krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 932 articles sur Eklektik.

Code Orange – Underneath

Les extra-terrestres américains de Code Orange sont de retour (avec leur look plus WTF et justement… extra-terrestre que jamais), pour nous proposer leur nouvelle livraison de hardcore/metal new-school bien haineux et brutal. 13 nouveaux titres et une intro qui nous plongent dans l’ambiance bien glauque des américains, voilà ce qu’on retrouve au menu d’un Underneath bien riche et pas avare en contenu avec ses 47 minutes au compteur.
On est saisi d’entrée et mis sur le grill avec le monstrueux « Swallowing the Rabbit Whole », tout en haine et muscles dehors, mariant riffs surefficaces, grosses moshparts, hurlements, et bruitages indus. [...]

Psychonaut – Unfold the God Man

Ouh là là la méchante claque… Claque tardive en réalité, car même si la découverte est, elle, bien récente, cet album est en fait originellement sorti en 2018 en auto-production. Remercions donc Pelagic Records (label fondé par Robin Staps de The Ocean) qui nous donne une nouvelle chance de découvrir un album qui était complètement passé à côté de nos radars en 2018. Il aurait été dommage de passer à nouveau à côté d’un tel monstre car cet album est absolument dantesque et d’ores et déjà en piste pour le titre d’album de l’année 2020 (oui je m’enflamme).
Alors [...]

Black Royal – Firebride

Si vous êtes comme nous passés à côté de ce groupe jusqu’à présent, sachez que ces finlandais ont déjà sorti en 2018 un premier album intitulé Lightbringer. Leur deuxième album, Firebride, est fraîchement paru (pour la blague le jour de la Saint-Valentin) à nouveau chez Suicide Records, petit label suédois, et vu la qualité du bousin, il serait injuste qu’on n’en parle pas cette fois. Du coup on en parle, car ce Firebride fait d’ores et déjà partie à notre sens des grosses sensations de l’année 2020 qui démarre décidément très fort.
Sur une base death old-school, les finlandais [...]

Dark Fortress – Spectres from the Old World

Nous étions déjà plusieurs à avoir succombé en 2014 devant le précédent album des allemands de Dark Fortress. Le groupe a pris son temps pour revenir, peut-être que l’actualité assez chargée d’Alkaloid (le super groupe dans lequel est impliqué le chanteur de Dark Fortress Morean) y est pour quelque chose, en tout cas bien lui a pris de se donner le temps nécessaire pour ne pas décevoir après un Venereal Dawn qui allait théoriquement être difficile à surpasser.
Paré d’une très jolie pochette annonçant une ambiance plutôt glaciale, ce nouvel album constitue encore un met de choix pour tous [...]

Body Count – Carnivore

3 ans après l’excellent Bloodlust, Ice-T, Ernie C et leur bande sont de retour pour nous balancer une nouvelle dose de rap-métal. Premier constat, la pochette est très chouette, ce qui est assez rare chez Body Count pour être signalé.
Malheureusement le deuxième constat est moins positif et allons directement au sujet qui fâche sur Carnivore : l’album ne contient en effet que 10 titres pour 35 minutes de musique. C’est un peu le service minimum sur ce coup-là. Et ce constat va d’autant plus s’imposer que l’album contient seulement 8 nouveaux titres, puisque 2 des 10 titres sont [...]

Sepultura – Quadra

Difficile de parler de Sepultura encore aujourd’hui sans évoquer son passé qui lui colle à la peau, et sans parler du néo clodo Maxou qui a incarné de façon assez emblématique le groupe sur ses premiers albums, mais qui aura au final tenu le micro moins longtemps que son chanteur actuel, l’américain Derrick Green (12 ans pour Cavalera contre 21 pour Green). Pourtant, assez injustement, ce dernier reste encore aujourd’hui considéré comme une pièce rapportée par d’anciens fans restés bloqués sur Arise, Chaos AD ou Roots (rayez la mention inutile). Si ces 3 albums sont en effet des chefs [...]

The Guru Guru – Point Fingers

Ouh le bel OVNI que voilà… La pochette immonde au possible ne donne pas envie de s’attarder sur cet album mais c’est pourtant à un petit bijou de rock indé aux multiples influences que l’on a ici affaire. Penchant parfois vers la pop mais aussi vers la noise ponctuellement, Point Fingers est surtout un album assez barré, insaisissable et pas simple à décrire en réalité tant les belges semblent s’appliquer à brouiller les pistes et à mélanger les genres et les influences pour mieux jouer avec leurs auditeurs.
On pense parfois à Future of the Left (« Chramer ») mais en [...]

Regarde les Hommes Tomber – Ascension

Première sortie chez Season of Mist pour Regarde les Hommes Tomber (qu’on appellera RLHT par souci de concision) après avoir été propulsés par le label les Acteurs de l’Ombre qui a été le premier à miser sur cet excellent combo nantais. Les voilà qui prennent donc une autre dimension en passant sur le plus gros label metal français, en espérant que cela leur permette de franchir le cap qu’ils méritent vraiment de franchir en terme d’exposition et de rayonnement.
Après une carte de visite incarnée par un premier album qui laissait présager du meilleur pour la suite sans être [...]

Vukovi – Fall Better

Après l’album bien fun de Poppy, nouveau coup de projecteur sur un disque frais et sympathique, ce Fall Better, nouvel album des écossais de Vukovi qu’ils sortent sur leur propre label. Il s’agit là encore d’une petite pépite d’album fun et sans prise de tête comme le laisse imaginer cette pochette fluo en diable.
Vukovi, en dehors de son nom à coucher dehors est un duo (homme/femme) qui se définit un peu abusivement comme donnant dans un mélange de pop et de punk. En réalité la musique de Vukovi n’a pas grand chose de punk si ce n’est peut-être [...]

Grimes – Miss Anthropocene

Dernier (?) épisode de la cuvée pop de rentrée 2020 (après Poppy et Twin Atlantic) et place cette fois à Grimes, Madame Elun Musk à la ville, qui nous revient toujours aussi décidée à imposer sa vision très artistique d’une certaine idée de la pop électronique et moderne. Clairement ces deux-là dans leur domaine respectif semblent partager une envie commune de briser les conventions et de dépasser les limites.
J’avais eu l’occasion d’expliquer déjà le bien que je pensais de Grimes lors de la sortie de son précédent album en 2015 (Art Angels, chroniqué ici). Annoncé en mars 2019, [...]