stoner/hard rock

Ghost – Prequelle

Après les Papa Emeritus qui se sont succédés sur les 3 premiers albums de Ghost, Tobias Forge leader désormais officiellement affiché comme tel, a décidé de créer un nouveau personnage en même temps que ce nouvel album. C’est donc derrière les traits du cardinal Copia que le suédois va cette fois se cacher aux yeux de tous sur ce nouvel album de son entité Ghost, intitulé Prequelle. Un personnage qu’on découvre largement dans le clip du premier single de l’album « Rats », et qui a davantage des airs de mafioso des enfers cette fois. Jugez plutôt.

Boar – Poseidon

Trois ans après Venificae, Boar fait son retour avec un nouvel album. L’occasion de retrouver intacte la mixture de stoner, de doom et de sonorités plus psychédéliques chérie par ces sangliers finlandais. Poseidon possède donc de nombreux éléments similaires au précédent album mais n’en est en aucun cas la redite !

Shinedown – Attention Attention

Retour de Shinedown, un des représentants de qualité d’un rock alternatif / hard rock à l’américaine (en activité depuis 2001), calibré pour les stades ou les BO de films d’action. Ce nouvel album ne révolutionne pas la formule, et dès « Devil » on est efficacement mis dans le bain, avec toujours des riffs percutants et la voix superbe de Brent Smith (l’atout qualité numéro 1 du groupe encore et toujours) qui a coupé ses cheveux (ça c’est de l’anecdote).

The Texas Chainsaw Dust Lovers – Film Noir

Un peu plus de trois ans après ma découverte de The Texas Chainsaw Dust Lovers par l’intermédiaire de leur sympathique EP  The Wolf Is Rising (2014), j’ai quelque peu perdu de vue le quartet parisien qui a pourtant sorti en 2016 un premier long-format (dont je n’ai pas eu connaissance) intitulé Me And The Devil. A peine un an plus tard, revoici le groupe armé d’un second album dont le titre, Film Noir, ne ment pas, cet album aurait bien pu servir de bande originale à un film du genre, ou plutôt à celle d’un western car l’atmosphère semble toujours située [...]

Dying Giants – Tales Of Giants

Premier EP pour Dying Giants, jeune formation toulousaine formée en 2015, ce Tales Of Giants propose quatre titres d’un sludge doom instrumental (avec quelques louches de stoner) totalement autoproduit. Un côté D.I.Y. qui se vérifie dans leur son « maison », pas aussi énorme qu’il aurait mérité d’être mais assez authentique pour agripper l’auditeur. Avec sa cover digne d’un film de série B, cet EP possède de quoi en signer une bande-son hypnotique.

Elder – Reflections Of A Floating World

Pour les amateurs de Lore (2015) dont je fais partie, voir qu’Elder livrait un nouvel album cette année a été une très bonne nouvelle, même s’il demeurait toutefois une légère méfiance: le quartet de Boston est-il capable de faire mieux que ce fabuleux album ? La réponse est un grand oui, et même que ce Reflections Of A Floating World enterre carrément son prédécesseur !

Sun Q – Charms

Après un EP sorti en 2015 et de nombreux singles (dont un de Noël), Sun Q passe au long-format avec ce Charms. Et du charme il y en a pas mal dans ce premier album des moscovites, notamment sa chanteuse Elena Tiron, ravissant argument de vente pour le groupe qui la place souvent seule sur ses photos promo. Sa voix est elle aussi plutôt séduisante puisque elle se marie parfaitement avec les compos aux accents garage/psychés distillées par ses trois comparses (voire plus, car cet album contient pas mal d’invités).

Zaum – Eidolon

Duo formé en 2013 du côté du Nouveau Brunswick (Canada), Zaum est un groupe qui ose un mélange de doom et d’influences ethnico-spirituelles unique en son genre, genre qu’ils nomment eux mêmes « mantra doom ». Après Oracles (2014) puis un split avec Shooting Guns (2015), Kyle Alexander et Lewis font leur retour avec Eidolon, second long-format constitué de seulement deux pistes de même durée: 21 minutes pile poil chacune.

Tornado Kid – Hateful 10

Et si le renouveau du southern rock passait par la Russie ? Une question qui peut paraître incongrue mais qui peut se poser à l’écoute de ce premier album de Tornado Kid, groupe de Saint-Petersbourg qui a façonné sa musique au son des classiques du genre (ou pas), Motörhead, Wilson ou Everytime I Die (en version plus accessible).

UDDU – Hellcats

Avec sa cover digne d’un film de super-héros (ou plutôt de super-vilains), UDDU semble apprécier l’univers des comics et met en musique tout ça sur fond de punk’n roll à l’énergie communicative ! Originaire de Montpellier et comprenant en ses rangs des membres de Destroy Buster, Dust In Vegas ou encore Harris Matrix, UDDU livre ici onze titres sans prise de tête fleurant bon les concerts explosifs !