Latest Content

Non Serviam – Le Cœur Bat

Dans le genre curiosité pour public ayant le cœur bien accroché, voici Le Cœur Bat par Non Serviam, projet collectif anonyme parisien qui définit sa musique comme de l’industrial/experimental/black metal/grindcore/trip hop/baroque/electro/doom/crust (pfiou ça en fait beaucoup là non ?!) et actif depuis quelques années (son premier album Un peu d’amour pour la haine datant de 2014). Et même si l’on peut rester quelque peu perplexe devant cette impressionnante liste stylistique, une fois ce nouvel album lancé on se rend compte que Non Serviam ne ment absolument pas.

Lychgate – Also Sprach Futura (EP)

Décidément l’année démarre sous les meilleurs auspices quant aux sorties black de qualité… Après l’énorme Fliege, et l’excellent Dark Fortress, c’est au tour des anglais de Lychgate de nous revenir en cette année, avec un EP de 4 titres, forcément trop court, d’autant qu’il nous permet une nouvelle fois d’apprécier l’avant-garde classieux du groupe et notamment sa particularité propre : l’utilisation de cet orgue infernal, en particulier sur l’énorme « Progeny of the Singularity » (en écoute ci-dessous) et la conclusion « Vanity Ablaze ».
En dehors de cette particularité, l’univers des anglais est toujours aussi bigarré et torturé, mais on parvient étonnamment [...]

Azusa – Heavy Yoke

En voilà du all-star band improbable ! Azusa, c’est la réunion de membres de groupes qu’on n’aurait pas vraiment imaginé se mettre ensemble. Il y a tout d’abord Liam Wilson (basse, ex-The Dillinger Escape Plan) qui est venu du côté d’Oslo rejoindre le guitariste et le batteur d’Extol. Jusqu’ici, le mélange peut paraître très alléchant, jusqu’à l’annonce de la chanteuse: une certaine Eleni Zafriadou qui officiait jusqu’alors en compagnie de son mari dans Sea + Air, groupe d’indie-pop allemand. Pas d’erreur de casting au final car son arrivée au sein d’un groupe plus « extrême » va se faire très naturellement, conférant à [...]

Lack The Low – One Eye Closed

Art As Catharsis n’a pas son pareil pour nous dénicher des perles lointaines. Habituellement cantonné au monde du rock/metal à incartades expérimentales voire jazz, on n’attendait pas le label à étendre ses activités du côté de Lack The Low. Ce projet de la multi-instrumentiste Kat Hunter s’oriente en effet vers une pop pas si évidente, mélangeant orchestrations originales et expérimentations singulières.

Lychgate – The Contagion In Nine Steps

Troisième album et nouvelle évolution pour Lychgate. Le groupe anglais mené par sa tête pensante Vortigern poursuit sa quête doom/black metal théâtralo-avant-gardiste mais jouant sur The Contagion In Nine Steps avec plus de retenue sur les orchestrations sans pour autant perdre cette atmosphère d’église abandonnée…

Ophe – Litteras Ad Tristia Maestrum Solitude

La scène black metal avant-gardiste française connaît une solide réputation, notamment grâce à l’engouement généralisé pour des groupes comme Blut Aus Nord ou Spektr. Projet solo du guitariste/chanteur d’Område, Ophe vient tenter de se faire une place au sein de cette scène à part.

Zeal & Ardor – Devil is Fine

Les passionnés ont par définition tendance à s’enflammer. C’est plus fort qu’eux, il faut qu’ils usent de termes excessifs ou oublient toute mesure, emportés qu’ils sont (que nous sommes) par leur élan. Manuel Gagneux, ce suisse américain qui a monté ce projet Zeal & Ardor, en a été une victime récente, puisque son album Devil is Fine a été tour à tour encensé comme une oeuvre géniale, majeure, mais aussi taxé d’imposture et de machin inaudible et raté par d’autres enragés.

Helel – A Sigil Burnt Deep Into The Flesh

Si vous suivez la scène black metal hexagonale, peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de poser une oreille sur ce premier album de Helel, A Sigil Burnt Deep Into The Flesh. Sorti dans un premier temps en 2009 chez Debemur Morti Productions (Blut Aus Nord, Aevangelist…), ce quatre-titres (pour quasiment une demi-heure de son) se voit réédité par Necrocosm et Dead Seed Productions, remasterisé et affublé d’un nouvel artwork assez dérangeant, oeuvre de la collaboration entre Gui Brigaudiot et Metastazis.

Milf – God Save The Teen

Entre son nom, le titre de son album (et de ses morceaux) et ses costumes, disons… particuliers, Milf est un groupe qui tient à interpeller directement au niveau visuel. Au niveau sonore, c’est pareil, le duo italien (ceux qui ont les cagoules sur la photo du Bandcamp) nous entraînant dans un univers gentiment agité du bocal. Obsédé sexuel dans ses lyrics (on s’en serait pas douté !), le groupe de Pescara signe un album bigarré, entre dissonances hardcore, ambiances cinématographiques voire issues du cirque, et surtout une grosse dose de folie (vocale comme instrumentale) rappelant quelques projets d’un certain [...]