beunz

Hell – S/T

Cela fait quelques années que ce groupe originaire de Salem fait parler de lui (des EPs, puis des splits, notamment avec Thou ou Mizmor, des membres de ces derniers étant d’ailleurs musiciens de session). Sa provenance tout comme son nom annoncent la couleur, Hell est infernal, Hell fait peur. Pour son premier full-length, le diablotin aux manettes (car oui, c’est le one-man band d’un mystérieux gaillard répondant aux initiales M.S.W.) ne déroge pas à la règle, coulant un béton armé putréfié dans nos conduits auditifs…

SphereDemonis – The Revelation Of The Pyramids

Formé en 2013 du côté de Moscou, SphereDemonis aura attendu quatre ans pour sortir un véritable premier album. Le quintet russe puise son inspiration autour des civilisations accadiennes et sumériennes qu’il met en musique dans un mix de death metal (mélodique comme brutal) et de deathcore plus moderne, le tout surplombé d’un côté symphonique.

Helpless – Debt

Sans mauvais jeu de mots (ou peut-être que si), voici l’album ouragan de cette rentrée. Helpless, c’est un jeune trio qui nous vient de Plymouth (UK) repéré par Holy Roar Records (Employed To Serve pour qui l’un des membres de Helpless a d’ailleurs réalisé un clip, Pariso, etc.) suite à son prometteur EP éponyme (2015), et auteur cette année de l’un des albums les plus radicaux sorti ces derniers temps.

Karamazov – Self-Control EP: 23:28

Karamazov, ce n’est pas un groupe de frères, ni de russes. C’est le nouveau projet d’un mec qui ne s’appelle pas Serge (aucun lien, fils unique) mais Luke Olson (qu’on suppose fan de Dostoïevski) qui est/était très actif au sein de la scène hardcore voire grindcore de Minneapolis avec ses groupes Blue Ox et Ambassador Gun (RIP). Seul aux commandes ici, le barbu a considérablement ouvert son champ d’action, avec notamment une inattendue mise en avant de ses inspirations electro.

Polyphia – The Most Hated

Fondé en 2010, Polyphia est un groupe de metal progressif instrumental ayant gentiment « buzzé » sur youtube avec leur titre « Impassion » (issu de leur premier EP Inspire – 2013). Les quatre membres du groupe ont beau avoir la dégaine d’un boys band en puissance, ces derniers ont réussi à faire taire les médisants grâce à une technique irréprochable alliée à un sens de la mélodie des plus affiné, si bien qu’Equal Vision les a fait signer un deal, que des premières parties renommées leur ont été proposées (Between The Buried And Me, Periphery…) et que quelques guitaristes confirmés (venant de [...]

Tired Minds – Loom

L’imminente disparition de The Dillinger Escape Plan est un événement bien triste pour les amateurs de hardcore algébrique. Passée la fin de l’année, il faudra attendre une éventuelle reformation dans quelques années, et entre-temps, il n’y aura plus qu’à se tourner vers d’autres groupes du style. Et parmi les héritiers les plus crédibles, voici les australiens de Tired Minds.

Crafteon – Cosmic Reawakening

A l’instar de l’oeuvre de Tolkien, celle de Lovecraft a elle aussi toujours été une belle source d’inspiration pour de très nombreux groupes de metal (par exemple The Great Old Ones).  Venant de Denver, Crafteon kiffe tellement l’auteur américain qu’il en a mis la moitié de son patronyme dans son nom de groupe. Quant aux lyrics, ils sont totalement axés sur l’ouvrage de l’écrivain, histoire de totalement justifier le concept (avec Chtulhu en prime sur la cover). Et musicalement au fait, ça donne quoi ?

Blank Look – Void

Quatrième sortie en deux ans d’existence pour Blank Look. Dit comme ça, ça peut paraître impressionnant, or c’est dans les formats courts qu’excelle le groupe originaire de Tempe, Arizona. Des EPs, un promo et une démo qui ont pour points communs d’être expéditifs et sacrément violents. Ce que l’on peut vérifier une nouvelle fois dans ce Void.

Sutekh Hexen/BLSPHM – Split

Pour l’amateur de black metal à tendance noisy expérimentale, Sutekh Hexen doit forcément dire quelque chose. Le groupe californien signé chez Magic Bullet (5ive, Integrity, Mammoth Grinder) multiplie les sorties depuis sa création en 2009 avec pas moins de 18 (!) albums/démos/EPs/compilations, parmi celles-ci un split (un seul !) avec BLSPHM, obscur one-mand band de Seattle. Originalement sorti en 2014 sur K7 par le label perso du solitaire (Dead Accents) en 50 exemplaires, Sentient Ruin Laboratories nous le réédite, au son arrangé par James Plotkin (Khanate) et au nouvel artwork signé Steven Wilson (pas le chanteur mais l’artiste homonyme [...]

Solbrud – Vemod

Les groupes de black metal venant du Danemark sont nombreux mais quand on y réfléchit, peu viennent à l’esprit en comparaison avec leurs homologues scandinaves situés plus au nord. A part Angantyr et Horned Almighty, j’avoue avoir de sérieuses lacunes au niveau de la scène locale. Débarquent aujourd’hui (enfin pas vraiment, ils sont actifs depuis 2009) Solbrud et leur album Vemod, remarquable troisième livraison qui devrait marquer les amateurs de black metal atmosphérique et (re)placer le Danemark sur la carte du genre !