krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 897 articles sur Eklektik.

Wilderun – Veil of Imagination

Il est des pochettes qui vous saisissent immédiatement et vous subjuguent. Celle de Veil of Imagination m’a ainsi immédiatement interpellé puis fasciné, me donnant dès lors une irrépressible envie de me plonger dans l’écoute de cet album, sans avoir a priori la moindre idée de ce qui m’attendait. Bien m’en a pris car le contenu s’est avéré largement à la hauteur du contenant. Je n’avais pourtant que survolé le précédent (et deuxième) album des américains de Wilderun, Sleep at the Edge of Earth, sorti en 2015, et n’en gardais (et pour cause), aucun souvenir particulier. Ce disque, parfois décrit [...]

Leprous – Pitfalls

Retour attendu de nos chouchous norvégiens de Leprous avec ce nouvel album Pitfalls. Inutile de tenter de conserver un semblant de suspense, vous aurez déjà constaté, grâce au petit personnage en haut à droite, à quel point nous sommes complètement sous le charme de ce nouvel album. Immédiatement en terrain connu dès le démarrage de l’album, on remarque rapidement que quelque chose a néanmoins changé chez Leprous et dès « I Lose Hope », on mesurera à quel point le groupe a choisi de mettre les guitares en retrait, faisant de ce nouvel album un album d’abord porté par les mélodies [...]

Opeth – In Cauda Venenum

L’heure de la réconciliation est enfin arrivée! Vous aurez sûrement remarqué que nous n’avions pas chroniqué les deux précédents albums d’Opeth (Pale Communion et Sorceress). La raison en est simple : malgré le respect que l’on aura toujours pour le groupe, nous avions toujours eu du mal à accepter le changement radical d’orientation choisi par les suédois à partir de l’album Heritage (dernier album chroniqué dans ces pages).  On comprend aisément que l’amour de Michael Akerfeldt pour le prog’ et les années 70s ait totalement pris l’ascendant sur sa passion passée pour le death metal, mais on restait jusque-là [...]

Sights & Sounds – No Virtue

On avait pris une belle claque en 2009, mon alter-égo volatile et moi-même à la découverte de Sights & Sounds et de son ambitieux premier album Monolith. On avait alors vu dans le side-project du leader de Comeback Kid, Andrew Neufeld, un groupe d’émo qui semblait intégrer une densité et une dimension « spatiales »/prog à la Devin Townsend (lequel signait d’ailleurs la production du disque).

Immortal Bird – Thrive on Neglect

Le camarade Beunz avait attiré notre attention à juste titre sur Immortal Bird en 2015, au moment de la sortie de leur premier album Empress/Abscess. Les américains menés par la furieuse Rae Amitay (qui se concentre sur le chant, après avoir démarré dans le groupe au poste de batteuse) ont mis du temps à remettre la machine à composer en route, mais l’attente en valait la peine tant ce Thrive on Neglect confirme les espoirs placés en eux.

Volbeat – Rewind, Replay, Rebound

Marrant comme Volbeat et moi c’est un peu « hit or miss » à chaque fois… J’avais beaucoup aimé le cru 2013, Outlaw Gentlemen and Shady Ladies, avant de bouder l’album suivant (Seal the Deal & Let’s Boogie) qui rétrospectivement n’était, ça tombe bien, pas très réussi et bien trop long, malgré quelques bons titres (« Goodbye Forever », et « For Evigt » en particulier).

KoRn – The Nothing

On parlait de cette tendance récente (qui nous réjouit dans l’absolu) à une quasi réhabilitation du néo-métal dans notre chronique du dernier album de Slipknot. Comme pour appuyer ce constat, et nous donner raison, on est cette fois plutôt franchement énervé de voir la toile s’enflammer dans un quasi consensus pour le nouvel album de KoRn. « Le meilleur depuis Issues », « le retour du VRAI néo-métal », et j’en passe et des meilleures… Du grand n’importe quoi en mode XXL.

Klone – Le Grand Voyage (Chronique et Interview)

Après quelques péripéties ayant entraîné un décalage de la date de sortie d’un album qui devait initialement paraître en début d’année, Klone est finalement de retour en cette rentrée, sur K-Scope, et ça tombe bien, on imagine difficilement un label qui correspondrait mieux au groupe poitevin. Avant l’écoute de ce nouvel opus qui fait suite à l’excellent Here Comes the Sun, vient d’abord le choc visuel, avec cette (une fois encore) superbe pochette qui donne envie de découvrir le contenu et de partir vivre le grand voyage que propose le groupe. Si vous vous demandez : non, malgré ce [...]

Wizard Rifle – S/T

Wizard Rifle, c’est deux gars originaires de Portland, qui font autant de bruit que s’ils étaient cinq. Ce qui frappe en effet immédiatement, c’est l’énergie incroyable que déploie le tandem. La fiche promo cite Black Sabbath, High on Fire et Lightning Bolt en guise de références. On peut comprendre les références citées notamment les deux premières, même si bien heureusement Wizard Rifle est autrement plus intéressant et pertinent que les pénibles et bruitistes Lightning Bolt avec qui ils partagent uniquement ce côté frénétique voire épileptique.

Bastard Disco – China Shipping

Bastard Disco nous viennent de Pologne, et ce China Shipping est leur deuxième album, pour un groupe en activité depuis 2015.  Derrière cette jolie pochette se trouve un petit brûlot irrésistible, témoignant d’un savoir-faire des polonais pour assimiler des références et influences variées, tout en restant toujours efficaces.