Latest Content

Sabrewulf – Mala Suerte

Trois ans après leur premier long-format (Sangre Y Alma), les texans de Sabrewulf reviennent avec ce Mala Suerte (« Malchance ») qui devrait ravir les amateurs de hardcore lourdaud. Les quatre gars d’El Paso délivrent en effet un hardcore binaire qui ne s’encombre ni de technique ni de superflu, tout est là pour vous écraser les cervicales.

Knocked Loose – Mistakes Like Fractures

Comme annoncé sur ma chronique du récent EP d’Inclination, Knocked Loose (qui partage un guitariste avec ces derniers) sort lui aussi un nouvel EP, donnant enfin une suite à l’excellent Laugh Tracks, album qui est mine de rien sorti il y a déjà trois ans ! En fait d’EP, ce Mistakes Like Fractures est un trois titres avec comme nouveauté le titre du même nom, une reprise de The Warriors et un réenregistrement d’un titre de leur premier EP, bref une seule véritable nouveauté à se mettre sous la dent…

Jesus Piece – Only Self

Jesus Piece est un quintet de Philadelphie repéré par Southern Lord suite à leurs précédentes sorties: deux EPs et un split avec Malice At The Palace. Le jeune groupe a tenu à ne pas rester cantonné dans la scène hardcore de laquelle il est pourtant pleinement intégré, leur son apparaît sur ce Only Self particulièrement massif, infusé par une aura beatdown bien crue ainsi que des parties plus violentes issues du death ou du grind.

Kublai Khan – Nomad

Autrefois connu comme vivier de la scène crabcore (RIP titange parti trop tôt), Rise Records s’est apparemment racheté une conduite en signant des groupes cultes/crédibles comme At The Drive-In, Hot Water Music, Gone Is Gone et autres 7 Seconds, histoire de paraître crédible à côté de ses habitudes emo/mall-core (toujours l’un des rayons favoris du label, on ne se refait pas). Parmi ses dernières signatures, voici les texans Kublai Khan, débarqués de chez Artery et bien décidés à réécrire le mot « hardcore » en lettres dorées sur la devanture de leur nouvelle demeure !

First Blood – Rules

Mené par Carl Schwartz, ancien bassiste de Terror devenu chanteur, First Blood mène son bonhomme de chemin depuis 2002. Composé d’actuels et anciens membres de Merauder, Most Precious Blood et autres Born From Pain, le combo de San Francisco a connu une période creuse depuis 2010 et la sortie de son dernier album en date Silence Is Betrayal. Un silence (traitre) enfin rompu cette année avec ce Rules, semblant animé par des gars aussi remontés qu’à leurs débuts.

Interview Knocked Loose

Auteurs de l’un des albums surprises de 2016, les jeunots Knocked Loose débutaient ce soir-là leur tournée européenne en compagnie d’Expire, Counterparts et Landscapes. L’occasion de poser quelques questions à Bryan (chant) et à Kevin (batterie), tous deux très bavards. Interview réalisée à Prague (République Tchèque), le 23 novembre 2016.
1. Première fois en Europe et premier concert ce soir à Prague, excités par ces premières fois ?
Kevin (batterie): Carrément, on est ravis d’avoir été emmenés par Expire pour leur ultime tournée, et commencer par la belle ville de Prague nous rend encore plus heureux.
Bryan (chant): Ouais, [...]

Knocked Loose – Laugh Tracks

Pure Noise Records poursuit son ouverture sur des terrains davantage hardcore qu’emo ces derniers temps, signant notamment Stick To Your Guns dans son roster (je vous en parle bientôt). Avec ces derniers, on retrouve aussi comme nouvelle signature Knocked Loose, jeune quintet originaire du Kentucky, découvert avec l’EP Pop Culture en 2014) et adepte d’un hardcore idéal pour la bagarre.
Aussi lourd que torturé, le son de Knocked Loose se situe entre breakdowns balourds affiliés beatdown et quelques fulgurances de rapidité parfois enrobées dans une optique plus hachée, un peu à la manière de Code Orange. En tous cas, c’est [...]

Nasty – Shokka

Fer de lance du beatdown hardcore européen, Nasty a fait en sorte en onze ans d’existence et quatre albums (Love (2013) étant le dernier en date) de montrer une véritable envie de s’affranchir d’un style dont il véhicule pourtant les clichés. Avec Shokka, les « belgeo-teutons » passent même à un niveau supérieur.

Xibalba – Tierra Y Libertad

Les rois du beatdown californien le plus latino qui soit sont de retour, nous abreuvant depuis leurs débuts de riffs tellement plombés que leurs signes de saturnisme sont préoccupants. Pourtant Tierra Y Libertad nous montre un Xibalba qui continue sa descente vers un death metal plus primaire entamée sur Hasta La Muerte en délaissant donc un peu plus le beatdown bas du front.