Latest Content

Praise The Plague – Antagonist II

Originaire de Berlin, Praise The Plague est un groupe appréciant mélanger les genres, en l’occurrence le doom et le black metal qui se voient fusionnés dans un magma menaçant grâce à une atmosphère ténébreuse travaillée dans les moindres détails. Après un EP nommé Antagonist (sorti l’an dernier), le groupe allemand récidive cette année et met les bouchées doubles. Non, pas plus de titres (seulement deux cette fois) mais un second EP sobrement nommé Antagonist II.

Imperium Dekadenz – When We Are Forgotten

Célébrant ses quinze ans d’existence, Imperium Dekadenz en profite pour livrer son sixième album. Le duo allemand (composé par les multi-instrumentistes Vespasian et Horaz) a injecté au fil de ses sorties de plus en plus d’atmosphères mélancoliques à son black metal. When We Are Forgotten, comme son nom l’indique, possède une thématique forte: le deuil puis l’oubli des personnes décédées à cause du temps qui passe. Bref, autant dire que cet album possède beaucoup d’émotions en son sein…

Mystagogue – And The Darkness Was Cast Into The Wilderness

Veritable acharné du black metal (souvent à tendance noise/expérimental), Mories De Jong ne semble jamais s’arrêter de composer des albums. Si Gnaw Their Tongues est son projet principal, le gaillard sort régulièrement de nouveaux projets solo sous d’autres noms, parmi les plus anciens on peut compter Cloak Of Altering, De Magia Veterum ou encore Aderlating tandis que d’autres sont beaucoup plus frais tels Obscuring Veil, The Sombre, Pyriphlegethon ou Mystagogue dont nous allons parler ici. Et s’il apprécie majoritairement travailler seul, pour ce projet il sera accompagné par le batteur W. Damiaen (Laster, Verval etc.).

Orm – Ir

Quartet originaire de Copenhague, Orm est un groupe ayant auparavant officié sous le nom de By The Patient. Mélangeant à l’époque death mélodique, black metal et thrash metal, les danois ont décidé de cesser leurs activités sous cette forme afin de fonder Orm. La raison ? Une envie de proposer une musique bien différente, plus progressive et plus épique. Une vision matérialisée à nouveau ici sur ce Ir, second album qui tranche avec l’éponyme (2017) tant le format des morceaux n’est pas conventionnel.
En effet, Ir ne contient que deux titres… mais ceux-ci culminent à 23 et 24 minutes [...]

Portrayal Of Guilt – Suffering Is A Gift

Inattendue claque de fin 2018, Let Pain Be Your Guide avait réjoui les fans de chaos et d’emoviolence avec cet étonnant savoir-faire en matière de mélange (équilibré) de brutalité et de mélodies abrasives. Portrayal Of Guilt reprend les choses où elles étaient et condense tout ça en à peine dix minutes sur ce nouvel EP, forcément plus féroce.

Culted – Vespertina Synaxis – A Prayer For Union & Emptiness

Culted célèbre déjà ses douze ans et ce groupe de la génération internet n’a toujours pas changé son mode de fonctionnement. Si vous n’étiez pas au courant, la session rythmique (issue du groupe de black metal Of Human Bondage) vient d’une petite ville canadienne tandis que le chanteur se trouve lui en Suède, et ils ne se sont jamais rencontrés en face à face (!), et toujours pas pour leur quatrième livraison. Malgré la distance, les quatre se sont accordés sur leur musique, toujours à la lisière du doom et du black metal avec un effort particulier sur les [...]

Yellow Eyes – Rare Field Ceiling

Album après album, Yellow Eyes semble injecter davantage de froideur à son black metal. Paradoxalement, le groupe new-yorkais y cale aussi de la lumière et plus de mélodies. Deux ans après l’excellent Immersion Trench Reverie, les frères Skarstad et leurs collègues prennent à nouveau des sentiers atmosphériques, évoquant les paysages rudes et enneigés de la Russie (avec en plus quelques samples de chants locaux – enregistrés en Sibérie – et de cloches, histoire de renforcer le côté « Drudkh » de leur musique), mêlé à un black metal aux contours épiques et désespérés à la fois.

Sophist – Betrothal To The Stone: Conception Of Mephisto

Sophist est un duo canadien formé par Michael K. Sparks (basse/guitare) et David R. Hay (chant/programmation) dont la forme (duo) et la volonté de mixer black metal et grindcore rappelle fortement l’optique musicale d’Anaal Nathrakh. Si le concept d’ultra violence est similaire, le son de Betrothal To The Stone: Conception Of Mephisto, leur premier EP, est lui plus raw et malfaisant.

Amanita Virosa – Original Plague

Avec son nom de champignon vénéneux, Amanita Virosa (« amanite vireuse » en VF) est un groupe finlandais jouant du « hospital metal ». Avec une telle dénomination (et leurs costumes de train fantôme, au vu des photos promos), on aurait pu s’attendre à une musique torturée et donc « malade » à la manière d’un Silencer, or le groupe s’oriente en réalité vers un tout autre chemin…