Quand la musique se penche sur les mots…

livre

Certains musiciens manifestent un intérêt caractérisé pour la forme littéraire particulière qu’est la poésie. Après tout, la poésie n’était-elle pas à la base faite pour être chantée? Mais elle n’en est que plus difficile à instrumentaliser car il faut, pour mettre efficacement en musique un poème, respecter à la fois les sonorités, la musicalité propre au langage et préserver l’intelligibilité des sons. La clé est donc l’harmonie entre les instruments et la voix pour que la musique vienne mettre en valeur les mots sans les étouffer tout en conservant un intérêt sonore qui ne se borne pas à la simple récitation (même si certaines sont très intéressantes, je vous l’accorde). Je vous propose ci-dessous quelques exemples que je trouve particulèrement réussis.

Primordial – The Hosting of the Sidhe (W.B. Yeats)

Il n’est guère étonnant que les irlandais se soient fendus d’un hommage au monument de la littérature irlandaise qu’est W.B. Yeats. Ce poème décrit la cavalcade de l’armée des fées descendant des collines de Knocknarea. Primordial a su préserver l’atmosphère fantastique du poème tout en mettant en valeur la diction de Nemtheanga.

http://www.youtube.com/watch?v=TNraWtbaqeM

Agalloch – A poem by Yeats

Le poème en question est « The Sorrow of Love », toujours de W.B. Yeats. Ici la voix se fond littéralement avec la musique et Agalloch prend le parti de la mélancolie, ce qu’ils maîtrisent avec brio.

http://www.youtube.com/watch?v=XKTvv7qKGqM

Blood Axis – The Voyage (Canto I)

Canto I est un poème du moderniste américain Ezra Pound. Ici, Moynihan a utilisé un sample du poète lui-même enregistré lors d’une récitation faite dans un asile psychiatrique. Le poème, d’inspiration homérique, raconte la descente d’Ulysse et son équipage vers les enfers. Le côté très inquiétant de la voix de Pound est bien mis en exergue par l’instrumentation de Blood Axis, et le choix d’adapter de la musique de Bach paraît bien adéquat pour mettre en valeur le côté à la fois épique et douloureux de ce voyage.

http://www.youtube.com/watch?v=NNR6sEb1gU4

Drudkh – Furrows of Gods (Lina Kostenko)

Drudkh est connu pour prendre les textes de pas mal de leurs chansons (notamment sur The Swan Road et Blood in our Wells ) dans les recueils de poètes ukrainiens. Ici un magnifique exemple sur l’album Blood in our Wells avec un texte de la dissidente ukrainienne Lina Kostenko.

http://www.youtube.com/watch?v=4DzTHCRmyKs

Ulver – Christmas (Fernando Pessoa)

Ici les norvégiens ont opté pour une traduction en anglais du texte du moderniste portugais.

http://www.youtube.com/watch?v=DAIf6_CsoRc

Dans un registre plus franco-français, la fascination des jeunes éléments de notre scène black metal pour Charles Baudelaire n’est un secret pour personne.

Amesoeurs – Recueillement

« Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille », qui n’a jamais entendu ces vers?

http://www.youtube.com/watch?v=q00PZMg9uvY

Peste Noire – Deuil Angoisseus (Christine de Pisan)

L’adaptation du Spleen de Baudelaire par les petits français n’a pas grand intérêt, par contre, leur mise en musique du texte de Christine de Pisan, femme de lettres du XIV-XVé siècle, est une réussite.

http://www.youtube.com/watch?v=uLSUQYzqXZ0

A PROPOS DE Ennoia

Ennoia Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 31 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. jolie mise en bouche, bien joué camarade !

  2. Très bien vu cet article, ça m’a donné envie de me replonger dans l’œuvre d’Ezra Pound.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • fnm-sol invictuskrakoukass | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Désolé si je te donne l'impression de ne pas l'avoir écouté mais je connais bien FNM je te rassure... Et pour moi on n'est pas au niveau des précédents. Quant à "Mouth to Mouth", c'est un classique pour moi. Ça me suffit. ;)
  • fnm-sol invictusMartial | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Album certainement pas assez écouté par le chroniqueur. Des classiques à la hauteur de ceux cités dans la chro (depuis quand "Mouth To Mouth est-il un classique de FNM d'ailleurs ?), j'en vois au moins six ici : Cone of Shame, Superhero, Separation Anxiety, Matador, Sunny Side Up et Motherfucker. Pas mal sur dix morceaux. Br...
  • klone - here comes the sundun23 | 27 mai 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Merci pour la découverte!
  • fnm-sol invictusdun23 | 27 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    On semble oublier de nos jours qu'aucun album de Faith No More de l'ère Patton (excepté peut être the real thing) n'a provoqué lors de sa sortie de véritable raz de marée de superlatifs en tous genres, a plus forte raison sur Album of the year. Tout ça parce qu'un Faith No More, ça se savoure sur la longueur. Parce que l...
  • fnm-sol invictusKane | 26 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Tu t'es attaqué à une chronique difficile. Quand je la lis, j'ai l'impression de retrouver les sensations que j'avais quand j'ai eu entre les mains "Album of the year" pour la première fois. Il se trouve qu'aujourd'hui, "AOTY" fait partie de mes albums préférés de FNM. "Sol Invictus" semble prendre le même chemin. Une...
  • leviathan - scar sighteddarkantisthene | 14 mai 2015
    Leviathan – Scar Sighted
    5 écoutes au compteur et je suis bien obligé d'admettre que je ne partage pas votre avis, camarades. Les 3 premiers titres (j'exclus l'instrumental introductif) sont trop brouillons et dissonants à mon got, Wrest n'excelle jamais dans ce genre. Par contre, lorsqu'il reste dans des cadres plus "classiques" comme "wicked filed"...
  • shibo-agooddayJohn | 14 mai 2015
    Shibo – A Good Day For Listeners
    Hi, man, thanks a lot for this review! I'm John, guitar player for Shibo.
  • wolflightFrontCoverangrom | 13 mai 2015
    Steve Hackett – Wolflight
    Pas plus que ça pour moi , malgré toute l'adulation que j'ai pour cet immense guitariste. Je trouve l'album sympathique à l'écoute mais rien de plus.