Quand la musique se penche sur les mots…

livre

Certains musiciens manifestent un intérêt caractérisé pour la forme littéraire particulière qu’est la poésie. Après tout, la poésie n’était-elle pas à la base faite pour être chantée? Mais elle n’en est que plus difficile à instrumentaliser car il faut, pour mettre efficacement en musique un poème, respecter à la fois les sonorités, la musicalité propre au langage et préserver l’intelligibilité des sons. La clé est donc l’harmonie entre les instruments et la voix pour que la musique vienne mettre en valeur les mots sans les étouffer tout en conservant un intérêt sonore qui ne se borne pas à la simple récitation (même si certaines sont très intéressantes, je vous l’accorde). Je vous propose ci-dessous quelques exemples que je trouve particulèrement réussis.

Primordial – The Hosting of the Sidhe (W.B. Yeats)

Il n’est guère étonnant que les irlandais se soient fendus d’un hommage au monument de la littérature irlandaise qu’est W.B. Yeats. Ce poème décrit la cavalcade de l’armée des fées descendant des collines de Knocknarea. Primordial a su préserver l’atmosphère fantastique du poème tout en mettant en valeur la diction de Nemtheanga.

http://www.youtube.com/watch?v=TNraWtbaqeM

Agalloch – A poem by Yeats

Le poème en question est « The Sorrow of Love », toujours de W.B. Yeats. Ici la voix se fond littéralement avec la musique et Agalloch prend le parti de la mélancolie, ce qu’ils maîtrisent avec brio.

http://www.youtube.com/watch?v=XKTvv7qKGqM

Blood Axis – The Voyage (Canto I)

Canto I est un poème du moderniste américain Ezra Pound. Ici, Moynihan a utilisé un sample du poète lui-même enregistré lors d’une récitation faite dans un asile psychiatrique. Le poème, d’inspiration homérique, raconte la descente d’Ulysse et son équipage vers les enfers. Le côté très inquiétant de la voix de Pound est bien mis en exergue par l’instrumentation de Blood Axis, et le choix d’adapter de la musique de Bach paraît bien adéquat pour mettre en valeur le côté à la fois épique et douloureux de ce voyage.

http://www.youtube.com/watch?v=NNR6sEb1gU4

Drudkh – Furrows of Gods (Lina Kostenko)

Drudkh est connu pour prendre les textes de pas mal de leurs chansons (notamment sur The Swan Road et Blood in our Wells ) dans les recueils de poètes ukrainiens. Ici un magnifique exemple sur l’album Blood in our Wells avec un texte de la dissidente ukrainienne Lina Kostenko.

http://www.youtube.com/watch?v=4DzTHCRmyKs

Ulver – Christmas (Fernando Pessoa)

Ici les norvégiens ont opté pour une traduction en anglais du texte du moderniste portugais.

http://www.youtube.com/watch?v=DAIf6_CsoRc

Dans un registre plus franco-français, la fascination des jeunes éléments de notre scène black metal pour Charles Baudelaire n’est un secret pour personne.

Amesoeurs – Recueillement

« Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille », qui n’a jamais entendu ces vers?

http://www.youtube.com/watch?v=q00PZMg9uvY

Peste Noire – Deuil Angoisseus (Christine de Pisan)

L’adaptation du Spleen de Baudelaire par les petits français n’a pas grand intérêt, par contre, leur mise en musique du texte de Christine de Pisan, femme de lettres du XIV-XVé siècle, est une réussite.

http://www.youtube.com/watch?v=uLSUQYzqXZ0

A PROPOS DE Ennoia

Ennoia Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 30 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. jolie mise en bouche, bien joué camarade !

  2. Très bien vu cet article, ça m’a donné envie de me replonger dans l’œuvre d’Ezra Pound.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • klone - here comes the sunJhar | 31 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    A l'inverse des avis précédents, j'aime la tournure qu'a pris le groupe. La maturité et l'évolution dans la création me séduisent totalement. C'est bourré d'émotions à tous les niveaux, il y a ici de vraies perles, j'adore...
  • klone - here comes the sunshaq | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    J'aurais pu écrire exactement, au mot près, la même chose que toi Kane.
  • Alkaloid-The-Malkuth-Grimoire-620x620krakoukass | 30 mars 2015
    Alkaloid – The Malkuth Grimoire
    Très bon mais un poil trop long quand même.
  • klone - here comes the sunKane | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Grand fan de Klone devant l'éternel ("All Seeing Eye" et "Black Days" resteront toujours des références pour moi), ça fait deux albums consécutifs que je décroche du groupe. "The Dreamer's Hideaway" m'a laissé froid, et celui-ci, bah j'avoue que je dois passer à côté de quelque chose. Je ne conteste pas la qualité de ...
  • sannhet-revisionistShaq | 24 mars 2015
    Sannhet – Revisionist
    Belle découverte, encore une fois, avec des morceaux variés et prenants, dont les ambiances ne sont pas sans rappeler GY!BE mais avec une batterie qui pousse au cul, ce qui est une très bonne chose.
  • mispyrmingGhost | 10 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    Bonne chronique et bon album voire très bon album effectivement ! Le premier morceau est tellement énorme et bien amené (la séquence finale est tout bonnement jouissive) que je regrette presque qu'il n'y ait pas d'autres morceaux aussi forts. L'ensemble est tout de même de très bonne facture et pour un premier effort longu...
  • mispyrmingMadrigal | 10 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    Un album génial, je suis tout à fait d'accord, j'avais pas accroché autant à un album de black depuis des lustres
  • mispyrmingichimatsu | 09 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    juste pour dire qu'il faut écouter ça : https://dustsculptures.bandcamp.com/album/far-above-the-pines pourquoi ? Parce que certains passages à la batterie de Misþyrming m'ont rappelé ce groupe ou artiste puisque Dust Sculpture est une seule personne. A quand la chronique ! En ce qui concerne Misþyrming, un peu tro...