stoner/hard rock

ÖfÖ Am – Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey

ÖfÖ Am est un groupe montpelliérain actif depuis 2007, jouant une musique instrumentale aux confluents du stoner et du heavy rock à l’ancienne. Le trio s’est surtout signalé en 2010 en s’offrant un split avec les excellents Karma To Burn suivi d’un premier album l’année suivante (The Beast Within). Ce Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey met donc fin à quatre ans de silence (suite à leur split avec leurs collègues de Lahius) durant lesquels est intervenu un changement de line-up avec l’arrivée à la basse de Géraud Jonquet (batteur de Verdun, on retrouvera d’ailleurs son guitariste, Mathieu Croux, [...]

My Diligence – Sun Rose

Le stoner et la Belgique… Pas forcément l’association la plus évidente a priori… Et pourtant… C’est bien de chez nos voisins que viennent My Diligence, et leur stoner rock irrésistible, en particulier sur Sun Rose, leur 2ème album.

Big Business – The Beast You Are

Nouvel album des Big Biz’ dans la droite ligne de ce qu’ils font depuis leurs débuts en 2004 : en gros un stoner rock heavy et foutraque, accrocheur et bien foutu qui évoque une sorte de fusion entre Torche et les Melvins pour faire simple. Le duo continue inlassablement à nous livrer des nouvelles galettes à un rythme régulier et on ne peut que les féliciter de leur persévérance.

Mammoth Weed Wizard Bastard – Yn Ol I Annwn

Quatrième sortie pour les anglais de Mammoth Weed Wizard Bastard, valeur montante du stoner doom à forte tendances psychédéliques. Yn Ol I Annwn marque en réalité le troisième chapitre entamé en 2015 avec Noeth Ac Anoeth, et cet ultime volume se révèle comme un sacré voyage sensoriel, entre galaxies lointaines, substances plus ou moins toxiques, passages atmosphériques voire tristounets.

Spidergawd – V

Fondé en 2013, Spidergawd est un groupe plutôt très productif, puisque comme son nom l’indique, V est bien leur 5ème album. Pour ma part je n’avais jamais entendu parler d’eux avant de tomber sur une chronique élogieuse de ce nouvel album sur un zine américain. Il était plus que temps, car la qualité de leur musique mérite vraiment qu’on s’y attarde. Norvégien, le groupe a été fondé par plusieurs figures de la scène locale, comme par exemple Bent Sæther (bassiste qui a quitté le groupe depuis) et Kenneth Kapstad (batteur), tous deux membres de Motorpsycho.

Les oubliés du palmarès 2018 : Death Alley et Chapel of Disease

Chaque année c’est la même chose, on découvre tardivement des albums de l’année qui vient de se terminer, et dont on n’a (logiquement) pas parlé au moment de leur sortie. On a beau prendre son temps pour boucler son palmarès annuel, il y en a toujours qui viennent nous rappeler que suivre au jour le jour l’actualité du flot des sorties est une mission quasiment impossible ou qui nécessiterait d’y consacrer 100% de son temps…

Dead Witches – The Final Exorcism

Après une partie de Ouija il y a deux ans, Dead Witches nous propose aujourd’hui un exorcisme final. Vous l’aurez compris, le groupe anglais monté autour du batteur Mark Greening (ex Ramesses, Electric Wizard, With The Dead) possède comme thèmes de prédilection les sorcières, l’occultisme ainsi qu’une louche de satanisme tant qu’à y être. Et quoi de mieux que le stoner/doom pour délivrer cette messe noire ?

Fire Down Below – Hymn of The Cosmic Man

Quand on pense stoner, on n’irait pas forcément immédiatement imaginer des belges s’adonner à ce type de musique évoquant les grands espaces, la chaleur, le désert… Et pourtant Fire Down Below sont bien belges et leur dernier album en date (le deuxième) vaut bien qu’on s’y arrête un moment. Et c’est un non-fan de stoner qui vous l’écrit…

Chroniques Express de Noël 2018

C’est toujours le même bordel en fin d’année. L’heure du bilan approche, et c’est là qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas écrit toutes les chroniques qu’on pensait avoir écrites, ou qu’on a complètement oublié d’écrire quelques mots sur tel ou tel album qui le méritait pourtant. Sans compter les albums parus en toute fin d’année comme des petits sournois…