
Pas évident de suivre tout ce qui se passe depuis quelques années du côté du groupe californien Fear Factory… Pour synthétiser, en 2004, après la quasi implosion du groupe, et après avoir viré Dino Cazarès (question de survie apparemment vues les divergences existantes alors), les 3 compères Burton C. Bell, Raymond Herrera, et Christian Olde Wolbers, s’acoquinent avec Byron Stroud (Strapping Young Lad) pour assurer la basse, Christian prenant la place du gros Dino derrière la 6 cordes.
Après avoir livré dans cette formation, un très bon Archetype et [...]

Devildriver – Pray For Villains

Dez Fafara et sa troupe sont de retour avec Pray for Villains, toujours sur Roadrunner. Devenu un « petit » gros de la scène metal américaine, le groupe avait bien retenu l’attention avec l’excellent et inattendu The Fury of Our Maker’s Hand sorti en 2005. Malheureusement la déception avait été de mise à la sortie de l’album suivant The Last Kind Words, plat, sans relief, et sans titre se détachant réellement de l’ensemble.
C’est donc logiquement avec quelque appréhension que ce cru 2009 se présente à nous.
Et il faut bien reconnaître que le premier morceau de l’album aurait [...]